All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Les six types de clients: lesquels reconnaîtrez-vous?

Par Anne-Sophie Roy – le dans Carrière, Vie étudiante
Mes chers amis, CHIALONS!

Nous sommes tous passés par là un jour ou l’autre. À un âge où le ¾ des emplois qui nous sont offerts ont les mots «service» et «clientèle» mis ensemble, on ne peut s’empêcher de recenser les nombreuses fois où des énergumènes de diverses espèces nous ont fait suer à répétition dans le cadre de nos fonctions.

Dans ce petit texte libérateur, je trace les six portraits de clients les plus fréquents. En fait, il en existe autant qu’il y a d’humains sur cette planète. Toutefois, il est possible de regrouper certains clients sous certaines grandes familles, lorsqu’ils partagent des caractéristiques semblables. Voici les résultats de mes recherches empiriques des quatre dernières années.

P.S: Retenez qu’il s’agit d’un texte d’opinion. Bien que je parle davantage des clients désagréables, il faut se rappeler que la quantité astronomique de clients gentils et compréhensifs prévaut sur ceux qui ne savent pas vivre!

Source : inc.com
Source : inc.com

1. LE TROUBLE DE PERSONNALITÉ

Lui, tu ne peux tout simplement pas le sizer. Une minute, il te dit qu’il comprend tout à fait, il rigole avec toi et vous vous parlez de vos vies. La minute d’après, tu es convaincu qu’il va te sauter dessus et t’arracher la tête pour une raison des plus obscures. Il passe par une gamme d’émotions aux multiples nuances que lui seul connait.

Passer du temps avec ce type de clientèle, c’est drainant. Il faut leur laisser croire qu’ils ont raison sur toute la ligne et en aucun cas les contredire. Même s’ils croient essentiel de vous monopoliser, ils n’ont rien de pertinent à vous demander et vous, piégé, n’avez d’autre option que de rester et endurer, jusqu’à ce qu’ils décident enfin de vous laisser tranquille. Bref, une belle  perte de temps qui vous vide de toute énergie!

2. LE PÉTEUX DE BROUE

«Oh nenon, r’garde ma tite fille, je connais ço moi lô ! C’est pô d’même qu’ça marche!» Je vous demande pardon Sir, j’ai cru, pendant l’ombre d’un instant, que j’allais pouvoir vous aider. Mille excuses. Dans cette catégorie, le client a toujours raison. En fait, ce dicton a été inventé en son honneur. C’est une évidence à ses yeux. C’est comme le Benoit des Fromages d’Ici version un peu colon. C’est celui qui désire prouver qu’il SAIT de quoi il parle et que toi, t’es vraiment un amateur dans ton domaine. Bien franchement, à vous le péteux de broue, je vous dirais qu’il n’y a rien d’excitant à me faire compétition. Honnêtement, des jobs d’étudiants….. c’est des jobs d’étudiants.

Également, en tant que jeune femme, c’est ce Péteux de broue national qui va te dire des cochonneries à la limite du politically correct. «Quossé qu’une belle tite fille comme toé fait icitte à vendre du linge?» «Vous, mademoiselle, je vous dit que vot’ tit chum est ben ben chanceux hein!» «Si j’tai quek années plus jeune avec quek livres en moins, me serait essayé hein!» Rires gras fois un million.

3. LA MATANTE

Source : kizlarsoruyor.com
Source : kizlarsoruyor.com

J’aurais également pu nommer cette catégorie les Baby boomers. C’est véritablement une PLAIE. (Notez que je généralise bien entendu). Ils veulent tout, tout de suite et ici. (Ils ont peut-être inspiré Ariane Moffatt, qui sait?) Dans la vente au détail, ces matantes ont besoin de toucher, de manipuler et de minutieusement défaire toutes les piles. Elles monopolisent les vendeurs pour avoir leur avis, et ce, même si elles sont accompagnées de la belle-sœur Gisèle, de la cousine Pierrette et de son mari René. Elles ne semblent jamais satisfaites et trouvent des défauts à tout. C’est certain, écoute! Le p’tit bleu du tapis est pas le même que le céramique dans la salle de bains. Ça ne marche pas pantoute!

Et bien entendu, dans la plupart des cas, ce genre de clientèle finira par acheter SWEET FUCK ALL.

4. LE VITE FAIT BIEN FAIT

Ce client entre dans un magasin et sait clairement avec quoi il en ressortira. Ils posent une question, ils obtiennent réponse et ils passent à l’acte. Pas de niaisage. On ADORE ce genre de client! Il est sympathique, reconnaissant et efficace. On en souhaiterait trop souvent!

5. LE CONDESCENDANT

Ce client-là n’a jamais travaillé avec le public. JAMAIS. Il n’a aucune habileté sociale lui permettant de ressentir quelconque empathie envers toi. Il ne se gênera JAMAIS pour te dire le fond de sa pensée. C’est ce client qui a la capacité de scrapper ton début de journée en 34 secondes. C’est lui ou elle qui te fait sentir cheap pour aucune raison valable puisque tu n’as RIEN FAIT DE MAL. Ce sont, pour la plupart des cas, des personnes mal dans leur peau qui passent une mauvaise journée et qui ont un besoin sans nom de le faire sentir à tous ceux et celles qu’ils croisent. Vous, jeune vendeur qui fait son gros possible, en faites partie. Conseil: ne JAMAIS se remettre en question suite à leurs commentaires désagréables, voire vicieux. C’est eux les pires.

6. LE BIENVEILLANT

Source : thinkstock.com
Source : thinkstock.com

Enfin, c’est ce type de client qui met de la joie dans ta journée. C’est celui qui te fait passer par dessus les maudits baby boomers, ceux qui ont rien qu’assez d’énergie pour te faire sentir comme du poisson pourri ou bien ceux à qui tu ficherais bien une contravention pour «manque de savoir-vivre en public». Eux, ils savent ce que tu vis quotidiennement. Ils ne se retiennent jamais pour te signifier qu’ont aimé le service que tu leurs as offert puisqu’eux, ils ont compris que plus on donne, plus on reçoit.

C’est grâce à des bienveillants qu’on continue à se lever le matin pour aller travailler. Parce qu’autrement, la motivation aurait pris le bord il y a bien longtemps.

Et vous,  lequel avez-vous croisé le plus souvent ?

Source : bajajelectricals.com
Source : bajajelectricals.com

Vidéo récente
- Carrière

Comment tourner tes défauts en avantages en entrevue

Plus de carrière

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Amélie Desmarais -
Le bonheur est dans le changement

Le bonheur est dans le changement

Karine Boileau -
Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Marie-France Poulin -

Populaires

Tout abandonner pour réaliser ses rêves en Gaspésie

Tout abandonner pour réaliser ses rêves en Gaspésie

Julien Benca -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Glamping: 5 endroits au Québec où passer une nuit pas plate

Glamping: 5 endroits au Québec où passer une nuit pas plate

Nerds -