La fille d’une nuit

C’est fou à quel point les opinions sont vastes quand on parle d’infidélité. Ce mot qu’on craint. Qui fait tellement mal lorsque la personne à qui nous avons donné notre confiance aveuglément nous avoue ce qu’elle nous a fait. J’ai tellement eu mal quand je me suis fait trompée plus jeune, alors comment ai-je pu faire vivre ce mal atroce à une autre?

 

C’est simple. Malgré le fait qu’il était en couple, on se faisait mutuellement les beaux yeux et franchement, il ne me regardait pas comme il regardait ses amies. La porte n’était pas totalement fermée. On sortait au resto, si on se croisait en ville; on passait du temps ensemble. Trop naïvement. On savait très bien qu’on était attiré l’un par l’autre et on a décidé de rester amis. Tellement amis, qu’un mercredi soir, on s’est préparé un petit souper vino. Avec deux bouteilles dans le nez, la franchise est vite arrivée; on s’est avoué notre attirance mutuelle et c’était assez explicite.

Je me souviendrai toujours de ces phrases: On le sait qu’on n’est pas que des amis. Je n’arrête pas de penser à ce que je te ferais, mais j’aime ma blonde et même si ça va mal, je l’aime et je ne veux pas la perdre. À ce moment, c’est devenu clair. Il était attiré par moi, mais je n’étais pas la #1 et ça m’allait. Du moment où on ne dépassait pas les limites. N’étant pas en état de conduire, il est resté dormir chez moi; sur mon divan, quand même.

Je suis allée rejoindre mon lit, seule. La porte s’est ouverte quelques minutes plus tard…

 

Une salope. Une agace. Une mauvaise personne. C’est comme ça que je me suis décrite pendant des mois. Je tentais de me dire que je m’en foutais, mais je me sentais sale; même si on n’avait pas fait la totale. Je ne voulais pas faire face à ma réalité. Je savais que mes actes étaient horribles. Je savais que sa blonde allait souffrir le martyre la journée où il serait honnête avec elle.

On a souvent le jugement facile envers les filles avec qui nos hommes nous ont trompés. Souvent, par peine, on met toute la faute sur leur dos en les croyant seules responsables. On croit qu’elles mettent tout en place pour que notre homme flanche. On les traite de salopes, de putes, de connes, mais aux dernières nouvelles, ça prend deux personnes consentantes pour passer à l’acte. Et si votre homme flanche, c’est qu’il a pris la décision de jouer la game. Un homme qui aime sincèrement ne trompera jamais. Il ne prendra pas le risque de jouer avec le feu. Et s’il commence à sentir qu’un jeu dangereux approche, il ne jouera pas, tout simplement. Et si la demoiselle se fait plus qu’insistante, il la sortira de sa vie.

Mon plus grand regret, outre cette soirée, est que je n’ai jamais osé m’excuser à la fille en question. J’aurais aimé lui dire que je n’ai jamais voulu lui faire de mal et que je regrette. J’aurais aimé lui expliquer comment on en est arrivé à ça. Qu’elle sache la vérité. Que j’ai pensé à elle jusqu’à la dernière seconde. J’aurais dû continuer à penser à elle. J’aurais dû… Comme ça, je n’aurai pas eu à porter le fardeau d’avoir été la fille d’une nuit.

 

 

Pour ne pas manquer nos prochains articles, inscris-toi à notre infolettre!

Commentaires

Marie-France Poulin Dans son univers, tu côtoieras ses idées, sa vie et ses mots. Intenses, exubérants, mais toujours honnêtes, touchants et réfléchis.