All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Psycolloque 2015 : Les jeux sont (presque) ouverts

Par Nerds – le dans Vie étudiante

Psycolloque? De quessé?

Je sais pas

Il se peut fort bien que tu n’aies pas encore entendu parler de cet événement qui s’adresse aux futurs soigneux de l’âme de l’Est du Canada. Le Psycolloque est loin de se vanter de faire partie des ligues majeures, ayant comme modèles ses grands frères les Jeux de Génie, Jeux de la Communication, Jeux du Commerce, name it.

Mais à une dizaine de jours de l’événement, j’avais quasiment envie de te donner le goût de changer de programme et de te laisser prendre au jeu du #Psycholove.

On ne se fera pas de cachettes. Qui dit « colloque », dit rassemblement d’étudiants universitaires sages et à l’heure à leur conférences.

(C’est ici que vous êtes censés lire entre les lignes).

Qui dit « Psy » colloque, dit rassemblement d’étudiants universitaires en psychologie, certes très sages, certes à l’heure… à leur cours. Parce que le Psycolloque, mon ami, c’est un peu comme une formule mathématique toute simple : étudiants en psycho studieux + relâche + compétition amicale. Le résultat?

  • 750 à 800 personnes qui vont se promener cette année dans les douces collines des Cantons-de-l’Est, parce que c’est l’Université de Sherbrooke (#sherbylove) qui accueille le 10e anniversaire de la plus belle réunion psychologiante.
  • 8 délégations, 177 chambres d’hôtel, 2 grandes soirées de fête, 2 DJ set (avec des cuivres yo), 16 conférences de qualité, 5 grands défis, 2 pavillons d’université, 30 bénévoles, 1 partenariat avec la Fondation des Maladies Mentales (tu peux même faire un don ICI, contrairement à prendre l’Extra avec Loto-Québec, ça change le monde), 1 Comité Organisateur (qui se peut pu de voir arriver l’monde… ou de dormir, c’est selon).
  • 1 fameuse PsyCoupe (qui reviendra d’une année complète avec la délégation très en forme de l’UQAC #BoireEtGagner)

Mais je vais parler pour les vrais, là. #lâlâ
Pour ceux qui comptent les dodos avant l’événement.
Pour ceux qui se demandent à Sherbrooke ça va d’être comment?

LA dizaine de dodos.

Les environ-dix-petits-tout-petits dodos. (Je m’excuse à mon C.O. qui doit avoir la ferme envie de me rentrer dans le mur, moi aussi je vous aime, j’arrête de répéter).

Je parle en mon nom, mais je sais que pour certaines bédaines c’est la même tempête, la même brise chaude qui part de la gorge pis qui se déploie jusque dans le bas-ventre avec largement trop de lettres « i ». Des fourmis qui badtripent comme si on écrasait le p’tit sproute de sable, partout partout dans les veines, dans les tissus cutanés qui se relèvent pour faire état de leur présence.

Parce que c’est une réunion de neurones pour une seule cause. C’est une troupe de pensées qui s’branlent en même temps à même le cerveau qui fait débouler les marches de grands discours enflammés de passion.

Il reste un dizaine de dodos avant le Psycolloque les p’tits. Le but de cet événement est non seulement d’avoir accès à des conférences de qualité/hangover de qualité sur notre discipline, mais de démontrer à toutes les universités du Québec que nous détenons un groupe d’individus de qualité et bourrés de talents. Qu’ici, à Sherbrooke, on est des gens qui s’accolent à leurs valeurs, qui dévorent l’humain par son amour de l’être. Le Psycolloque, c’est pas juste une ride en bus qui t’cogne el derrière. C’est le luv de la psycho, de l’individu, d’autrui, de l’engagement, du dépassement. Au final, la (tellement belle et magnifique) PsyCoupe est un accessoire versus toute l’effort et l’implication fournie, versus les pertes de voix, les endorphines des moments fous. Mais elle représente comment on peut être fiers de non seulement étudier pour être des compreneux de souffrance, mais simplement d’être humain avec les autres êtres humains.

Photo : Nora T. Lamontagne
Photo : Nora T. Lamontagne

Je parle en tant que petite madame verte, mini présidente de 5pi 2po (5 pi 1po selon Thalie), une sherbrookoise d’adoption, mais de coeur pour plein de raisons. Sherby c’est l’amour, entre mes p’tits verts, mais aussi envers les autres délégations. On a déjà gagné la coupe sans déraisons. Avec du spirit, d’la face à sourires, des étoiles dans nos niaiseries. À c’t’heure on vous invite à maison.

Laissez-vous tenter par les p’tits moments de tendresse; la coupe c’est juste un boutte-souvenir de ce qui en reste.
De ces trois jours à décrocher nos cerveaux des anxiétés de calibre.
Les Jeux sont (presque) ouverts.

#ÀQuiLaCoupe?

Toutes les infos ici.

Par Angie Landry
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Vidéo récente
- Vie étudiante

Comment tourner tes défauts en avantages en entrevue

Plus de vie étudiante

5 trucs pour affronter la rentrée en douceur

5 trucs pour affronter la rentrée en douceur

Gabrielle Delorme -
Combattre l’angoisse de ne pas retourner aux études

Combattre l’angoisse de ne pas retourner aux études

Esther Armaignac -
La dernière lettre

La dernière lettre

Populaires

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Nerds -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
10 signes que c’est terminé

10 signes que c’est terminé

Valerie Landry -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.