Le p’tit guide pour rencontrer la belle-famille

Rencontrer sa belle-famille pour la première fois, ça peut représenter une épreuve. Pire, certaines cultures voient ce moment comme très important. La pression monte, il faut plaire à la nouvelle famille. Mais à quel point devons-nous disparaître pour leur plaire? Une belle-famille doit nous accepter et ne pas nous juger. Toutefois, on sait que dans la réalité, ça ne se passe pas toujours comme ça. Voici quelques conseils pour survivre à sa rencontre avec sa belle-famille tout en restant soi-même!

 

 

Être préparé aux blagues désagréables

Bien sûr, on ne peut pas tout accepter, mais on sait que certaines choses moins agréables peuvent survenir. Je pense notamment aux taquineries, aux blagues que vous ne percevrez peut-être pas comme si drôles, mais qui ne sont pas mal intentionnées.

Même si ces situations ne se produisent pas toujours, soyez prêts! C’est un peu une tradition d’écœurer le ou la nouvelle venu-e!

 

Accepter les multiples différences

Nous sommes tous différents, et on s’en rend vraiment compte quand on rencontre sa belle-famille! Il y a bien des différences que l’on doit respecter, des points de vue, des cultures et des façons de faire distinctes.

Dans tous les cas, il ne faut pas essayer de copier sa belle-famille, mais bien de l’accepter malgré les différences que l’on peut rencontrer par rapport à notre propre entourage.

 

 

Être naturel

Là est la chose sans doute la plus difficile: on veut tout faire pour plaire, pour être apprécié. Mais à quel prix? Mon conseil: rester le plus naturel possible. Il faut savoir doser; ne pas être under ou overdress (oublie la robe de soirée ou le veston complet). La meilleure option est sans aucun doute de porter une tenue dans laquelle on est à l’aise.

Aussi, n’hésitez pas à rire quand des choses drôles sont dites, ne vous retenez pas! Rappelez vous, le rire ne peut être que contagieux dans ce genre de situation.

Aussi, si la conversation y laisse de la place, n’hésitez pas à exprimer vos idées et à lancer des sujets de discussion. Si vous aimez le cinéma, parlez de cinéma et voyez si vos goûts correspondent à ceux de votre belle-famille. Si ce n’est pas le cas, dites-vous que la diversité c’est pour le mieux et que chacun peut apporter de nouvelles choses aux autres.

 

Ne pas dire oui à tout

Encore une fois, il est naturel de ne pas vouloir contrarier sa belle-famille, mais n’acceptons pas tout non plus! Si vous détestez le golf et qu’on vous propose un week-end du genre, exprimez avec délicatesse et intelligence votre point de vue en proposant des alternatives qui pourraient plaire à tout le monde. C’est la partie difficile: exprimer son désaccord sans froisser personne! Mais après tout, on ne peut pas dire oui à n’importe quoi dans la vie!

 

Ne pas vouloir leur ressembler à tout prix

Ça c’est un danger, un piège dans lequel on peut facilement tomber. On veut absolument que notre belle-famille se sente proche de nous, alors pourquoi ne pas essayer d’être comme eux?

N’essayez pas de porter des hauts talons si belle-maman fait pareil, vous risquez juste de tomber et de vous ruiner les pieds si ce n’est pas votre habitude. Ne mentez pas sur vos connaissances, on le remarquera rapidement.

Aussi, petit conseil: si vous avez des différences culturelles, n’essayez pas par pitié d’imiter l’accent de la personne. J’ai eu la chance d’avoir toute ma belle-famille qui a généreusement imité mon accent lors des dernières fêtes. C’est bien drôle, mais bien gênant aussi!

 

Être aidant et avoir de l’initiative

Souvent, on ne vous dira pas de faire les choses, la cuisine, le ménage, etc. Faites-le quand même! Faites une surprise à la famille et préparez un bon brunch plus tôt le dimanche. L’entraide est toujours très appréciée. N’hésitez pas à montrer que vous n’êtes pas juste un invité égoïste qui met les pieds sous la table!

 

 

Bonne chance!

 

Pour ne pas manquer nos prochains articles, inscris-toi à notre infolettre!

Commentaires

Esther Armaignac Gameuse assumée, elle trippe aussi sur la culture et le cinéma. Dans une autre vie, elle était chanteuse dans un band de garage et danseuse de ballet.