Découvrir le monde, un coup de pédale à la fois

À la recherche d’une nouvelle façon de découvrir le monde? Tu as déjà expérimenté un voyage en backpack et réalisé un road trip avec ton vieux bazou. Maintenant, tu aimerais explorer de nouveaux horizons de façon écologique, tout en réalisant un défi personnel. J’ai déniché le parfait moyen de transport pour toi: le vélo! Accompagné de ta maison mobile, les routes du monde s’ouvriront à toi et t’inviteront à jumeler l’amour du voyage à celui de l’effort physique.

Il est vrai que l’on peut voyager de maintes façons, mais je dois t’avouer qu’en termes d’autonomie et de liberté, le cyclotourisme a su me charmer dès les premiers coups de pédales. Lors de mon périple dans l’ouest du Canada avec une amie, j’ai constaté qu’à vélo, la notion du temps se redéfinit. Nous sommes invités à prendre le temps, à contempler longuement les paysages et à apprécier chaque moment unique que nous réserve la route.

Je te transmets ici quelques astuces pour réaliser un parfait voyage à vélo.

 

 

Nul besoin d’être un athlète

Le cyclotourisme, c’est avant tout un moyen de transport pour découvrir le monde à son rythme. Selon le type de voyage que l’on vise, il faut s’entraîner en conséquence. Par contre, il n’est pas nécessaire d’être professionnel en la matière. Ce qui fera la différence lorsque tu pédaleras, ce sera ta motivation. C’est elle qui conditionnera tes pensées et t’aidera à repousser tes limites (même face à une belle montée).

Il faut dire qu’à vélo, nous sommes constamment poussés par l’adrénaline. La route nous incite à vouloir en voir plus. Rapidement, notre corps apprivoise l’effort physique et un rythme s’installe naturellement. Je te mentirais en te disant que chaque jour est facile. En réalité, notre esprit est habité d’un amalgame de sentiments contradictoires, mais cela fait partie de l’expérience. Chaque difficulté et chaque réussite façonneront ta personne. Tu apprendras à te connaître et tu en ressortiras fière de toi.

Et encore, je te laisse imaginer le sentiment que l’on éprouve lorsque nous arrivons à notre destination finale. Ce moment où l’on réalise tous les kilomètres parcourus, tous les paysages qui se sont dessinés sous nos yeux. C’est assurément un sentiment unique et puissant en sens.

 

 

Un itinéraire à ton image

Que tu choisisses de longer l’océan ou encore de t’aventurer au centre d’une forêt, ton objectif premier découlera de ton envie de voyager, de découvrir le monde qui t’entoure. En ce sens, tu dois élaborer un circuit réaliste en accord avec tes capacités physiques et tes envies. Je te suggère d’opter pour Google Map pour te renseigner sur les dénivelés, les distances et les calculs de trajet.

Ensuite, c’est à toi de déterminer le nombre de kilomètres que tu souhaites parcourir par jour. De notre côté, nous nous laissions guider au jour le jour, selon notre humeur et les points d’intérêts que nous rencontrions. C’est l’un des avantages avec le cyclotourisme, tu es maître de son voyage de A à Z.

 

Une maison légère, tu transporteras

Néanmoins, l’autonomie demande quelques compromis comme ne transporter que le strict nécessaire. La culture minimaliste est intimement liée au cyclotourisme. Ainsi, l’objectif consiste à délaisser quelque peu son confort afin de prioriser les items qui répondront à tes besoins de base. Rappelle-toi que chaque élément superflu est un poids supplémentaire! Je te conseille donc de te munir d’un sac de couchage compressible ainsi que d’une tente légère.

De plus, en prenant soin d’équilibrer les poids de chaque côté de ton vélo et en mettant tes affaires plus lourdes à l’arrière de celui-ci, tu obtiendras un meilleur équilibre et davantage de puissance.

 

Je te suggère aussi mes coups de cœur qui apportent toujours un petit plus lors d’un long voyage à vélo:

– Des pneus anti-crevaison (Une vraie merveille qui t’évitera bien du stress!)

– Des cuissards de vélo (Crois-moi, tes fesses te remercieront plus tard.)

– Des garde-boues (Placés au-dessus de tes pneus, cela évite que tu sois couverte de boue.)

– Des mini panneaux solaires (Accrochés sur le dessus de tes sacoches, tu pourras facilement recharger tes appareils électroniques, même au milieu de nulle part!)

– L’application Mécano Vélo (Disponible pour les appareils Android, cette application t’apprendra à résoudre divers bris mécaniques.)

 

 

Planifier l’hébergement

En fonction du trajet choisi, plusieurs types d’hébergement s’offrent à toi. L’important c’est que tu les repères préalablement sur une carte et que tu effectues les réservations avant le départ. Les options plus traditionnelles tournent autour du camping et des auberges de jeunesse. Ces établissements seront des ressources indispensables pour toi puisqu’ils peuvent te donner des cartes et te renseigner sur les attraits touristiques du coin.

Puis, je crois qu’on ne le répétera jamais assez, mais la beauté d’un voyage s’inscrit aussi dans les rencontres que nous faisons. Si tu souhaites rencontrer des gens partageant l’amour du vélo, je te conseillerais de jeter un œil sur: Couchsurfing, Warm Showers et les établissements «Bienvenue Cyclistes!» (une exclusivité du Québec que l’on retrouve tout au long de la Route Verte)!

Bon voyage!

 

Pour découvrir de nouvelles destinations, inscris-toi à notre infolettre!

Commentaires