All time BetterBe Branchez-vous Carrières

La vie de nomade : remplacer l’horloge par la boussole

Par Alexandra Labadie-Racine – le dans Bien-être, Divertissement, Voyage
Source : sorta.com
Source : sorta.com

On court tous après le temps. Du matin au soir, l’été comme l’hiver, une journée après l’autre. Cette course, jamais elle ne s’arrête.

Sournoisement, la vie nous coule entre les doigts tels que les grains du sablier qu’on ne cesse de retourner.

«Hier encore, j’avais 20 ans, je gaspillais le temps» chantait si bien Charles Aznavour et il ne pouvait pas être plus juste.

Source : cuded.com
Source : cuded.com

Pendant le premier tiers de cette fameuse décennie, j’ai voulu posséder tout ce que je n’avais pas.

Je m’imaginais : étudiante logeant à Montréal dans un appart un peu vieillot, mais tout de même beau grâce à Ikea, s’habillant avec des outfits comme ceux qu’on voit dans la section «mode» sur Pinterest et sortant dans les resto-bars branchés, au centre-ville, référés par Anne-Marie Withenshaw dans son Guide Restos Voir.

Puis le scénario, tout comme mon âge, a évolué.

Vers 25 ans, j’ai voulu des fiançailles, une maison et un ventre rond.

Lorsque je fermais les yeux, je me voyais clairement dans un petit bungalow en banlieue, par un bel après-midi de septembre. Mon chum, une chemise à carreaux sur le dos, ramassant les feuilles d’automne dans la cour pendant que, moi, je fais un rôti dans une cocotte Le Creuset à 300$ parce que je me prends un peu pour Gwyneth Paltrow.

L’idée que je me faisais de ma vie, avant les voyages, ressemblait à la bande-annonce typique d’une comédie romantique américaine.

Ce qu’il faut comprendre, et surtout retenir, c’est que tous ces scénarios ont aussi toutes les chances de ne jamais se produire, car ils ne sont que le fruit de mon imagination.C’est là que je comprends vraiment : tout ça n’existe pas et n’existera peut-être jamais.

Source : youtube.com
Source : youtube.com

Aujourd’hui, approchant du 2/3 de ma vingtaine, je réalise que ces dix années-là, tout particulièrement, sont en fait les plus précieuses de toute ma vie.

C’est pourquoi je n’ai ni emploi stable, ni loyer. Ma voiture est complètement payée et ma carte de crédit étudiante affiche finalement zéro. Il n’y a ni enfants, ni animaux de compagnie, ni même de jardin ou de pot de fleurs à l’horizon.

Je ne possède que le minimum, mais j’ai tout ce dont j’ai réellement besoin. Crois-le ou non, c’est ce qui est si merveilleux, car là est tout l’objectif de ce style de vie.

Ma vie de bohème ne m’est pas tombée dessus. J’ai fait des choix, des essais, des erreurs… Mais surtout, j’ai fait de la place.

Source : asoutherngypsy.com
Source : asoutherngypsy.com

En faisant de la place, j’ai gagné du temps. Ce qui compte le plus ne s’achète pas, ça ne vient pas dans une boîte.

Avec tout ce temps entre mes mains, je voyage. Le plus loin et le plus longtemps possible. Je vois le Monde avec mes yeux et non à travers l’écran de la télévision.

À ceux qui, comme moi, sont atteints du Wanderlust, je dis : essaie, pour une fois seulement, de vivre le moment présent en t’abandonnant totalement à ce mode de vie de nomade. Laisse ton cœur et l’univers battre à l’unisson.

Arrête de mettre cette partie de ton cerveau à off et vas-y, voyage! Surtout, prends le temps de le faire à ton rythme et préférablement sans itinéraire, sans destination, ni billet de retour.

Source : invisiblechildren.com
Source : invisiblechildren.com

Cette vie, je crois sincèrement qu’il faut la vivre en suivant les aiguilles sur la boussole et non celles de l’horloge.

Voilà pourquoi je choisis de concentrer mon énergie sur le moment présent. Ainsi, je m’assure de vivre au rythme du temps et me laisse doucement transporter sur le chemin qui, un instant à la fois, se trace devant moi.

Source : hispotion.com
Source : hispotion.com

Pour plus de photos de mes aventures et voyages, tu peux me suivre sur ma page Facebook Alexandra Labadie-Racine

Continuez votre lecture

BOHO Blues

BOHO Blues

Comment survivre au plus gros projet de sa vie?

Comment survivre au plus gros projet de sa vie?

Camille St-Germain -
La timeline de notre vie

La timeline de notre vie

Anne-Sophie Roy -
«There’s no place like home», comme on dit!

«There’s no place like home», comme on dit!

Camille St-Germain -
Partir 103 jours loin de chez soi : pourquoi?

Partir 103 jours loin de chez soi : pourquoi?

Noémie Lessard -
L’art de l’autovalorisation

L’art de l’autovalorisation

Camille St-Germain -
Survivre à la vingtaine en se sentant en retard

Survivre à la vingtaine en se sentant en retard

Sur le beat de… La Bronze

Sur le beat de… La Bronze

Nerds -
Sur le beat de… Rosie Valland

Sur le beat de… Rosie Valland

Nerds -
L’amour est dans les petites choses

L’amour est dans les petites choses

Camille St-Germain -
L’art de ne pas «péter au frette»

L’art de ne pas «péter au frette»

Nerds -
La Brigade du Bonheur, de l’Amour et de la Paix

La Brigade du Bonheur, de l’Amour et de la Paix

Sarah Leblanc -
Survivre à la vingtaine avec le sourire collé aux lèvres

Survivre à la vingtaine avec le sourire collé aux lèvres

Camille St-Germain -
Peureuse même dans la vingtaine

Peureuse même dans la vingtaine

Camille St-Germain -
Aimer son corps dans la vingtaine, est-ce possible?

Aimer son corps dans la vingtaine, est-ce possible?

Camille St-Germain -