0

Pour mes 25 ans, je m’offre du temps

Si vous m’aviez demandé il y a quelques années, ou est-ce que je me vois à 25 ans, jamais je n’aurais jamais pensé à un scénario comme celui que je vis actuellement. Parce que quand on a 18 ans, on a l’impression que 25 ans c’est vieux.  On a l’impression que d’ici là, on aura un travail, un mari et peut-être même des enfants.  Je me souviens du temps ou je croyais qu’à 21 ans je serais établie.  Me voilà aujourd’hui à 25 ans, dans un chapitre de ma vie qui n’avait pas été écrit.  Un chapitre qui s’est ajouté à mon histoire grâce à des décisions et des chemins que j’ai choisis. 

 

Au cours de la dernière année, j’ai été en mesure de réaliser un de mes rêves les plus fous, soit vivre en Europe pour plusieurs mois. Évidemment, c’est un rêve qui demande beaucoup de sacrifices et d’argent, mais j’ai réussi. Cette expérience m’a énormément fait grandir et j’ai compris comment je voulais forger mon style de vie pour les prochaines années. J’ai l’impression que les Européens ont compris comment profiter de chaque journée et je voulais à tout prix recréer cet environnement et ce style de vie, une fois de retour à la maison.

J’ai donc commencé à voir quelles étaient mes priorités, en laissant tomber plusieurs éléments qui ne me ressemblaient pas. En revenant d’Europe, bien que j’étais à court de ressources financières, j’ai décidé de mettre ce facteur en second plan et de continuer de penser à moi et à la vie que je voulais vraiment. Bien que j’aurais pu retourné à mon ancien travail qui m’aurait permis de me remettre sur pied rapidement côté financier, j’ai plutôt décidé de diriger mes recherches vers autre chose. Un environnement relaxant qui me laissait du temps pour moi.  Pour réaliser tous les petits projets que j’avais mis de côté, pour prendre le temps le matin de savourer mon petit déjeuner à l’extérieur, pour passer plus de temps avec ma famille et mes amis et aussi pour passer du temps seul.

À 25 ans, alors que plusieurs sont déjà enlignés dans le «moule» de la société, j’ai plutôt choisi de m’offrir du temps. De m’offrir du temps afin de prendre une autre direction. Une direction qui me ressemble plus et qui me permettra d’avoir vraiment le genre de vie que j’ai choisi.  Des fois, il faut vraiment s’arrêter et faire une rétrospection sur tout ce qui ce passe autour de nous. Est-ce vraiment un environnement qui me rend heureuse? Y’a-t-il des éléments qui peuvent être retirés de ma routine? À 25 ans, je n’ai donc pas la plupart des choses que je pensais avoir il y a quelques années, mais j’ai décidé de m’écouter et de me choisir.  J’ai décidé de valider mes choix et mes options avant de m’embarquer dans une nouvelle aventure afin de voir si celle-ci me convient vraiment ou si elle convient à la vie que tout le monde juge «normale».

 

Pour ne pas manquer nos prochains articles, inscris-toi à notre infolettre!

Commentaires