All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Ça veut dire quoi pour vrai, être introverti ?

Par Noémie Ferland – le dans Bien-être, Psycho
Quand j’étais petite, ma mère devait presque me forcer à aller jouer avec mes amis. J’comprenais pas pourquoi elle insistait, j’étais bien chez moi, j’arrivais très bien à m’occuper. Puis, en vieillissant, j’ai continué à ressentir cette même pression avec les partys. De temps en temps (lire : 3-4 fois par année), ça va vraiment me tenter, mais la plupart du temps, ça me dit rien du tout #teamdodo.
giphy (2)crédit : giphy

À force de ressentir beaucoup de culpabilité, j’ai commencé à me poser des questions. Je voulais savoir d’où ça venait, ce non-désir de sortir là, parce que je me sentais poche, j’me trouvais pas normale, j’avais peur de ne pas vivre ma jeunesse comme les autres. Puis un jour, j’ai mis le doigt dessus, j’ai trouvé ce qui allait expliquer tellement de choses : j’ai compris que j’étais quelqu’un d’introverti.

Petite parenthèse : j’ai longtemps été persuadée que les extravertis, c’était du monde qui parle fort, tout le temps super excité, alors que les introvertis étaient gênés et calmes. Au fond, c’est peut-être pas complètement faux, mais ça mérite de meilleures explications.

En fait, si je peux me permettre d’expliquer le tout grossièrement, les extravertis, c’est le type de gens qui trouvent leur énergie dans le contact avec les autres, à qui la solitude fait moins bien, tandis que les introvertis sont ceux dont l’énergie baisse au contact trop prolongé avec les gens, ils ont un plus grand besoin de vivre des moments en solo avec eux-mêmes.

Très peu de gens s’arrêtent à ça, mais je trouve que d’en être conscient, ça aide énormément à comprendre nos réactions, nos envies, nos peurs. Pour vous aider à mieux comprendre, j’ai décidé, en tant que grande introvertie assumée, de vous expliquer les différents avantages et inconvénients de ce genre de personnalité.

Screenshot_20160715-082018-3crédit : 9gag

Les avantages :

  1. Faire beaucoup d’introspection, parce qu’on se pose un paquet de questions par rapport à soi, mais aussi par rapport au monde extérieur en général; ça veut dire se connaitre soi-même beaucoup mieux que la moyenne!
  2. Avoir une bonne oreille, c’est probablement une des principales qualités qui se développe quand on est pas à l’aise de parler de soi-même, parce que c’est plus facile pour les introvertis d’écouter et de conseiller les autres plutôt que de monopoliser la conversation.
  3. Être un peu plus créatif parce qu’il est forcément plus facile de rester longtemps dans sa bulle quand tu n’as pas un cercle d’amis à n’en plus finir.
  4. Se contenter de peu et avoir un moins grand besoin d’attention. Ce qui mène un peu à une sorte d’indépendance, parce que personnellement, je n’aurai jamais de rancune envers un(e) ami(e) qui ne me donne pas de nouvelles pendant 1 semaine!
  5. Troquer la quantité pour la qualité, étant donné que le besoin d’être toujours entouré ne se fait pas sentir. Ça permet d’être plus sélectif et de compter sur de vrais amis seulement!
giphy (3)crédit : giphy

 Les inconvénients :

  1. Manquer des soirées épiques. On va se le dire, c’est pas en restant tranquille chez soi qu’on se forge un répertoire d’anecdotes fascinantes.
  2. Avoir plus de difficulté à se faire des amis, ça fait aussi partie de la réalité des gens qui ne s’ouvrent pas facilement aux autres, parce que ça peut être long avant de faire une date seul à seul avec quelqu’un de nouveau.
  3. Ne pas être bon en « small talk »ça crée souvent des situations malaisantes dans les soirées. C’est parfois cocasse, mais franchement, il n’y a rien d’amusant là-dedans. Par contre, dans les conversations en profondeur, on devient de vrais moulins à parole.
  4. Trop réfléchir, ça tue la spontanéité et ça aussi, ça empêche d’avoir d’excellentes histoires à raconter le lendemain au travail.
  5. Paraître comme quelqu’un de gêné, c’est vraiment fâchant, parce que tu le sais très bien qu’en présence de gens avec qui tu es à l’aise, tu deviens un vrai animateur de foule, mais avec les autres, c’est à peine si tu sais de quoi parler!

Au final, on est pas très compliqué, c’est juste qu’on a souvent besoin de faire des petites pauses de gens pour être plus sociable par la suite!

Continuez votre lecture

Ça veut dire quoi pour vrai, être asexuel?

Ça veut dire quoi pour vrai, être asexuel?

Sophie Prévost -
T’es introverti, so what?

T’es introverti, so what?

Laurence Lécuyer -
Doit-on être propriétaire pour réussir sa vie? #adulting

Doit-on être propriétaire pour réussir sa vie? #adulting

Un premier voyage de couple, ça se planifie!

Un premier voyage de couple, ça se planifie!

9 trucs efficaces pour l’introvertie qui veut réseauter

9 trucs efficaces pour l’introvertie qui veut réseauter

Valérie Martel -
Aimer son corps, ça s’apprend

Aimer son corps, ça s’apprend

Nerds -
Mon premier contact avec la DivaCup

Mon premier contact avec la DivaCup

Moi, les intellos ça me « turn on » solide

Moi, les intellos ça me « turn on » solide

Marie-France Poulin -
5 trucs pour survivre à ton déménagement

5 trucs pour survivre à ton déménagement

Quelques astuces pour optimiser ta recherche d’emploi

Quelques astuces pour optimiser ta recherche d’emploi

Nerds -
Cétogène, paléo, végane: quel régime est quoi?

Cétogène, paléo, végane: quel régime est quoi?

Nerds -
10 signes qu’il veut vraiment une relation sérieuse

10 signes qu’il veut vraiment une relation sérieuse

Voici comment trouver le bon parfum pour toi

Voici comment trouver le bon parfum pour toi

Nerds -
Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

Jamais sans mon meal prep: spécial BBQ

Jamais sans mon meal prep: spécial BBQ