All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Les hauts et les bas de l’entrepreunariat

Par Aglaé Pagé Duchesne – le dans Carrière, Girlboss
Comme on vous l'annonçait dernièrement ici ,j’ai récemment quitté mon day job pour faire le saut dans le merveilleux et complexe monde de l’entrepreunariat avec ma copine pour lancer notre projet Populiar.

Les hauts et les bas de l’entrepreunariat

Ce même monde, où vous ne comptez plus vos heures parce que ça serait probablement trop décourageant, où boire votre café froid plusieurs fois par jour parce que votre to do list ressemble à la Bible et que c’est tout à fait « normal ».

Bref, pour l’instant, j’ai choisi de vivre dans le chaos, mais… le plus beau des chaos.

Je nous considère comme étant la nouvelle génération d’entrepreneurs alors j’ai pensé vous donner 3  ups and downs majeurs de l’entrepreunariat pour comprendre un peu mieux dans quoi vous vous embarquez, si vous décidez de plonger tête première.

Les hauts

Être votre propre patron

Crédit : Giphy

C’est un énorme avantage si vous avez des problèmes avec le respect de l’autorité et que vous détestez vous faire dire quoi faire. Ce que j’aime, c’est aussi de pouvoir répondre autre chose que: « parce que c’est comme ça » aux gens avec qui je travaille. Vous vous faites expliquer une panoplie de choses intéressantes, autant que vous-même vous en expliquerez.

Explorer de nouveaux horizons

Vous n’avez probablement jamais pensé vous lancer en affaire, mais vous y voici. Avoir une entreprise à supporter, surtout à ses débuts, c’est un peu comme avoir un emploi d’homme à tout faire. Vous vous occupez de tout de A à Z. Si vous êtes chanceux comme moi, vous avez un ou une associée en or avec qui diviser le travail, mais vous vous trouvez quand même à toucher à plusieurs sphères: le graphisme, la comptabilité, l’organisation de réunions, le développement de produits, le marchandisage, etc.

Rencontrer de nouvelles personnes

Selon moi, c’est la partie la plus excitante. Que ce soit dans les foires d’artisans, ou en                 « magasinant » des fournisseurs, vous rencontrez des gens aussi passionnés que vous, qui vivent la même réalité, qui ont peut-être plus d’expérience et qui peuvent vous donner leur input pour vous aider à avancer plus vite.

Les bas

La paperasse

Formulaire par dessus formulaire, vous aurez l’impression de ne jamais voir le bout. Les papiers s’empilent sur votre bureau et votre liste de choses à faire ne fait que s’allonger. Cependant, croyez-moi, le tout en vaut amplement la peine!

La patience

Attendre les retours d’appel, les réponses aux multiples courriels, je vais m’arrêter là, car le simple fait d’en parler me fait bouillir de rage. Avoir une entreprise est synonyme de développer sa patience. C’est probablement la partie que je déteste le plus dans mon travail. Aucun emploi n’est parfait (wink wink).

Crédit : Giphy

Votre vie personnelle

Votre entreprise fera partie de votre quotidien 24/24, il est donc facile de mélanger travail et vie amoureuse, ou travail et famille. Il faut savoir concilier les deux et tracer une ligne invisible. Dans mon cas, être en affaire avec ma copine à ses avantages, mais ce n’est pas toujours « jojo ». Donnez-nous 1 an et on sera probablement invincibles!

Pour terminer, voici trois conseils qui, selon moi, font partie des plus importants.

Avant de tout mettre en branle, connaissez vos ressources, vos concurrents, bref votre environnement marketing. Ne partez pas comme une poule pas de tête, vous êtes mieux de prendre votre temps et d’être solide plutôt que de partir en fusée et atterrir comme un oiseau qui fonce dans une bay window.

Faites affaire avec des gens de confiance, fiables et efficaces.

Surtout, ne parlez pas trop (vite). Attendez d’avoir quelque chose entre les mains avant de crier votre projet sur tous les toits. Les attentes seront grandes et les gens seront hâtifs, si cela vous prend des mois, voire des années, à mettre votre projet à terme, l’intérêt n’y sera plus.

C’est un pensez-y-bien!

Crédit : Giphy

Continuez votre lecture

Baltic Club: quand entrepreneuriat et amour vont de pair

Baltic Club: quand entrepreneuriat et amour vont de pair

Sophie Prévost -
Football universitaire – Les hauts et les bas de 2014

Football universitaire – Les hauts et les bas de 2014

Nerds -
Les plus grands turn off pré-dating de l’univers

Les plus grands turn off pré-dating de l’univers

Kristine Bergeron -
Moi, je l’aime la STM

Moi, je l’aime la STM

Kristine Bergeron -
L’école, ce n’est pas pour les peureux!

L’école, ce n’est pas pour les peureux!

Marilyn Claveau -
#sorrynotsorry: C’est mon opinion

#sorrynotsorry: C’est mon opinion

10 utilisations wonderful de l’huile de noix de coco

10 utilisations wonderful de l’huile de noix de coco

Aglaé Pagé Duchesne -
Les hauts et les bas du travail autonome

Les hauts et les bas du travail autonome

Kevin Sauvé -
Newbie or not to be: « l’angoisse du p’tit nouveau »

Newbie or not to be: « l’angoisse du p’tit nouveau »

Roxane Chouinard -
Libère-toi une journée et va essayer un Escape game!

Libère-toi une journée et va essayer un Escape game!

Et si je te disais non?

Et si je te disais non?

Chloé Néron -
L’art de faire sa valise

L’art de faire sa valise

5 étapes faciles pour un maquillage de pro au quotidien

5 étapes faciles pour un maquillage de pro au quotidien

Emilie Bolduc -
L’amour à l’ère de Facebook

L’amour à l’ère de Facebook

Top 5 des jeux de société les plus divertissants

Top 5 des jeux de société les plus divertissants

Aglaé Pagé Duchesne -