Le 8 mars, on s’implique pour la Journée de la femme!

La Journée internationale des femmes aura lieu le 8 mars prochain dans le monde entier. Pour beaucoup, ce n’est qu’une journée comme les autres, pour d’autres c’est une journée d’implication et de lutte, et certains se disent que ce n’est qu’une journée ridicule et inutile. Croyez-moi, le monde tel qu’il est aujourd’hui a besoin de féminisme et d’égalité! Plusieurs soutiennent cette journée, mais peu connaissent vraiment son origine et les raisons pour lesquelles nous devrions toutes et tous nous impliquer!

 

 

Un peu d’histoire

Il y a beaucoup de légendes qui circulent sur les origines de la Journée internationale des femmes, mais certaines histoires sont vérifiées. C’est le 28 février 1909 que le premier National Woman’s Day est célébré aux États-Unis, suite à un appel du Parti Socialiste d’Amérique. C’est loin non? Quelques années plus tard, la première Journée internationale des femmes est célébrée, le 19 mars 1911.

Il faut attendre 1977 pour que les Nations Unies rendent cette journée officielle. 66 ans, c’est long non? L’objectif de cette journée à l’origine était de lutter pour les égalités salariales et le droit des femmes au travail. Aujourd’hui, la mission de la Journée internationale des femmes est d’améliorer la condition féminine en général et de revendiquer non pas une domination féminine, mais bien une égalité entre tous, hommes et femmes. C’est une belle mission, vous ne trouvez pas?

Chaque année, la Journée aborde une nouvelle thématique. Au Québec, c’est le Collectif 8 mars qui choisit la thématique et qui fait la promotion de l’égalité des sexes. Cette année, le Collectif propose le thème: L’égalité sans limites. Ce thème a été choisi car l’égalité accordée aux femmes est trop souvent limitée: problèmes dans l’équité salariale, violences contre les femmes encore importantes, discrimination forte des femmes de couleur ou en situation de handicap.

 

 

Pourquoi s’impliquer?

Je pense que l’élection de Donald Trump est déjà une bonne raison pour vouloir revendiquer le droit à l’égalité des sexes partout dans le monde! Mais il y a encore bien d’autres raisons de s’impliquer. Voici quelques faits qui pourront sans doute vous éclairer (faits recueillis dans les rapports des Nations Unies):

– 400 millions de femmes sont mariées avant 18 ans (65% au Bangladesh, 43% en Inde).

– En 2011, 23 femmes occupent des postes de chefs d’État dans le monde, 23 sur 192, soit environ 12%.

– Les femmes représentent 70% du 1.2 milliard de personnes qui vivent avec moins de 1$ par jour dans le monde.

– Dans l’Union européenne, les femmes gagnent en moyenne 17% de moins que les hommes.

– 2/3 de la population analphabète mondiale sont des femmes.

– 125 millions de femmes et de jeunes filles subissent des mutilations sexuelles dans le monde.

– Une femme sur trois dans le monde dit avoir été violée, battue ou victime d’une forme de violence au moins une fois dans sa vie.

– En Europe, 53% des femmes évitent certains lieux ou situations par peur d’être agressées.

 

Ici, au Québec:

– Seulement 7.5% des femmes sont entrepreneures contre 12.1% pour les hommes.

– Le revenu annuel médian des femmes est de 25 000$ dans tout le Québec, contre 33 000 $ pour les hommes.

– 81.2% des actes de violences conjugales sont contre des femmes.

– En 2011, 92.8% des victimes d’agressions sexuelles sont des femmes.

 

Mais aussi:

– Les femmes continuent d’être représentées comme des objets dans la culture populaire.

– Les femmes de couleur et victimes de handicap sont oubliées dans nos sociétés occidentales.

– Avoir une voix quand on est une femme, c’est souvent difficile.

 

 

Je ne veux pas être pessimiste ou défaitiste, mais s’impliquer pour une cause d’égalité, c’est important! Il y a bien des façons de s’impliquer: rejoindre un comité féministe dans votre université ou à votre travail, manifester lors des grands rassemblements pour les droits des femmes, demander une équité salariale. Pensez aussi aux dons pour les organismes de défense des femmes victimes de violences, etc.

S’engager pour la cause féministe, ce n’est pas vouloir une domination des femmes sur les hommes, mais une égalité. Nous sommes des femmes, nous sommes libres de penser, libres d’être éduquées, libres de travailler, libres d’avoir la sexualité que nous voulons, libres d’aimer nos corps, peu importe comment ils sont, libres d’être ambitieuses.

L’engagement permet le progrès, lentement mais sûrement.  Comme le dit Emma Watson sur la patience face au changement: Don’t expect change to happen overnight, even if it’s not always visible it’s making more impact than you think!

 

 

Pour ne pas manquer nos prochains articles sur le féminisme, inscris-toi à notre infolettre!

Commentaires

Esther Armaignac Gameuse assumée, elle trippe aussi sur la culture et le cinéma. Dans une autre vie, elle était chanteuse dans un band de garage et danseuse de ballet.