All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

La pêche au féminin

Par Audrey X – le dans Société
Précision: cet article est sur la pêche. Oui, il y a des filles. Oui, elles se sont perdues. Eh oui, elles ont tellement placoté que c'est sans doute pour cela que tous les poissons ont fui. Mais c'est pas grave. Je le répète. Ce texte porte sur la pêche.

En 2016, j’hésite à mettre un titre comme celui-là. C’est pas parce qu’on est des femmes qu’on n’est pas capable de faire des trucs d’hommes. Wait a minute! « Des trucs d’hommes »? Ouch! C’est fou à quel point, malgré l’apparente égalité des sexes, on entend souvent ces mots (même s’ils sont souvent dit sur le bout des lèvres). Mais toi, comment t’appellerais des « trucs » qui, traditionnellement, appartenaient à l’homme. Surtout la pêche. C’est sans doute un des plus vieux « trucs » d’hommes de tous les temps.

Au 21e siècle, toutefois, ça commence à se corser. On (les femmes) revendique le droit de tout faire… comme un homme. Dont la pêche. Personnellement, je pratique ce sport depuis l’âge vénérable de cinq ans. Mon père nous y amenait, mes sœurs et moi, lorsque les vacances d’été arrivaient.

Aujourd’hui, j’ai pris le relais et c’est avec une de mes chums de filles que je pars pratiquer ce sport de tous les horizons. Et croyez-moi, même sur le bord de l’eau, là où on entend l’eau du ruisseau ruisseler et les poissons sauter, il y a toujours quelqu’un pour te rappeler que… ben, la pêche, ma petite fille, c’t’un sport d’hommes.

Mais je digresse. J’ai dit qu’on parlerait pêche, ben on va parler pêche.

La canne

Avant toute chose, chers amis, il te faut une canne à pêche. Il y a plusieurs sortes de pêche: pêche sur lac, pêche à la mouche, pêche sur glace, etc. Perso, je préfère la bonne vieille canne avec laquelle tu peux pêcher sur le bord du quai ou en chaloupe, mais la pêche à la mouche est particulièrement sportive.

Honnêtement, si tu vas dans la petite boutique sympa de ta ville, le vendeur (souvent propriétaire) saura te conseiller. Sinon, tu peux toujours lire ce petit guide d’achat de cannes à pêche. Il est très complet pour tout amateur qui veut se lancer dans ce sport léger.

Les appâts

Quand j’étais petite, c’est mon père qui mettait les vers après l’hameçon. Beurk! Dégueu. Mais maintenant que je suis rendue une « vra de vra », je le fais toute seule, comme une grande. Eh bien, imagine-toi qu’il existe de multiples sortes d’appâts, et ils ne sont pas tous dégoûtants, baveux et grouillants (sauf que, si tu veux pêcher, ça va quand même te demander que tu mettes ton dédain de côté).

Vivants : Le principal, tout le monde le connaît, c’est le ver. Mais il y aussi des pêcheurs qui pêchent avec des sangsues et c’est très intéressant, car la plupart des boutiques spécialisées en vendent. Et elles ne sucent pas le sang. Consultez la réglementation quant aux autres espèces qui peuvent servir d’appâts.

…non-vivants : Il y a les leurres qui, cachés par des plumes ou autres, dissimulent l’hameçon. Il y aussi les cuillers qui fonctionnent très bien pour la pêche, car les couleurs oscillent dans l’eau et donnent l’illusion d’un poisson meurtri. Les appâts sont aussi conseillés. Il en existe avec flotteurs et sans. D’autres types d’appâts existent et la page ici vous permettra d’y voir plus clair.

Il est important de savoir qu’il existe divers types d’hameçon. Consultez ce site pour en savoir davantage sur ceux que vous devez utiliser selon l’espèce que vous désirez chasser.

Les lieux

Au bord du quai

Tu veux faire une Tom Sawyer de toi, go fille! Il n’y a rien de plus vivifiant et relaxant qu’une bonne vieille pêche au quai. Sur une chaise longue, le chapeau reposant sur les yeux pour ne pas être aveuglé par la lumière du soleil, la canne traînant paresseusement sur le bord et… un flotteur et une cloche accrochés à votre canne te permettront de passer un après-midi de rêve.

