5 trucs pour cultiver ton bonheur au quotidien

Bonjour à tous ceux et celles qui se disent : « Ouais, ouais, viens me faire croire que ton article va révolutionner ma vie! » Je vous le concède, vous ne serez pas un personnage de la Mélodie du bonheur après votre lecture et vous aurez sûrement déjà entendu parler à maintes reprises de ces fameux conseils.

Toutefois (index en l’air), se faire rappeler que de simples choses, accessibles au quotidien, peuvent nous aider à nous remettre sur le piton, ce n’est jamais de trop! Même que ça fait du bien dans les journées grises… ou multicolores.

C’est donc en me basant sur différents articles et recherches que je vous présente quelques trucs ci-dessous. Des trucs qui devraient être répétés chaque jour, pour le bien-être de notre corps et de notre tête.

Bien entendu, nos journées ont 24h. Notre compte en banque a besoin d’heures de travail. Nos obligations ont besoin d’être respectées. Mais, essayons de trouver des petites cases vides pour y insérer quelques-unes de ces semences de bonheur (j’ai bien dit quelques-unes, je suis réaliste!)

 

Dilate ta rate!

 

Un enfant de 4 ans rit environ 300 fois par jour. Quarante ans plus tard, on peut compter nos moments quotidiens de rigolade sur une main. 4 fois. 4 minuscules rires par jour. Je refuse.

Il a été prouvé à maintes reprises que le rire entraîne des réactions chimiques, bien qu’ici, la simple utilisation du terme LOL ne compte pas. Libération d’endorphines, réduction du niveau de cortisol. En français? En riant, nous nous sentons plus heureux et détendus. Le rire agit même comme analgésique à la douleur.

 

unsplash 8Unsplash

Alors qu’attendons-nous? Mettons la pédale au fond avec les fous rires et affrontons la vingtaine, la trentaine et tout autant la quarantaine avec un rire d’enfant. C’est une question de santé. Au besoin, demandez à votre bon vieux mononcle de vous conter une joke. Il en a sûrement une bonne qui commence par: « S’t’une fois un gars qui veut rentrer dans police…».

 

Bouge-toi!

 

Depuis qu’on est tout petit, on nous casse les oreilles avec le fameux: « 30 minutes d’exercices par jour ». Oui, oui, il le faut. Mais à moins d’être un sportif assidu, on a bien de la difficulté à respecter ce minimum. On se console en se disant que l’autre fois on est descendu au sous-sol trois fois pour aller chercher quelque chose dans le congélateur (bel essai!).

Mais vous savez quoi? Oublions les chiffres et tentons simplement de réveiller nos muscles chaque jour. Peu importe qu’on classifie l’activité comme étant un sport ou non, tant que le corps s’active. Marcher jusqu’au dépanneur au lieu de prendre la voiture? Danser devant ton miroir sur du Beyonce? Faire le ménage avec beaucoup, beaucoup de vigueur? C’est accepté.

Il est confirmé que l’activité quotidienne a bel et bien un impact sur notre santé physique mais aussi, psychologique. L’exercice vous rend plus intelligent, plus heureux, améliore le sommeil, augmente la libido et vous fait sentir mieux dans votre corps.

 

Respire le grand air!

 

À l’ère moderne, les écrans remplacent trop souvent les tête-à-tête avec Mère Nature. Notre air est trop souvent intérieur et non extérieur. Pourtant, il n’y a rien de meilleur que de renouer avec la nature pour se sentir mieux. Le fameux : « va dont prendre l’air pour te calmer », se concrétise.

En fait, nous sous-estimons les bénéfices que la nature peut nous apporter. Selon le Time, cela signifie une diminution du stress, une stimulation de la créativité et de la mémoire. Le grand air doit visiter nos poumons quotidiennement. Ça ne fait que du bien.

 

A photo by Abigail Keenan. unsplash.com/photos/8jqna7aA-vsUnsplash

Dis merci!

 

Que ce soit à soi-même ou directement aux personnes concernées, exprimer sa gratitude entraîne plusieurs effets positifs. Cette action si simple peut avoir un impact surprenant sur différents aspects de notre vie, surtout au point de vue social.

M. Emmons a étudié ce phénomène pendant plusieurs années. Des centaines de personnes ont pratiqué quotidiennement des exercices de gratitude telles que tenir un journal écrit de tout ce dont ils étaient reconnaissants. Résultats? Après seulement trois semaines, le taux d’émotions positives de chacun avait augmenté, la pression sanguine avait diminué, le sentiment de solitude était moins présent, le pardon semblait plus facile. La liste est impressionnante.

Réaliser toute la reconnaissance que nous avons et envers qui nous l’avons renforcit nos relations. Ça permet d’ouvrir les yeux sur une bonté que nous prenons parfois pour acquis. Une bonté à laquelle nous devenons aveugles au fils des journées.

La gratitude, c’est un vrai aimant à bonheur.

 

Mets-toi au défi!

 

Je sais, je sais, celui-ci n’est pas le plus tentant. On étudie, on travaille fort et parfois, une fois à la maison, notre envie numéro un peut ressembler à un échouement sur le divan. Mais soyons clairs, stimuler nos neurones ne se résument pas à se casser la tête devant des équations d’algèbre.

Il est question de garder son esprit vif, de se « challenger » au quotidien. Ça peut être tout aussi banal que d’apprendre à cuisiner la nouvelle recette de Ricardo ou plutôt de s’exercer à la nage papillon. Une petite partie de Scrabble par-ci, même si tes meilleurs mots sont chat et été. Un petit mot croisé junior par là.

Essayons des nouveautés qui nous emballent et nous ressemblent. Quelque chose loin d’être synonyme de tâche. Le fait est que notre tête, occupée à accomplir ce défi, se videra de toute autre préoccupation. Notre sentiment d’accomplissement en sera bonifié. Notre cerveau en sera plus aiguisé.

La liste de trucs aurait pu s’allonger. Mais soyons francs, réussir à simplement faire rentrer toutes ces habitudes dans notre horaire gonflé à bloc est déjà un défi de taille. Commençons donc par enraciner certains de ces réflexes bien solidement dans notre quotidien, puis on verra pour plus tard. Faudrait pas être coincé sans respirer non plus!

 

 

Commentaires

Noémie Laplante Amoureuse des mots et fascinée par la psychologie humaine, elle a toujours mille et une idées d’articles. Sa liste d’activités à essayer est aussi longue que la série Grey’s Anatomy!