All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Parce que c’est pas « juste » de l’anxiété

Par Nerds – le dans Psycho, Santé
De plus en plus, sur Facebook, je vois passer des memes/BD/vidéos sur l'anxiété, qui disent toujours la même affaire. L'anxiété, cette voix dans la tête qui te dit que t'es pas capable, que t'es pas à la hauteur, etc. Cette voix qu'on reconnaît pas toujours. L'impression qui t'assaille, dès que t'entends des gens rire, que c'est de toi qu'on se moque. Le sentiment qu'une «petite vaisselle», c'est aussi tough que de détruire l'anneau de Sauron. La certitude que tous tes efforts sont vains parce que tu vaux moins qu'un chou de Bruxelles.

Tout ça arrive tous les jours à des tas de personnes, mais plus je vois ces représentations sur les réseaux sociaux, plus ça m’agace. J’ai l’impression qu’en voulant sensibiliser les gens à l’anxiété, leurs auteurs atténuent l’ampleur du problème. Non, l’anxiété n’est pas nécessairement comme quelqu’un qui te texte que ton travail est pas bon. Ce genre d’image peut faire penser que, dans le fond, l’anxiété, c’est juste de l’insécurité. Pis tout le monde vit ça, de l’insécurité, right? Donc, c’est pas si grave que ça, l’anxiété. C’est juste dans ta tête, pis t’as juste à te botter les fesses.

Eh bien non. De un, ce sentiment d’impuissance et d’angoisse qui t’envahit, il s’en va pas en criant « Pokémon ». Il est incontrôlable. De deux, pis c’est là où je veux en venir, l’anxiété est une maladie. Pis pas seulement une maladie mentale. Comme la dépression, l’anxiété apporte son lot de symptômes physiques. Pis ils peuvent faire vraiment mal.

Crédit_Valeria_BoltnevaValeria Boltneva

T’es au travail. Tu tapes à l’ordinateur. Tu te sens brûlé même si t’as eu une bonne nuit de sommeil. T’as encore mal au dos. Tes mains sont un peu engourdies. Ce doit être à cause du clavier. Les fourmis s’y mettent. Elles se promènent dans ta main droite et se propagent maintenant dans tout le bras. Tu t’étires. Ça fait encore plus mal. Tellement que tu dois prendre un Tylénol extra-fort.

Tu discutes avec un ami de choses banales. Pas d’attentats terroristes, là. Plutôt « ouin, c’est beau la décoration ici ». Tout d’un coup, t’as comme un morceau de pomme coincé dans la gorge. Même si t’as pas mangé récemment. Non, boire un verre d’eau va pas le faire disparaître. Essayer de te faire vomir dans les toilettes après t’être excusé auprès de ton ami non plus. Cette boule dans la gorge, elle s’en va juste quand ça lui chante. Elle vient et repart à sa guise. Que tu te sentes stressé ou non.

T’es dehors, il fait beau, l’air est frais et tout va bien. Pis out of nowhere, cet air frais ne se rend plus à tes poumons. Tu prends de plus grandes inspirations. Toujours ce manque d’oxygène. Tu as besoin de te poser. Tu essaies de relaxer. Tu respires lentement. Ça change rien. Tu fais de l’asthme. Une crise cardiaque. T’as un trou dans les poumons. Tu vas mourir. Mais tu meurs pas.

Tu vas te coucher. Tu t’installes confortablement dans ton lit douillet. Tu lis un bon livre. La respiration se fait difficile. Non, tu vas pas te laisser faire. Pas cette fois. Ça finit toujours par passer. Calme-toi. Mais ce soir, ça passe pas. Tu t’assois dans ton lit. Ça va t’aider à mieux respirer. Non. Tu te lèves, ouvres la fenêtre et passes ta tête au travers. Tu aspires l’air à grands coups. Tu commences à trembler. Même si t’as ni froid, ni chaud. Ta bouche s’assèche. La tête te tourne. Qu’est-ce qui t’arrive? Est-ce que tu vas t’évanouir? De nulle part surviennent les larmes. Puis les sanglots. De puissants sanglots. Comme si tu venais de voir ta famille mourir sous tes yeux. Tu peux pas t’arrêter. Pis tu sais pas pourquoi tu pleures. Tout va bien dans ta vie. Tu bois un verre d’eau, te rassois sur le lit. Tes propres pleurs finissent par t’apaiser. Tu viens de faire une crise de panique. Pis même si t’identifies le phénomène, il va revenir. Pis tu vas te sentir impuissante comme si on t’avait soumis au sortilège de l’Imperium.

Celle qui contrôle ton corps s’appelle l’anxiété. Elle envoie pas de textos pour prévenir. C’est pas une grosse boule à l’air sympathique. C’est une maladie. Pis comme toutes les maladies, elle fait souffrir.

Si tu te reconnais, jettes un coup d’œil ici et penses à consulter.

Par Ariane Tapp
Collaboratrice spontanée

Continuez votre lecture

L’anxiété, parlons-en!

L’anxiété, parlons-en!

Stéphanie Allard -
Guide 101 pour surmonter l’anxiété de performance

Guide 101 pour surmonter l’anxiété de performance

Marie-Pier Hamon -
Hot Yoga: qu’est-ce que c’est et est-ce que c’est pour toi?

Hot Yoga: qu’est-ce que c’est et est-ce que c’est pour toi?

Nerds -
Mon premier contact avec la DivaCup

Mon premier contact avec la DivaCup

Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

Comment réussir à sortir de ta zone de confort?

Comment réussir à sortir de ta zone de confort?

Parce que l’échec c’est pas la fin du monde

Parce que l’échec c’est pas la fin du monde

Ève Landry -
10 trucs faciles pour gérer ton anxiété

10 trucs faciles pour gérer ton anxiété

Eve Bilodeau -
Le gym c’est bien, le mouvement c’est mieux!

Le gym c’est bien, le mouvement c’est mieux!

Nerds -
Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

L’automne, c’est pas ta saison préférée

L’automne, c’est pas ta saison préférée

Frédérike Wagner -
Le jour où tu l’as pas fait

Le jour où tu l’as pas fait

Nerds -
Aimer son corps, ça s’apprend

Aimer son corps, ça s’apprend

Nerds -
L’anxiété « prouvée scientifiquement »

L’anxiété « prouvée scientifiquement »

Sarah Leblanc -
10 signes qu’il veut vraiment une relation sérieuse

10 signes qu’il veut vraiment une relation sérieuse

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.