Comment se sentir bien et belle dans son bikini

Ça y est!

Dans quelques semaines, je devrai officiellement renouer, instant autrefois redouté, avec mon costume de bain. Vous savez, cette pièce qui transforme votre corps en une :

a) forme élégante

b) rondeur extravagante

c) ligne décourageante

Heureuse sois-tu, toi dont le a est la réponse… Personnellement, je n’ai encore jamais connu un tel bonheur!

Tout ça va changer…

 

Ces dernières années, j’ai occupé deux camps : celui où je n’osais dévoiler mes formes (j’vais être franche : j’avais des livres en trop… MERCI FAST-FOOD!), et celui où la petitesse de mon corps n’offrait rien à la vue des voyeurs. Disons que j’entretenais une relation fluctuante avec mon corps. Bon, je l’avoue : j’avais un problème de poids parce que je ne me trouvais pas belle! Voilà, c’est dit (je peux continuer maintenant). Longtemps, la plage m’effrayait. La seule idée d’y mettre le pied m’angoissait. Rocker mon bikini restait impossible pour moi.

Et vous savez quoi?

Cette année, je me réconcilie avec mon corps! Et pour toutes les années à venir, je vais me trouver belle et sexy dans ce bout de tissus. Faites-en autant, vous aussi!

 

Je suis belle!

Je serai sinon méchante, du moins honnête : rares sont les corps alléchants de couverture de magazines qui tournent autour de nous. Le body photoshopé est une illusion; pas la réalité. Moi-même, je n’ai pas un corps de rêve. Une photo de moi à la plage n’amasserait pas 100 likes sur Instagram. La réalité, c’est que je suis comme je suis. Je surveille mon alimentation, et mon poids santé assure la garantie de ma beauté.

 

J’ai le droit d’être mince ou grosse

Parlons santé (et non pas de stéréotypes moches colportés par la désobligeance de la société) : oui, certaines personnes devraient prendre quelques livres, et d’autres, en perdre. Ce qui importe, c’est la recherche de l’équilibre.

Après ces quelques lignes, c’est déjà difficile de s’imaginer qu’on peut se sentir totalement bien dans son maillot, peu importe notre silhouette, mais c’est possible et tout passe par : arrêter de se comparer constamment, de rabaisser les autres pour finalement arriver à l’acceptation de soi.

 

Conseil 101 : Éliminez ses phrases de votre vocabulaire

« Wow, lui as-tu vu la « shape de plage » à celle-là? C’est clair qu’elle se fait vomir. » NOT! Beaucoup de personnes s’entraînent, mangent bien et s’imposent des sacrifices pour parvenir à ce résultat qui excite les regards.

« Check le gros tas. »  DOUBLE NOT. Ben oui, y’en a des personnes qui sont plus corpulantes. Mais pourquoi poser sur elles ces regards désobligeants? Entre vous et moi, ce « gros tas », comme certains l’appel si méchamment, est déjà au courant qu’il ne posera pas pour le magazine Summum édition plage. À quoi bon l’accabler davantage?

N’oubliez pas : quand on pointe du doigt quelqu’un, au moins trois autres doigts se retournent vers nous…

 

 J’agis!

Et par là, je n’entends pas aller au gym 1256 fois par semaine ni essayer de sculpter miraculeusement les plus belles courbes à ma silhouette.

Agir veut aussi dire apprendre à nous aimer, tel que nous sommes, avec nos petits travers.

Du haut de mes 5 pieds 4 pouces et mes 126 (belles) livres, j’ai quelques cicatrices, varices, vergetures, un peu d’acné (tsé, des affaires qui me font sentir siiiiiiiiiiiiiiii bien).

Mais tout ça, c’est moi et c’est mon corps.

Ces petits travers me rendent unique. Même si je sais que la fille d’à côté est plus jolie que moi, ça ne m’enlève rien, et je n’ai pas à l’envier pour autant.

Je garde un fichu beau sourire, des yeux pétillants et, surtout, je reste bien dans ma peau.

Je ne crains plus (ou peut être un peu moins) mon costume de bain. Vivement les jours ensoleillés de l’été : je suis prête à me jeter à l’eau, belle comme je suis et heureuse de l’être! Ma nouvelle attitude envers mon corps et moi-même ne me vaudra pas beaucoup de likes sur Instagram, mais en estime personnelle, il n’y aura jamais suffisamment de petits cœurs pour illustrer combien je suis heureuse quand on s’aime de l’intérieur…

 

 

Commentaires

Marie-France Poulin Dans son univers, tu côtoieras ses idées, sa vie et ses mots. Intenses, exubérants, mais toujours honnêtes, touchants et réfléchis.