0

5 trucs pour gérer ses finances efficacement

Il est définitivement plus facile de vivre dans le moment présent que de se projeter dans l’avenir. Dans l’immédiat, on a généralement peu de compassion pour le futur et on oublie parfois qu’on devra payer notre compte de carte de crédit, ou encore qu’on devra manger des Sidekicks toute une semaine pour pouvoir payer notre loyer. Pourtant, nos finances ont un réel impact sur notre bien-être général.

Dépenses-tu souvent en pensant que, de toute manière, tu vas bien finir par arriver à tout payer? As-tu aussi parfois l’étrange impression que tu vas être éventuellement plus riche que tu ne l’es actuellement, et que tu pourras ainsi rembourser toutes tes dettes d’un seul coup? À moins d’un miracle, je te confirme que ça n’arrivera pas. Mais, rassure-toi, il n’est jamais trop tard pour apprendre à bien gérer ses finances! Il faut seulement accepter que rien ne se fait du jour au lendemain. Rembourser ses dettes ou apprendre à vivre selon son budget, ça prend du temps, et aussi beaucoup de bonne volonté. Voici 5 trucs qui pourront t’aider!

 

1. Connaître ta situation financière et arrêter de vivre dans le déni

D’abord, il faut être honnête par rapport à sa situation financière et l’assumer, partout, tout le temps. Avoir une attitude un peu égoïste est définitivement une bonne chose dans le cas de tes finances. Personne ne va les gérer à ta place, alors pense à toi en premier quand tu dépenses. L’argent n’est pas synonyme d’amour: les gens qui t’aiment vont comprendre si tu n’as pas les moyens de leur faire des cadeaux extravagants ou si tu refuses de les accompagner un soir pour faire la tournée des bars. Aucune dépense ne mérite de te causer de l’angoisse.

Ensuite, tu dois te faire un budget et déterminer tes dépenses par ordre de priorité. Tu vas au gym une fois par semaine et ton abonnement te coûte 120$ par mois? C’est trop cher. Tu achètes régulièrement des bouteilles de vin à 25$? C’est trop aussi. Il s’agit d’avoir une bonne attitude d’achat, de dépenser intelligemment et d’être capable de se contrôler. Le fait de penser au nombre d’heures qu’il t’a fallu travailler pour pouvoir acheter ce que tu es sur le point de t’offrir est une bonne manière de mettre les choses en perspective. Il faut du temps pour gagner de l’argent, et tu devrais mettre le même nombre de temps pour le dépenser. De cette manière, tu pourras profiter au maximum de chaque dollar que tu possèdes.

 

2. T’ouvrir un compte épargne et planifier des virements automatiques

Tu penses qu’il faut être riche pour pouvoir se permettre d’épargner? Détrompe-toi. 25$ par semaine, c’est suffisant! Plusieurs produits d’épargne te permettent aussi de retirer les fonds que tu as accumulés si tu en as besoin. Rien ne te rendra plus fière que de voir le montant de ton épargne augmenter, lentement mais sûrement. L’important, c’est de commencer le plus tôt possible. C’est en mettant de l’argent de côté que tu pourras ensuite penser à la manière dont tu vas l’utiliser. Et tu devrais le faire même si tu n’as pas de projet concret: il peut aussi s’agir d’un fond d’urgence. Épargner, c’est te donner le droit de penser à toi et à ce que tu veux faire dans la vie. C’est te donner le droit d’avoir des projets. C’est essentiel à ta santé mentale, c’est la lumière au bout du tunnel à travers tous les paiements à effectuer.

Il est aussi primordial d’avoir le bon produit d’épargne et de te faire conseiller par quelqu’un qui travaille vraiment dans ton intérêt. Je parle de quelqu’un qui t’offrira la possibilité d’aller plus loin avec tes sous, même si tu as vraiment très peu au départ. Un CELI qui accumule 0,7% d’intérêts alors que le coût de la vie augmente d’environ 2% chaque année, c’est franchement décevant. Si on ne te propose pas mieux, c’est sans doute que, pour ton conseiller financier, tu entres dans le 80% des gens qui ne sont pas rentables pour la banque, et surtout que tu ne lui permettras pas d’atteindre ses objectifs de l’année. Il te faut un conseiller qui s’investira dans votre relation d’affaires et qui misera sur le long terme avec toi.

 

3. Minimiser l’utilisation de ta carte de crédit

La carte de crédit est l’une des pires inventions du capitalisme. On devrait s’en servir uniquement dans les situations d’urgence, ou pour certains paiements qu’on ne peut effectuer autrement. Un montant en souffrance sur une carte de crédit est toujours une dette toxique, c’est-à-dire une dette qui t’empêche de reprendre le dessus sur tes finances. C’est important de comprendre à quel point son utilisation n’est pas avantageuse si tu ne payes pas le montant total de ton compte à la fin du mois. À cause des intérêts, dis-toi que ça peut rapidement se résumer à payer chaque chose que tu as acheté une fois et demie son prix. Tes petits extras et tes petits luxes devraient toujours être payés avec ta carte débit.

Une carte de crédit qui dépasse les 1000$ est sérieusement difficile à rembourser. Si tu n’arrives pas à payer le montant total de ton compte chaque mois, il pourrait être avantageux pour toi de demander un taux réduit. Plusieurs cartes offrent cette option, moyennant 30 ou 50$ par année.

 

4. Rembourser tes dettes sérieusement

Avoir des dettes signifie ne pas être libre. Ça t’empêche d’acheter quelque chose que tu voudrais vraiment, mais c’est aussi un obstacle à ce à quoi tu aspires au plus profond de toi-même, ces dépenses qui ont le pouvoir de te procurer un réel bonheur: un voyage, une voiture, une maison, peu importe! Avoir des dettes t’empêche de vivre pleinement et t’obliges à te priver constamment. C’est pourquoi il est si important de s’en débarrasser le plus rapidement possible, et une bonne fois pour toutes. La plupart du temps, on ne se souvient même plus du pourquoi de leur existence. Ça prouve que nos achats sont souvent impulsifs, émotifs, et, au bout du compte, pas mal moins utiles qu’on le pense.

 

5. Demander l’aide d’un spécialiste

Encore aujourd’hui, l’argent demeure un sujet tabou. Il est souvent synonyme de gêne, de honte. Personne n’en parle sauf ceux qui en ont, et les conseils de ces personnes-là sont donc inutiles pour la majorité de la population.

Il est primordial de s’intéresser à ses finances, et il faut demander l’aide d’un spécialiste si tu as des questions ou si tu es incapable de te sortir de tes dettes. Attendre et s’isoler est la pire chose à faire. On pense souvent pouvoir s’en sortir tout seul, mais il est normal d’avoir besoin d’aide parfois. Il s’agit de connaissances qu’il faut acquérir au même titre que tout le reste dans la vie, et, à moins de s’y intéresser vraiment, ce sont des choses que personne ne nous enseigne réellement.

Une bonne administration de ses finances se résume à une gestion adéquate de son temps. Il est long de mettre de l’argent de côté, tout comme il est long de rembourser ses dettes. C’est pourquoi tu dois faire des gestes concrets là, tout de suite. Tu as le pouvoir d’agir et de reprendre le contrôle de ta vie.

 

Pour ne pas manquer nos prochains articles, inscris-toi à notre infolettre!

Commentaires

tags:
Sophie Granger Elle n’est jamais plus honnête que lorsqu’elle écrit. Si ses textes peuvent en inspirer certaines, alors elle aura enfin trouvé sa place dans le monde.