All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Le côté sombre de la curiosité: le FOMO

Est-ce qu'il t'est déjà arrivé d'avoir une trentaine d'onglets ouverts dans ta fenêtre Internet, sans vouloir en fermer un seul? Moi oui, un peu trop souvent! Ces derniers temps, j'ai réalisé que j'étais vraiment curieuse. Malheureusement, je le suis trop pour le temps dont je dispose! Entendons-nous, la curiosité ça peut être une très belle qualité, mais ça peut aussi amener quelques frustrations!

Je suis intéressée par une multitude de sujets et du moment qu’une mini chose m’intrigue, j’vais vouloir en savoir plus. C’est la même chose quand on parle de séries télévisées ou lorsque l’on me recommande des livres. Je voudrais tant pouvoir tout voir, tout lire, tout écouter tout de suite! Au lieu de ça, tout s’accumule. J’essaie d’augmenter mon rythme, de me laisser plus de temps, mais je n’y arrive pas. J’exagère peut-être un peu, mais ça me stresse de ne pas pouvoir tout savoir.

Le FOMO

C’est un peu ça le FOMO (fear of missing out) d’ailleurs. La peur de manquer quelque chose est un phénomène qui démontre l’anxiété que cause la peur de manquer une information ou un événement quelconque. On utilise souvent le terme pour désigner la peur de manquer une occasion d’interagir socialement. Ainsi, ces personnes peuvent vouloir être de toutes les soirées ou activités sociales. Dans le cas où elles doivent s’absenter, elles deviennent très anxieuses de voir apparaître sur Facebook la preuve qu’elles viennent de manquer quelque chose de très cool.

Avec les réseaux sociaux, ce sentiment est exacerbé. On a accès à tout ce qui se passe ailleurs, physiquement, mais également à tout ce qui se passe sur le Web. Ainsi le FOMO peut également s’exprimer sous forme de dépendance à Internet, une déconnexion impossible par peur de manquer quelque chose. Avec ceci, on se rapproche de ce que je vis.

Lorsqu’on parle d’Internet et surtout des réseaux sociaux, il ne faut pas oublier qu’il y a énormément de contenus qui s’y trouvent. Un article mène à une vidéo, un commentaire mène à un site Internet. C’est une suite infinie et il faut savoir mettre une limite pour éviter de se rendre à une trentaine d’onglets ouverts dans son navigateur.

J’étais justement ce genre de personne. J’ouvrais chaque page ou chaque article qui m’intéressait dans un nouvel onglet, dans le but de le lire plus tard. Venait un moment où je ne m’y retrouvais plus. Avec un gros pincement au cœur, je fermais tous ces onglets, sans y avoir jeté un coup d’œil.

Des trucs pour contrôler sa curiosité

J’ai toutefois trouvé deux solutions possibles: utiliser des applications pour m’aider à gérer tout ce contenu et mieux filtrer les informations que je désire connaître.

Applications et autres fonctionnalités

Au fil du temps, j’ai trouvé quelques manières de conserver les contenus qui m’intéressent pour un moment où j’aurai plus de temps.

Pocket: Une application qu’on peut avoir sur ordinateur, téléphone ou tablette et qui nous permet de sauvegarder le contenu qu’on veut lire ou regarder plus tard. On peut lire la plupart des articles sauvegardés sans connexion Internet. Je dis ça comme ça, mais c’est pas mal pratique dans le métro!

Goodreads: Une application pour enregistrer les futures lectures que l’on veut faire, et voir des recommandations d’autres lecteurs.

Enregistrements Facebook: Dans le même principe, on peut enregistrer toute publication pour la retrouver dans la section «enregistrement». On peut avoir accès directement au lien du contenu (vidéo, photo, texte), autant qu’on peut revenir à la publication sauvegardée, pour voir les commentaires et les partages.

Favoris: Je parle bien sûr des éternels favoris offerts par les navigateurs Internet. C’est peut-être une évidence, mais il ne faut pas les oublier!

Vidéos «à regarder plus tard»: Sur YouTube, on peut facilement mettre une vidéo dans sa liste à regarder plus tard. Elles s’accumulent par ordre d’enregistrement.

Autofiltrage des contenus

Par ceci, j’entends porter une plus grande attention aux contenus qui m’intéressent vraiment. Assumer de faire des choix! Il faut accepter que ce ne sera pas possible de tout voir, tout lire, tout écouter! Ça ne sert à rien de sauvegarder des centaines de liens qui nous intéressent plus ou moins. Mieux vaut prendre le temps de sélectionner ceux qui, pour nous, représentent le plus grand intérêt.

Malgré tout, à ceux qui sont aussi curieux que moi, oui c’est frustrant par moments. Mais il ne faut pas oublier que c’est aussi une très belle qualité!

Plus de girlboss

Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Marie-France Poulin -
Premier emploi : craintes vs réalité

Premier emploi : craintes vs réalité

Noémie Laplante -
3 endroits parfaits pour augmenter ta productivité cet automne

3 endroits parfaits pour augmenter ta productivité cet automne

Marie-Joëlle Pratte -

Populaires

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -
10 signes que c’est terminé

10 signes que c’est terminé

Valerie Landry -