All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Être plus que son corps

Par Sarah Leblanc – le dans Bien-être, Santé, Sexe
Rien de nouveau: chaque été, la chaleur monte à la tête de certains qui croient que

 mini-shorts égalent paire de fesses à vendre.

Mais c’est encore plus que ça.

À n’importe quelle saison, j’ai l’impression qu’on oublie qu’à l’intérieur d’un corps, quelqu’un vit. On déambule dans les rues en se scrutant les uns les autres de la tête aux pieds et on rejette ceux qui dépassent d’un millimètre le modèle qu’on a en tête: trop laid-e, trop mal habillé-e, trop petit-e, trop gros-se, pas assez fashion, trop sexy, trop déshabillé-e,   trop âgé-e, trop bizarre, pas assez bronzé-e, trop maquillé-e, (la liste est interminable, vous le savez).

fashion street
source: pinterest

Voilà pourquoi j’ai écrit cette lettre ouverte : à toi, qui crois que nous ne sommes que des corps-objets, c’est non!

Mise en garde #1 : Les anecdotes contenues dans ce texte sont toutes inspirées de faits vécus et pourraient choquer certains lecteurs.

Mise en garde #2 : Non, ce texte n’est pas écrit dans le but de traiter tous les hommes comme des violeurs et toutes les femmes, des victimes. Bien que la situation change selon le sexe, nous sommes tous dans le même bateau.

  1. À toi, qui m’as sifflée hier du haut de ton balcon, qui m’a crié « Beau p’tit cul »;
  2. À toi, le jour du déménagement de ta jeune voisine, qui était vêtue de shorts et d’une camisole en pleine canicule, toi qui lui a dit « Tu sais qu’il annonce encore plus chaud dans les prochains jours? »;
  3. À toi, qui as délibérément « accroché » le sein de cette femme dans ce bar;
  4. À toi, qui a coupé le chemin de cette ado, l’a fixée, lui a dit « Hello, baby » juste pour l’apeurer;
  5. À toi, qui a appelé ta voisine d’en face des dizaines de fois pour lui informer que tu te masturbais;
  6. À toi, qui a empoigné les fesses de cette fille de 13 ans et lui disant qu’elle avait « vraiment des belles boules, pour son âge »;
  7. À toi, qui a dit à cette agente de sécurité «Tu devrais me fouiller, j’ai quelque chose dans les pantalons »;
urban-butterfly-1498x999
source: pinterest
  1. À toi, qui partages sans cesse des photos d’une fille à ton école juste pour la ridiculiser;
  2. À toi, qui passes ton temps à commenter la page Facebook de Noémie Dufresne pour lui dire qu’elle est une salope;
  3. À toi, couple gai adulte qui a harcelé ce jeune homme dans un club afin de le «ramener pour vous amuser »;
  4. À toi et ta blonde, qui vous magasinez une rousse sur Tinder;
  5. À toi, qui croit qu’être une femme de 40 ans te permet de toucher le derrière des beaux jeunes hommes « juste pour rire »;
  6. À toi et tes collègues au travail, qui parlez dans le dos d’une adjointe un peu grasse qui a un trop gros décolleté;
  7. À toi, employeur qui permet à un gars au bureau d’être tatoué, mais pas une fille, parce qu’elle serait vulgaire;
  8. À toi, sur cette terrasse pour faire rire tes amis, qui a crié à cette fille habillée en uniforme de travail unisexe « T’es donc ben laide avec tes pantalons »;
  9. À toi, gérante de restaurant, qui fait porter aux serveurs un chandail à col rond et des pantalons, mais un décolleté et une minijupe aux serveuses;
  10. À toi, qui a dévisagé cette femme en burqa un jour de canicule et qui a insisté pour qu’elle l’enlève;
  11. À toi, qui papotait hier à ta gang que toi, tu ne t’habillerais jamais comme elle, parce t’es une fille, voyons;
cru brave
source: pinterest

À toi, c’est non!

Non, une paire de fesses n’est pas un steak que tu choisis dans la vitrine de ton épicier préféré.

Non, tu n’as pas le droit de profiter de la jeunesse et la naïveté de quelqu’un pour t’amuser.

Non, le corps n’est pas classable en deux uniques catégories : laid ou vulgaire.

Non, tu ne te sentiras pas mieux en dégradant le corps des autres.

Non, un corps n’est pas qu’un instrument de satisfaction sexuelle.

Non, les corps ne devraient pas être comparés à un modèle unique incrusté dans notre cerveau à notre insu.

Non, les particularités du corps de quelqu’un ne justifient pas sa discrimination.

Non, le corps n’est pas un objet à vendre (ni à voler, ni à utiliser, ni à s’approprier).

Oui, j’ai espoir.

Oui, je défends le fait que le corps est subjectif donc à la fois beau et laid selon différents des points de vue.

Oui, je crois qu’un jour je prendrai une marche dans la rue et je n’aurai peur de paraître ni trop sexy ni trop laide.

Oui, je crois qu’on arrivera un jour à avoir le réflexe de regarder l’autre dans les yeux avant de croire qu’il n’est rien d’autre que son corps.

Oui, je crois qu’on arrivera à se dire que chacun est une personne vivante à part entière qui n’appartient à personne et qui a de la dignité.

Et je ne suis pas en train de dire que si quelqu’un est laid, au moins, il est gentil. Je te parle d’apprécier chaque être vivant dans sa subtile complexité et à sa juste valeur. Parce qu’on a besoin de diversité.

Parce qu’on ne mérite pas moins que ça.

kiss
source: pinterest

Vidéo récente
- Bien-être

Devrais-tu essayer l'entraînement HIIT?

Plus de bien-être

5 trucs pour rendre tes règles moins douloureuses

5 trucs pour rendre tes règles moins douloureuses

Nerds -
Apprendre à dire non: une habitude aux multiples bienfaits

Apprendre à dire non: une habitude aux multiples bienfaits

Nerds -
Top 5 des meilleures chaînes YouTube pour t’entrainer à la maison

Top 5 des meilleures chaînes YouTube pour t’entrainer à la maison

Nerds -

Populaires

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Nerds -