0

30 jours de yoga: un défi de taille

J’ai toujours trouvé que la communauté yoga était un peu trop intense, avec les vêtements techniques qui coûtent une fortune, les retraites de méditation et les voyages en Inde. Au cours de la dernière année, j’ai délaissé mes préjugés et j’ai commencé à vraiment m’intéresser plus sérieusement à cette discipline. Récemment, j’ai décidé de me donner un défi et de faire du yoga quotidiennement pendant un mois, au moins 15 minutes par jour. J’ai donc remplacé mes séries et répétitions par des séries d’asana.

 

 

S’il n’est pas rare de voir des danseurs classiques ou contemporains dans les studios de yoga, je peux vous dire que j’y ai également croisé des cyclistes, des coureurs et même des joueurs de football. Il s’avère que le yoga est complémentaire à plusieurs activités sportives. Cette discipline permet bien sûr d’améliorer son équilibre et sa flexibilité, mais aussi son endurance et sa force musculaire dans des amplitudes où nos muscles ne sont pas habitués de travailler. Après un mois, ma flexibilité s’est grandement améliorée et je vous promets que mes jambes montent plus haut que jamais durant mes cours de ballet.

J’adore les cours de groupe, parce que ma seule vraie responsabilité est de me rendre au studio. Une fois arrivée, il suffit d’écouter les instructions et d’avoir du plaisir. L’idéal pour ce défi aurait donc été de me rendre au studio de yoga à tous les matins. Cette solution s’accorde bien avec ma motivation, mais moins avec mon portefeuille. Par conséquent, je vous avouerais que mon plus grand défi durant les 30 jours a été de me motiver à pratiquer en solo. Il faut donc faire sans l’instructeur qui vous dit quelle position prendre, les variantes qui y sont associées, et surtout, qui nous encourage à nous détendre et à respirer.

 

 

L’une des beautés du yoga est qu’on peut le pratiquer partout. Je me suis donc dit au départ qu’il suffisait de dérouler mon tapis, que je sois à la maison ou encore au boulot à l’heure du dîner. Je dis ça, mais c’est parfois difficile de prendre le temps, et c’est ce qui constituait la plus grande épreuve. Après les difficultés de la première semaine, j’ai appris quelques petits trucs: prendre rendez-vous avec moi-même dans mon agenda, garder l’horaire des différents studios à portée de main et voyager avec mon tapis de yoga!

Cependant, je pense que le changement le plus important s’est opéré dans ma tête beaucoup plus que dans mon corps. Ayant souffert d’anxiété durant de nombreuses années, j’étais prête à admettre qu’une séance de yoga aide à calmer ses nerfs, mais j’ai souvent eu un sourire en coin en entendant des gens annoncer que le yoga avait changé leur vie. C’est maintenant le moment de faire mon mea culpa. Après un mois, je suis moi-même surprise de dire que je me sens beaucoup plus sereine, même lorsque confrontée à des situations stressantes.

Si vous voulez vous aussi relever le défi, ce ne sont pas les studios de yoga qui manquent pour vous épauler. Pour les plus petits budgets, presque tous les studios offrent des classes communautaires à dix dollars ou moins, plusieurs séances sont offertes gratuitement et YouTube refoule de chaînes pertinentes, dont ma petite préférée: Yoga With Adriene. Bonne pratique!

 

Pour devenir une yogi, inscris-toi à notre infolettre!

Commentaires

tags:
Kapria Josaphat Kinésiologue de formation, Kapria poursuit maintenant ses études au niveau doctoral. Elle est une grande passionnée de tout ce qui touche de près ou de loin à l'activité physique. En d'autres termes, l'exercice, elle en mange!