All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

3 semaines sans se raser : on l’a testé!

Par Nerdies – le dans Chroniques

Dans le cadre de notre websérie BFF, Marie-Lise a fait le test : 3 semaines à laisser son poil pousser. 3 semaines sans rasage, ni épilation ou quelconque technique pour enlever du poil. 3 semaines avec des jambes piquantes (et autre partie du corps aussi!). Voici le résultat : 

Mon verdict ?

Ça fait du bien!

Est-ce que je l’adopterais en tout temps ? Non. J’anticipais beaucoup la réaction des autres. À l’école, au travail, avec mes amies, mon chum… Qu’est-ce que les gens allaient penser ?

La mode prône beaucoup le corps imberbe. Je dirais même qu’on valorise une femme qui a la pilosité d’une jeune fille de 7 ans, c’est-à-dire pas de poils du tout. Et il y a quelque chose de vraiment malsain là-dedans… Bref, ça c’est un autre enjeux (pour une autre fois peut-être!).

Finalement, ça donne quoi ?

Pas grand chose. La plupart des gens n’ont rien remarqué. Je n’ai eu aucun commentaire.

Par contre, j’ai eu droit à quelques regards désobligeants DES FEMMES et non des hommes. J’aurais cru le contraire. Où est passé le Girl Code ?!

Verdict final

Mon portefeuille a pu économiser et j’ai gagné du temps : yeah !!

Par contre, c’est moins confortable après un certain temps. Ça pique et ça démange.

Mon conseil

J’ai de la misère avec le « sans poil ». C’est contre nature. Ça met beaucoup de pression à avoir un corps parfaitement lisse. Par contre, le style all natural n’est pas pour moi non plus, question de confort et de bien-être avec moi-même.

On s’épile, on se rase, mais faut pas devenir fou avec ça non plus.

Pour voir la capsule BFF sur les poils, c’est ici : 

Plus de chroniques

Es-tu pour ou contre la nudité sur Instagram?

Es-tu pour ou contre la nudité sur Instagram?

Marie-Pier Hamon -
J’ai osé retourner aux études pour poursuivre une passion artistique

J’ai osé retourner aux études pour poursuivre une passion artistique

Marilou LeBel Dupuis -
À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

Alexandra Nadeau-Gagnon -

Populaires

Qui s’amuse et se respecte s’assemble

Qui s’amuse et se respecte s’assemble

Karine Boileau -
Je suis pas le genre de fille qui attire les gars

Je suis pas le genre de fille qui attire les gars

Alexandra Nadeau-Gagnon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -