Les chapitres de notre amour

Préface. Chers lecteurs, avant de commencer, j’aimerais que vous sachiez à quel point cet article est important. Il raconte un chapitre très important dans l’histoire de ma vie; un long chapitre où j’ai gravi des sommets pieds nus, comme j’ai plongé tête première vers les plus profonds abysses.

 

Chapitre 1: Affabulation

La lune de miel est terminée. Nous passons de moins en moins de temps ensemble. Tellement moins, que je développe une sorte de FOMO. En fait, il consacre davantage son attention à son self branding sur Instagram et à sa consommation d’alcool qu’à moi.

C’est sans compter que nous nous obstinons de plus en plus. Et chaque fois, c’est la même histoire. Il s’excuse d’avoir agi de la sorte, je me sens trop vulnérable pour en parler et il le sait. Alors, il se fâche, me lance des insultes, me fait croire que tout est ma faute… J’ai l’impression de devenir folle.

 

Chapitre 2: Le début de la fin

Je passe tout mon temps à m’inquiéter de la véracité de ses paroles qui ne coordonne pas avec ses gestes, à ignorer ce que mes proches disent autour de moi, à prétendre qu’il se tient droit et loyal en mon absence.

Traduction: Je fais l’autruche. Et même quand j’ai les preuves devant moi, même lorsqu’il s’excuse pour la millième fois, je continue de croire que la prochaine fois, ce sera différent.

Je m’enfonce tranquillement dans une relation dont je ne suis même plus certaine d’en connaître la nature. Est-ce par simple habitude? Est-ce pour avoir un peu de réconfort en revenant le soir? Est-ce encore de l’amour ou de la haine? La limite est si mince entre les deux. Un mélange d’un peu tout, j’imagine.

 

Chapitre 3: Fatalité

J’entends mon cœur battre dans mes oreilles. Au pas de la porte, comme un doigt sur la gâchette, il pose sa main sur la poignée. À ce moment, j’aurais juré que le temps s’était arrêté, du moins c’est ce que j’aurais espéré. Pendant ce temps, je me tiens là, le plus droit possible, la gorge serrée, les yeux remplis d’appréhension, en espérant qu’il se retourne.

Stockholm de mon orgueil et de ma rationalité, je deviens nostalgique, je doute de ma décision. J’oublie toutes ces fois où je l’ai aimé jusqu’à le détester. Je suis prête à supplier, à dire «pars pas, reste encore un peu, on va trouver une autre solution», mais il n’y a rien qui sort.

Je le regarde partir pour une dernière fois. Une fois la porte fermée, le temps reprend son cours. Je m’assois sur le divan et, mains jointes devant mon visage, je pleure en silence.

 

Chapitre final: Nouveau chapitre

Cette relation toxique est aujourd’hui terminée. Enfin. Je me sens désormais plus légère et surtout, capable d’accomplir tellement de choses. Cela dit, à qui de droit, je tourne finalement les pages de notre amour. Et malgré tout ce qui a été dit ou fait, je ne te souhaite que le meilleur.

 

Pour ne pas manquer nos prochains articles, inscris-toi à notre infolettre!

Commentaires