Le coup de foudre n’est pas obligatoire

Ce moment quand tu croises ses yeux, que le temps semble s’arrêter. Ce moment où tu dois contrôler ta respiration et tenter de contenir tous les papillons qui s’emballent dans ton ventre. Ces quelques secondes, qui semblent durer une éternité, sont à la fois si réconfortantes, puissantes et terrorisantes. Tes mains deviennent moites, tes jambes tremblent et le petit rire niaiseux commence à s’installer, tout comme LE coup de foudre. La petite magie opère et tu crois que c’est le bon. Ce feeling, je ne l’ai pas eu avec mon chum.

Désolant? Je dois avouer qu’au début, ça m’a tellement turn off que je ne voulais rien savoir (shame on me). Quand j’ai vu mon chum pour la première fois, je me suis dit: «lui, jamais»! Il était plus jeune que moi et tellement pas mon genre. Next (double shame on me).

Je voulais ressentir le coup de foudre. Sentir dès les premières secondes que c’était LUI. Avoir les foutus papillons, comme dans les films et dans les chansons d’amour. C’est ce qu’on nous propose dès notre plus jeune âge, ce qu’on s’impose. On y croit, même en sachant qu’Hollywood nous montre toujours le plus beau des scénarios. Ok, j’avoue, il n’y a pas que ça.  Je cherchais un peu aussi ce que j’avais déjà ressenti une fois avant lui. Parce que oui, j’avais déjà eu des foutus papillons avant. Arrête de compter les shame on me à partir d’ici; parce qu’il va y en avoir de plus en plus!

Après quelques semaines d’efforts de la part de mon futur amoureux, et aucune de la mienne, il a commencé à me laisser aller. Après tout, pourquoi se rendre malheureux pour quelqu’un qui ne nous démontre aucun intérêt et qui nous repousse? Quelques jours plus tard, nous avons eu une discussion par texto, influencée par mon ami «Vino», et j’ai tout mis en place pour fermer officiellement la porte à ce charmant jeune homme.

Le lendemain, j’ai découvert un nouveau sentiment. Différent du coup de foudre, mais qui a un impact quasi aussi fort. Le vide. À peine sortie de ma vie sentimentale, je savais déjà qu’il allait me manquer et je ne comprenais pas pourquoi. Je n’avais pas eu de coup de foudre, alors pourquoi il me manquerait?

 

 

Parce que sans m’en rendre compte, il m’avait offert plus que des papillons instantanés et un petit rire nerveux.

Je n’avais pas remarqué que je recevais des messages sur tous les médias possibles; que ce soit ma nouvelle photo de profil, ma story Snapchat ou tous les likes sur mes photos Instagram. Il me faisait de petits signes discrets. Dès le départ, il s’est battu pour faire sa place, même si je le repoussais sans cesse. Étrangement, il était toujours là au bon moment, même quand j’étais d’une incroyable maladresse. Il avait aussi pris plaisir à apprendre à me connaitre; autant mes qualités que mes défauts. Il avait observé chacun de mes regards, mes rires ou mes sourires et les comprenait. Et crois-moi, ça prendrait un atlas pour les comprendre parfaitement.

Tout ça pour te dire que non, je n’ai pas eu de coup de foudre pour lui. Ça m’a pris du temps avant de me laisser aller. Tsé, c’est trippant les papillons et ça n’enlève rien à cette magie, mais ce n’est pas la seule qui existe. Ne l’oublie pas.

Rencontrer quelqu’un, c’est comme choisir un livre à la bibliothèque. Parfois, on voit un livre et instantanément, sans même avoir lu le prologue, on sait qu’on va l’aimer. D’autres fois, on croise le livre. On le regarde un peu, on lit quelques pages et on le repose sur la tablette. On finit par se laisser tenter et on commence l’histoire. La première chose qu’on sait par la suite, c’est que nous sommes l’héroïne de ce conte de fées et que c’est probablement le meilleur livre qu’on ait jamais lu.

 

 

 

Commentaires

Marie-France Poulin Dans son univers, tu côtoieras ses idées, sa vie et ses mots. Intenses, exubérants, mais toujours honnêtes, touchants et réfléchis.