Sur le lac

C’est moins pratique pour relaxer, car le gilet de sauvetage peut être vraiment embarrassant. Toutefois, si tu en fais abstraction, c’est sur le lac que tu risques de réaliser tes plus grosses captures. En te promenant sur l’eau, tu pourras mieux repérer les bons « spots ». En passant, tu peux aussi pêcher près d’une rivière, mais ça, c’est un méchant défi. Il arrive fréquemment que l’hameçon reste coincer dans le fond de l’eau et ça demeure tout un défi que de la décoincer.

Pourvoiries?

Tu paies et tu as. C’est clair, pourvoiries riment avec facilité (tu comprends ce que je veux dire).

Tu commences et tu veux avoir au moins une chance de pêcher quelques poissons? C’est certain que tu vas entendre parler de Réal Massé, le fameux propriétaire de la pourvoirie Réal Massé. Là, les poissons, ils sont monstrueux et c’est certain que tu repars avec des prises. Sauf que… ça reste de la « pêche » entre guillemets.

Types de pêche

Comme je l’ai dit plus haut, il existe plusieurs types de pêches. Pêche sur glace, pêche au moulinet, pêche à la ligne, pêche au vif, etc. Certaines sortes ont même tendance à se répéter et à changer de noms selon la personne qui va t’en parler. Je te parlerai donc de la pêche à la mouche, ma préférée.

À la mouche

La canne est différente (plus sommaire) et le moulinet (moins gros) aussi. D’ailleurs, c’est souvent un leurre (une mouche) que tu mettras au bout du fil auquel tu as ajouté un autre fil, souvent coloré, qui ressemble à un fouet.

Lorsqu’on pêche à la mouche, on a souvent la vision d’un vieil homme sage (ou pas) armé de son chapeau (toujours un peu quétaine, mais super pratique) et de sa grande salopette vert kaki. Les pieds au milieu de l’eau, il lance et relance sans arrêt et les poissons semblent sauter au loin, prêts à être attrapés.

Bref, la pêche à la mouche a quelque chose de magique. Et c’est une pêche très sportive.

Des cours? Pourquoi pas!

Je l’ai fait! Oui! Oui! Et c’était super pertinent. Et non, je n’étais pas seule, entourée de néophytes ou encore, encerclées par une bande de mâles en rut. Je vous le jure. Il y avait de tout. Un couple de personnes âgés touts mignons, une mère avec ses trois garçons (bravo, madame!), deux hommes dans l’âge, un retraité… Bref, on était une petite gang assez éclectique.

Mon conseil: faites-le! Perso, j’ai essayé un cours de pêche à la mouche et pour vrai, je repars franchement plus outillée que si j’étais partie seule, avec la fameuse canne, sur le bord de la rivière en train de faire n’importe quoi, littéralement.

Le matin, le midi, le soir?

À la brunante, tu augmentes tes chances de ramener des prises. Que ce soit le matin très tôt ou le soir après souper, les moments de fraîcheur sont idéaux pour prendre du gros poisson. Lors des grosses chaleurs, les coquins ont tendance à se tenir au fond de l’eau.

Une fin de semaine de pêche!

Donc, si tu as envie de tripper entre filles et que t’es tannée du magasinage, que tu as envie de tenter une nouvelle expérience et de prendre un grand bol d’air, je te conseille vivement d’essayer la pêche.

13351173_10154091202665482_369503944_oCatherine, photographe à ses heures

Pour une fin de semaine pas trop cher et super relaxante, je te conseille d’emporter une bouteille de vin, ta canne et tes appâts dans cet endroit :

Zec St-RomainCatherine, photographe à ses heures
Zec St-Romain

J’y ai passé un très beau moment et la rivière se trouve juste derrière cette cabane très cosy et où il est vraiment agréable de se loger.

Si tu étais déjà un spécialiste de la pêche, je me doute bien que cet article doit vraiment te paraître sommaire. Il s’agissait ici d’unlocker des portes aux néophytes qui voudraient s’ouvrir à ce sport et d’aborder le sujet en surface.

Et pour les poissons qu’on n’a pas pêchés, c’est le début de la saison… on a le reste de l’été pour se rattraper! N’oublie pas d’acheter ton permis (que tu peux trouver dans n’importe quelles boutiques de pêches ou même au Canadian Tire).

Plus de société

Foncer dans la vie, maintenant ou jamais

Foncer dans la vie, maintenant ou jamais

Je pense que le témoignage de Donald Duguay peut changer la société

Je pense que le témoignage de Donald Duguay peut changer la société

World Press Photo, une année particulière sous la lentille

World Press Photo, une année particulière sous la lentille

Populaires

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Quand il ne reste que le confort

Quand il ne reste que le confort

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading