All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Voici pourquoi tu devrais aller voter le 21 octobre prochain

Par Julien Benca – le dans Chroniques
La campagne électorale tire déjà à sa fin. Les principaux partis ont joué leurs cartes et le verdict est proche. Le 21 octobre, les Québécois seront appelés aux urnes afin d’élire (ou de réélire) les gens qui nous représenteront et qui prendront des décisions en notre nom à l’échelle du Canada.

Si tu as entre 18 et 38 ans, pour la première fois, tu fais partie de la plus importante portion des électeurs. Les Canadiens compris dans cette tranche d’âge représentent cette année plus du tiers de l’électorat. Cela signifie que pour la première fois depuis des décennies, ton vote et celui de ta génération ont techniquement plus de poids que le vote des baby-boomers. Ce n’est pas rien, quand même.

C’est bien beau d’être nombreux, mais pour avoir une influence sur les résultats de cette élection, il faut d’abord et avant tout… aller voter. Voici les raisons pour lesquelles tu devrais, selon mon humble avis, te prévaloir de ton droit de vote lundi prochain.

Défendre tes valeurs et tes idéaux

Poing levé espoir
Richard Felix

La démocratie, c’est la volonté de la «majorité», pour le meilleur et pour le pire. Parfois, on peut ne pas être en accord avec la «majorité». Ça fait partie de la game. Ce qui est bien, c’est que tout citoyen de 18 ans et plus, sans exception, a voix au chapitre.

Par contre, si on choisit de ne pas se prévaloir de son droit de vote, on perd cette opportunité de mettre nos idéaux de l’avant.

En effet, lorsqu’on vote, on vote pour quelqu’un qui nous représente. On affirme donc que les valeurs, les projets et les idées véhiculées par cette personne et son parti nous représentent. En tout cas, au moins en partie (rien ni personne n’est parfait). De cette façon, on contribue à forger l’identité de notre pays.

La vague d’implication sociale afin de contrer les changements climatiques est un bon exemple d’idéaux qui peuvent trouver une continuité le jour du scrutin. Les gens pour qui les questions environnementales sont une priorité peuvent alors voter pour des partis qui ont un programme allant en ce sens, par exemple le parti Vert ou le NPD.

Que tu portes à gauche ou à droite, il y a un parti prêt à représenter tes opinions et tes idées.

Contrairement à plusieurs pays où les citoyens n’ont pas notre chance et vivent sous des régimes autoritaires, nous avons notre mot à dire. Aussi bien en profiter!

Éviter le recul social

Ce paragraphe est évidemment teinté par mes positions politiques et certains lecteurs seront possiblement en désaccord avec moi. C’est correct, on ne peut pas plaire à tout le monde. Par contre une chose est certaine: une résurgence d’idées que je croyais dépassées a présentement lieu au Canada. Je pense que l’influence de l’élection aux États-Unis d’un certain président y est possiblement pour quelque chose.

C’est triste et un peu dommage de voter «contre» un parti, mais c’est aussi ça, l’importance de notre droit de vote. Il peut aussi servir à exprimer que certaines positions ou idées ne passent pas et ne représente pas la majorité au Canada.

Bref, si tu es une personne progressiste qui a à cœur le droit des femmes et des minorités, il est important que tu saches qu’il y a présentement une vague de mouvement conservateur et antiavortement au Canada.

Ces mouvements se sont organisés durant la campagne électorale et ont fait pression un peu partout. Leur but: réussir à faire élire des candidats conservateurs qui sont ouvertement contre l’avortement. Ne pas se prévaloir de son droit de vote veut aussi dire donner plus de poids à des gens qui ont ce genre de position sociale.

N’en déplaise à certains, souhaiter vouloir rouvrir le débat sur l’avortement et limiter le droit des femmes à disposer de leur corps comme elles l’entendent, oui, c’est un recul social.

Je pense qu’il est aussi important de souligner que le chef du parti conservateur s’est déjà ouvertement prononcé contre le mariage gai et contre l’avortement. C’est quand même une information utile à savoir lorsque viendra le temps de faire un X  sur ton bulletin de vote.

Ouin, mais les politiciens c’est toute des crosseurs! Ça sert à rien de voter, on se fait toujours fourrer de toute façon!

Permets-moi d’être en désaccord. Évidemment qu’il y a parfois des scandales politiques, mais soyons honnête; affirmer que TOUS les candidats de TOUS les partis sont des individus qui veulent du mal à la communauté et qui veulent juste fourrer les citoyens canadiens et «s’en mettre plein les poches», c’est faux.

Non seulement c’est faux, mais tenir des propos comme ça, ça alimente inutilement le cynisme à l’égard des politiciens. La grande majorité de ceux-ci font tous ce qu’ils peuvent pour légiférer en conséquence de ce qu’ils croient être les valeurs et les intérêts de la majorité des Canadiens. Évidemment, ils suivent les grandes lignes prédéterminées par leur parti.

C’est justement là que réside toute l’importance de ton vote. Qu’est-ce qui constitue «les valeurs et l’intérêt de la majorité des Canadiens», selon toi ? Chaque parti met des priorités et des valeurs de l’avant; celles-ci peuvent parfois varier drastiquement d’un parti à l’autre. En votant pour le parti qui représente le plus tes idéaux, tu contribues à décider quels sont les idéaux et les valeurs qui devraient être représentées au Canada.

Au final, si tu ne souhaites pas te déplacer le jour des élections par paresse, je te suggère de te trouver une meilleure excuse que «c’est toute des crosseurs».

Ouin, mais c’est pas de la vraie démocratie aller voter aux 4 ans

Je suis en accord avec les gens qui affirment que la démocratie, la vraie, ne se limite pas à aller voter aux quatre ans. Être engagé dans sa communauté, revendiquer, défendre des causes qui nous tiennent à cœur et influencer les processus décisionnels par divers moyens, c’est essentiel à une démocratie en santé.

Par contre, l’un n’empêche pas l’autre. Tu peux manifester, revendiquer, contester, même faire de la désobéissance civile et AUSSI aller voter. À la limite, tu peux même simplement annuler ton vote! Il y a une grande diversité de partis qui présentent des candidats à gauche, au centre comme à droite. Forcément, je ne doute point qu’il y a un parti qui présente des idées qui sont au moins un peu proche de tes valeurs et tes idéaux.

Notre système est imparfait et à besoin de réformes. Par contre, je pense que ces changements et ces réformes viendront éventuellement de l’intérieur en votant pour des partis qui proposent un programme progressiste.

Ouin, mais j’y connais rien, moi, je suis pas capable, la politique…

Avec nos vies bien remplies, je comprends que ça ne soit pas évident de prendre le temps de s’informer sur ce que proposent les différents partis. Néanmoins, il y a un vieux dicton qui dit: «Si tu ne t’occupes pas de la politique, la politique, elle, ne manquera pas de s’occuper de toi». Que tu votes ou pas, les lois qui seront votées et les choix que fera le nouveau gouvernement finiront par t’affecter dans ton quotidien, d’une façon ou d’une autre. Ça vaut la peine que tu t’ouvres une petite bière et que tu prennes le temps de t’asseoir une heure ou deux pour lire et t’informer sur ce que proposent les différents partis.

Voici quelques outils et ressources qui pourront t’aider à t’informer et à y voir clair rapidement:

C’est la première fois que tu votes et tu ne sais pas où aller ni si tu es sur la liste électorale?

Pour avoir toutes les informations, tu peux utiliser le Service d’inscription en ligne des électeurs, aller au bureau d’Élections Canada dans ta circonscription ou encore appeler au 1-800-463-6868. C’est facile et rapide.

Alors, pas d’excuse. Fais entendre ta voix et rendez-vous aux urnes ce lundi 21 octobre!


Crédit photo de couverture: Element5 Digital | Pexels

Plus de chroniques

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

Et toi, t’as couché avec combien de gars dans ta vie?

Et toi, t’as couché avec combien de gars dans ta vie?

À toi qui m’as brisée…

À toi qui m’as brisée…

Populaires

À toi qui ne parles plus à ta mère

À toi qui ne parles plus à ta mère

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Julien Benca

Professeur d’histoire au secondaire de formation, Julien a plutôt décidé de voyager et d’explorer d’autres avenues professionnelles. Bon vivant, amateur de bières de microbrasseries, de karaoké et de sorties de toutes sortes, ce Geek assumé aime donner son opinion sur des sujets diverse et partager ses découvertes montréalaises!