All time BetterBe Branchez-vous Carrières

L’amour est dans l’authenticité

Par Kim Bélisle – le dans Amour

L’autre soir, je regardais l’Amour est dans le pré pis j’souriais dans le vide. Ouin, portrait typique de la fille quétaine qui pleure à la fin prévisible d’un film américain où les personnages vont forcément conclure avec un grandiose baiser. C’est moi. J’le dis pas trop fort parce qu’une émission d’agriculteurs qui participent à un show pour trouver l’amour, ben ça sonne pas glorieux. Et pourtant, ce l’est!

J’ai peut-être un parti pris étant une amoureuse de l’amour. J’trouve ça beau. C’est plus fort que moi. L’amour fraternel, l’amour maternel et paternel, l’amitié. L’Amour, tsé celui avec le grand A. Celui que l’on cherche malgré tout. Qu’on anticipe avec une nervosité qui s’immisce sournoisement, parce que non seulement on veut aimer, mais se faire aimer en retour. Cet amour qui nous fait sourire en plissant les yeux, en montrant toutes nos petites dents. Pis on le remarque, tsé. On le sait que ce sourire-là, il veut dire que ta tête a laissé place à ton cœur. Qu’elle a lâché la corde qui le tient afin qu’ils agissent en symbiose pour qu’il puisse battre avec son cœur à lui. Le cœur de cet humain-là.

Et si l’amour jouait au lapin blanc? En retard. Ou à l’inverse, qu’il se présente bien plus tôt qu’on le croyait? C’est Chloe Russell, une candidate de ADLP qui m’a fait réaliser à quel point l’amour n’avait pas d’âge. Elle a 20 ans. Tout au long de cette téléréalité, je l’ai vue avec LE sourire. Puis dans les derniers épisodes, elle déclare qu’elle n’aurait jamais cru trouver l’amour si jeune; avoir trouvé l’homme de sa vie, déjà. C’était comme si toutes les émotions qu’elle ressentait débordaient. Elle pleurait. Elle souriait. Pis c’était beau. C’était d’une authenticité incroyable, et ça me donnait juste envie d’être heureuse avec elle.

Je suis peut-être naïve. Encore mon parti pris, j’imagine, mais j’y crois à ces jeunes agriculteurs qui cherchent le lapin blanc. Ils ne savent pas s’il sera au rendez-vous, mais ils participent dans ce seul et unique but. Pour la chance qu’il arrive à temps cette fois.

C’est tout ce que j’aime de cette série. De voir que certaines personnes sont prêtes à se lancer dans de folles histoires pour l’amour; pour une folie plus grande encore! Un amour qui te shake par en dedans. Une histoire où vos rires ne sonnent jamais faux; où les nuits ne sont jamais assez longues et les baisers toujours trop courts. Un amour où l’on repeint nos vies avec les plus vives des couleurs et où on ressort des couvertures les joues rosies et les cheveux en bataille.

Avec un ou deux brins de paille, pourquoi pas?

Continuez votre lecture

L’amour m’a saoulée

L’amour m’a saoulée

Ève Landry -
Au jour le jour, l’amour: nés à la mauvaise époque

Au jour le jour, l’amour: nés à la mauvaise époque

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

Kim Bélisle -
Le grand amour, une deuxième fois?

Le grand amour, une deuxième fois?

#2pdle: Les voyages, l’ennui pis l’amour, toujours l’amour

#2pdle: Les voyages, l’ennui pis l’amour, toujours l’amour

Nerds -
Quand l’amour ne suffit pas

Quand l’amour ne suffit pas

Kevin Sauvé -
L’amour existe encore

L’amour existe encore

Nerds -
L’amour, ça court vite!

L’amour, ça court vite!

Éliza Lafond -
L’amour dure trois ans? Pas tout le temps!

L’amour dure trois ans? Pas tout le temps!

Nerds -
J’ai décidé d’être seule pour apprendre à réapprivoiser l’amour

J’ai décidé d’être seule pour apprendre à réapprivoiser l’amour

Noémie Lessard -
Au jour le jour, l’amour: les passions

Au jour le jour, l’amour: les passions

L’amour est dans les petites choses

L’amour est dans les petites choses

Camille St-Germain -
Ce soir l’amour est dans tes yeux

Ce soir l’amour est dans tes yeux

Mélissa Lavoie -
Ces amitiés que l’on perd aux dépens de l’amour

Ces amitiés que l’on perd aux dépens de l’amour

Kevin Sauvé -
L’amour bilingue

L’amour bilingue