All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Une crise de la mi-vingtaine m’est rentrée dedans à mes 25 ans

Par Cloé LB – le dans Chroniques
Le temps passe. On se fait des résolutions, on se donne des objectifs. N'empêche que passer un certain cap, c'est pas toujours évident.

L’automne dernier, j’ai atteint la mi-vingtaine.

Sans même le vouloir réellement, quelques semaines avant mon anniversaire, l’heure est aux bilans. Un peu comme l’idée des résolutions au Nouvel An. Je me questionne sur ce que je veux accomplir durant la prochaine année. Ce que je souhaite, ce que je veux apprendre, essayer ou même améliorer…

Avec la venue de mes 25 ans, j’ai réalisé que j’étais pas mal là où j’avais souhaité être 5 ans plus tôt.

Un baccalauréat en poche. Un chez-moi, à moi. Un emploi que j’aime où je peux évoluer. L’adoption d’un chat en bonus.

Toutefois, ce qui était censé me rendre heureuse n’a pas eu l’effet escompté. Crise existentielle pour accueillir ma mi-vingtaine. «What’s next?»

jeune femme
Xan Griffin | Unsplash

Tout le monde a déjà entendu parlé de crise d’adolescence ou de la quarantaine. J’étais surprise d’apprendre que j’ai vécu la crise du quart de siècle! Un phénomène qui existe pourtant réellement. En résumé, c’est vivre une crise identitaire suite au passage à la vie adulte. C’est tout remettre en question: les relations interpersonnelles, la vie professionnelle, même mes objectifs de vie y sont passés. J’ai eu quelques vertiges quand j’ai réalisé que j’avais atteint les buts que je m’étais fixés. Que j’étais confortable dans ma vie bien rangée. Que j’étais rendue un pion dans la vie métro-boulot-dodo.

Il y a quelques années, on aurait sûrement dit que c’est la pression sociale qui m’a fait sentir comme ça.

Parce qu’on va se le dire, la prochaine étape dans un chemin tracé, c’était de me faire un chum, le marier pis fonder une famille. MAIS… Je veux-tu un chum? Je veux-tu réellement me marier? Je veux-tu avoir des enfants? Hippelaye! En voilà des questions qui mettent de la pression.

En 2019, Instagram nous dit plutôt de vivre notre vie comme on le souhaite. #YOLO C’est vrai qu’en étant dans la génération des milléniaux, une tonne d’opportunités s’offrent à nous. Mais qu’est-ce que je veux réellement? Qu’est-ce que j’ai envie de vivre? Qu’est-ce qui me comblera de bonheur?

Je te jure, j’ai même pensé tout lâcher pour aller vendre des smoothies au Costa Rica. Par chance, ça a fini par passer…

Choisir son chemin
Josh Sorenson | Pexels

Comme ce n’était pas la pression ni Instagram qui allait guider ma vie, je me suis retournée vers mes deux meilleures amies pour en discuter profondément. Ce qui est plutôt paradoxal considérant que S est maman et vit avec son chum dans une maison en banlieue depuis des années et que P a tout lâché lorsqu’elle s’est découvert une passion pour la plongée sous-marine et a décidé de devenir instructrice en Thaïlande.

Je me retrouve la fille du milieu en quête de mes nouveaux objectifs de vie.

Ce que j’en ai conclu de nos discussions, c’est qu’on passe tous par ces questionnements un jour ou l’autre. Avec les réseaux sociaux, c’est trop facile de comparer nos styles de vie. L’idée, c’est plutôt de s’écouter et de prendre le temps de savoir ce qu’on veut réellement. La clé? Faire confiance à la vie, lâcher prise.

C’est kitsh, mais ça sert à rien d’essayer de contrôler l’incontrôlable ou de détrôner la spontanéité de la vie. De temps en temps, briser la routine fait pas de tort. Juste pour mieux apprécier le quotidien.

Je sais pas trop qui est la plus heureuse de nous trois ni qui a pris le meilleur des chemins. Une chose que je sais, par contre, c’est que même si on a des vies complètement différentes l’une de l’autre, on fini par s’accepter et à s’encourager dans nos propres choix. Au travers de cette amitié, on est là pour célébrer nos victoires et s’épauler dans nos échecs. Pis c’est ça qui est précieux.

Fait que S attend son deuxième enfant.
P est repartie vivre sur une île de la Thaïlande.
Pis moi j’écris maintenant pour Nerds.
Et c’est tellement correct de même.


Crédit photo de couverture: Garon Piceli | Pexels

Vidéo récente
- Chroniques

Toi qui prends le métro chaque jour, j'ai des choses à te dire (suite)

Plus de chroniques

Ces femmes qui ont changé l’histoire #girlpower

Ces femmes qui ont changé l’histoire #girlpower

Marie-Pier Hamon -
Safia Nolin ose la nudité dans «Lesbian Break-up song»

Safia Nolin ose la nudité dans «Lesbian Break-up song»

Marie-Pier Hamon -
Se perdre dans la dépression pour mieux se retrouver ensuite

Se perdre dans la dépression pour mieux se retrouver ensuite

Populaires

Tout abandonner pour réaliser ses rêves en Gaspésie

Tout abandonner pour réaliser ses rêves en Gaspésie

Julien Benca -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Glamping: 5 endroits au Québec où passer une nuit pas plate

Glamping: 5 endroits au Québec où passer une nuit pas plate

Nerds -

Cloé LB

Fille de campagne qui travaille en ville, Cloé est une amoureuse des mots et une passionnée de télé. Elle est toujours prête pour de nouvelles aventures et pour découvrir le monde.