All time BetterBe Branchez-vous Carrières

La sagesse du biscuit chinois

Par Geneviève Gauthier – le dans Psycho
Disons que j’aime les biscuits chinois. C’est singulier, j’en conviens. Je les achète presque de façon industrielle. De la sagesse en vrac à petit prix.

La dégustation du biscuit se fait comme un rituel. Une succession de petits moments. Ce moment où le papier se froisse entre mes doigts, ce moment où le biscuit se fracasse pour laisser entrevoir timidement un bout de papier de rien du tout. Tout enroulé, comme un petit trésor. Un bout de papier sur lequel est imprimé une sagesse un peu bidon et ridicule.

Et pourtant sur ce papier dont les mots sont mal traduits et mal écrits, il en jaillit une sorte de réconfort. Une promesse que février finira par finir, une promesse que les temps chauds reviendront et avec eux les oiseaux. Que même le plus dur des hivers n’empêchera pas les tulipes de se réveiller, sans être froissées, un matin de mai.

Je ne sais pas d’où ça vient. Sans doute de mon héritage canadien-français, de mon côté judéo-chrétien pas tout à fait réglé, comme dirait les Simone. Ce besoin de me faire rappeler qu’on ne vit pas pour un petit pain.

Le biscuit chinois est un peu le pont qui s’établit entre le futur et moi-même. Je n’invente rien, n’ayez crainte. C’est depuis la nuit des temps que l’Homme se questionne sur son futur. Depuis qu’on sait qu’on va mourir, on veut savoir vivre. Maintenant je ne serais pas honnête si je disais que je suis au-dessus de ça, moi, la crainte de demain. Si c’était le cas, je ne mangerais pas de biscuit chinois.

Je n’ai pas besoin de savoir ce qui arrivera demain. J’ai juste besoin de savoir que ce sera beau. Que même si ça devient difficile ou plutôt quand ça deviendra difficile, je vais m’en sortir. J’ai besoin de croire que le petit bout de papier chétif que je tiens entre mes mains sait quelque chose que je ne sais pas. S’il est abouti entre mes mains aujourd’hui à ce moment précis, c’est qu’il comporte un message qui vaut la peine d’être lu, au risque de ne pas trop comprendre. De toute façon, c’est quand qu’on comprend tout dans la vie? Pas trop souvent, mettons.

Maintenant je sais qu’une fois le biscuit mangé et le papier lu, il ne reste que moi. Je ne prétends en rien que la sagesse de biscuit chinois est suffisante en elle-même. Ce que j’essaie de dire, plutôt, c’est que cette sagesse est sans doute la petite voix qui devrait toujours être pas loin de nous. Cette petite voix qui nous pousse à saisir une opportunité, à affronter nos peurs, à admettre nos faiblesses, à prendre le risque, à foncer, à continuer malgré les difficultés. Cette petite voix qui ne devrait pas être petite. Qui devrait nous encourager et nous faire réaliser à quel point nous sommes des êtres exceptionnels. Surtout toi, qui lis.

De par notre force, de par notre ambition, de par nos choix, nous sommes le résultat d’une promesse de biscuit chinois. Nous sommes debout, malgré ce qui nous a brisés. On ignore tous ce qui va se passer demain. On angoisse, on angoisse pas. Ça ne change rien. La Terre tourne et nous on essaie de ne pas trop s’étourdir.

Mais j’ai quand même envie de vous dire que devant l’incertitude de demain, je fais craquer un biscuit chinois. J’y trouve enroulé en plein cœur, un petit mot. Un petit mot de rien du tout. Un petit mot qui se lit maladroitement, mais qui donne envie de continuer. Qui laisse germer l’idée que le meilleur est à venir et que la seule limite qui soit, c’est celle que tu t’imposes.

C’est ça, la sagesse du biscuit chinois.

Continuez votre lecture

La promesse du bien-être

La promesse du bien-être

Karine Boileau -
J’ai peur du noir

J’ai peur du noir

Apprivoiser la vieillesse avec un brin de sagesse

Apprivoiser la vieillesse avec un brin de sagesse

Kim Bélisle -
Les mots du silence

Les mots du silence

Emil Morin -
Au jour le jour, l’amour: les petites choses

Au jour le jour, l’amour: les petites choses

Est-il temps de quitter ta job?

Est-il temps de quitter ta job?

Nerds -
De jolis emballages cadeaux à faire soi-même

De jolis emballages cadeaux à faire soi-même

Nerds -
Mais où est passée la magie de Noël?

Mais où est passée la magie de Noël?

Julie Morisset -
Un ciel bleu de cahier à colorier

Un ciel bleu de cahier à colorier

Stephanie Bureau -
10 trucs pour s’organiser à la rentrée

10 trucs pour s’organiser à la rentrée

Nerds -
Je me complète tous les jours

Je me complète tous les jours

Cynthia Lauzé -
10 trucs pour s’organiser à la rentrée

10 trucs pour s’organiser à la rentrée

Nerds -
Le Robert, page 1025

Le Robert, page 1025

Planifier sa vie. Ou pas.

Planifier sa vie. Ou pas.

Camille St-Germain -
Il serait temps que je m’y mette…

Il serait temps que je m’y mette…

Nerds -