All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

L’art de vivre en colocation

Par Nerds – le dans Bien-être, Santé, Vie étudiante

Le printemps, ça signifie surtout la fin de session, mais ça signifie aussi le renouvellement du bail ou le déménagement dans un nouvel appart, et donc habiter avec de nouvelles personnes, et pas toujours des personnes qu’on aura choisies! En fait, même si on emménage avec de bons amis, il y a bien des chances qu’il y ait quelques différends au quotidien, et c’est tout à fait normal. Vivre en colocation, c’est tout un défi. Voici mes conseils pour être LE coloc de rêve.

new-girl-1

1. La sociabilité 

Si la seule raison pour laquelle tu as choisi de vivre en colocation, c’est pour payer moins cher, retourne chez tes parents. Honnêtement, c’est plate vivre avec quelqu’un qui s’enferme toujours dans sa chambre et qui te parle seulement pour te dire que t’as pas fait ta vaisselle depuis 24h et que ça le dérange. Pas besoin d’être les meilleurs amis du monde si vous n’avez pas 1000 affinités, mais c’est l’fun de pouvoir discuter et échanger à la fin d’une journée et de se faire une petite bouffe ensemble une fois de temps en temps.

2. La fiabilité

Il y a de fortes chances que toi et tes colocs décidiez d’un système pour le ménage et autres tâches du quotidien pour vous séparer le tout. Cela va faire en sorte que ce ne sera pas toujours la même personne qui va faire une tâche et donc vous ferez chaque chose moins souvent. Alors c’est un peu plate si tu ne fais pas ladite tâche parce que ça ne donnera pas envie à tes colocs de faire les leurs. Par contre, c’est bien beau la fiabilité, mais il faut aussi être flexible. Si ton coloc était absent pour le week-end et qu’il lave la salle de bain deux jours en retard, il y a moyen d’être compréhensif.

3. Le respect

Ce point semble évident, mais pourtant… Si tu reviens de travailler tard et que tes heures de sommeil du matin sont précieuses, c’est frustrant d’entendre ton coloc qui fait un vacarme en se faisant à déjeuner. Et c’est le même principe si tu reviens tard, fais-toi discret, parce que ton coloc qui se lève à 6h du matin pour aller en stage les apprécie, ses heures de sommeil avant minuit.

4. Apprendre à lâcher prise

Il est bien évident que malgré certaines règles communes de base, il y aura des sources de conflit inévitable. C’est important d’en parler dès que quelque chose dérange parce que c’est lorsque l’on accumule des frustrations que tout éclate et que la relation entre colocataires se dégrade. Par contre, certaines habitudes de vie ou façons de faire des personnes avec qui tu vis font partie de leur vécu, et tu ne peux rien y changer. Il faut donc apprendre à lâcher prise et à mettre de l’eau dans son vin.

5. Le sens de l’initiative

Malgré des horaires routiniers et très chargés, c’est toujours apprécié de se rendre service mutuellement. Ça peut être gentil de laisser un restant de ton souper à ton coloc qui arrivera plus tard en soirée, ou encore de partager ton dessert avec lui en cas de peine d’amour. Évidemment, ce genre d’initiatives sont sympathiques si elles sont mutuelles. Si l’un des colocs ne rend jamais service, ça ne donne vraiment pas envie de rendre la pareille!

Habiter avec d’autres n’est pas toujours facile. Il y a toujours une période d’adaptation, et à certains moments, on préfèrerait vivre seul dans nos affaires. Par contre, on peut choisir de voir la colocation comme quelque chose de positif qui nous fera grandir en plus de nous donner l’occasion de faire toutes sortes de rencontres.

Bon déménagement!

Et vous, quels sont vos trucs pour vivre en harmonie avec vos colocs?

Par Florence Breton
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Vidéo récente
- Bien-être

- Comment Savoir Si Ton Corps Subit Les Effets De L’anxiété ?

Plus de bien-être

Contraception: l’importance d’évaluer les options

Contraception: l’importance d’évaluer les options

Marie-Pier Hamon -
LGBTQuoi? Le lexique LGBTQ+ expliqué en termes simples

LGBTQuoi? Le lexique LGBTQ+ expliqué en termes simples

Et si je me faisais confiance?

Et si je me faisais confiance?

Sixtine Pinot -

Populaires

Tout abandonner pour réaliser ses rêves en Gaspésie

Tout abandonner pour réaliser ses rêves en Gaspésie

Julien Benca -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
10 signes que c’est terminé

10 signes que c’est terminé

Valerie Landry -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.