All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Suspendre le temps pour un instant

Par Valérie Martel – le dans Psycho
C'est fou comme les heures passent lentement lorsqu'on fait quelque chose qui ne nous intéresse pas du tout et à quel point le temps passe trop vite quand on est occupé à quelque chose qui nous passionne ou simplement avec des gens qu'on apprécie. Pourquoi pas plutôt le contraire?

Suspendre le temps pour un instant

Chaque jour qui passe, j’ai l’impression d’avoir une petite voix à l’intérieur de moi qui me dit: «Un autre 24h de ta vie vient de s’échapper». Les jours passent et s’enchaînent tellement rapidement! Pourtant, hier encore j’avais 20 ans. Parfois, j’aimerais tellement pouvoir stopper le temps et faire pause sur certains moments.

En fait, je crois que j’ai peur que ma vingtaine se sauve trop rapidement. J’ai souvent répété que la vingtaine c’était la décennie des choix, des incertitudes, des questionnements et des remises en question, mais c’est aussi une des plus belles périodes de la vie selon moi. Souvent, à 20 ans on peut se permettre de se tromper, de changer d’idée et de tout recommencer. J’ai peur que le temps passe trop vite et de ne plus avoir cette option bientôt. Parce qu’on s’entend, avec une hypothèque à payer et des kids à nourrir, tu as un peu moins de flexibilité (même si rien n’est impossible!).

Plus le temps passe, plus on a des obligations et ça me fait peur. Je crains de ne pas avoir assez de temps pour réaliser tout ce que j’ai en tête et de prendre le mauvais chemin sans pouvoir revenir en arrière. Je sais que je pourrai toujours changer d’idée, peu importe mon âge, mais quand toute une petite famille dépendra de moi, les choix seront beaucoup plus déchirants à faire.

Je vois tout le monde autour de moi s’installer dans leur petit nid d’amour pour de bon, et c’est correct, ça semble leur faire plaisir, mais moi ça me fait peur! Parce que je réalise qu’on vieillit et que les choses s’enchaînent. Bientôt la plupart de mon entourage aura des enfants et je trouve ça formidable, ça mettra de la joie dans nos soupers de famille. Mais ça fait aussi que je me rends compte qu’on n’est plus des enfants. Qu’on devient tranquillement des adultes.

Et je n’ai pas tellement envie de devenir une adulte. Du moins pas trop rapidement. Ce n’est pas que j’ai peur de l’engagement ou que je ne veux pas de famille. Au contraire, l’homme qui partage ma vie aujourd’hui, je l’aime plus que tout au monde et j’espère qu’on fera de vieux os ensemble. Mais est-ce qu’on est obligé de se dépêcher à vivre cette vie d’adulte maintenant? Pourquoi on ne pourrait pas juste en profiter un peu? Qu’est qui presse au fond? On nous parle déjà de maison et de bébé. Ça me jette à terre à chaque fois! Pourquoi aujourd’hui on essaye d’aller plus vite que le temps? Pourquoi on essaye de toujours précipiter les choses et vieillir plus rapidement? Le temps passe déjà assez vite comme ça pourquoi en plus vouloir tout accélérer?

Comme si à 25 ans on devait absolument être propriétaire et être sur le point de fonder une famille! Pourquoi au lieu on ne prendrait pas juste le temps d’être de jeunes adultes sans trop de responsabilités? Pourquoi comme société on ne valoriserait pas plutôt l’importance de vivre sa vie pleinement avant de s’engager et de fonder sa petite famille au lieu de vouloir pousser les jeunes adultes à devenir sérieux trop rapidement?

Honnêtement, je ne comprends juste pas. Est-ce que les gens font tout ça parce que c’est rassurant? Parce que d’avoir sa maison et sa petite famille c’est plus sécurisant que d’essayer de se trouver réellement?

Je n’ai pas la réponse, mais je peux vous dire que les années passent déjà bien assez vite par elles-mêmes, alors pourquoi pas essayer de ne pas vieillir avant notre temps?

Continuez votre lecture

J’ai pris le temps d’appuyer sur pause

J’ai pris le temps d’appuyer sur pause

Amélie Legrand -
Créer sa vie avec le temps qui reste

Créer sa vie avec le temps qui reste

Sarah Lussier -
A-temps-tes

A-temps-tes

Amélie Desmarais -
Le coup de foudre en amitié

Le coup de foudre en amitié

Laurence Nguyen -
Se contenter d’être

Se contenter d’être

Toi aussi, tu peux prendre le temps de prendre le temps

Toi aussi, tu peux prendre le temps de prendre le temps

Melina Geremia -
Depuis quand on manque de temps?

Depuis quand on manque de temps?

Karine Boileau -
Pour mes 25 ans, je m’offre du temps

Pour mes 25 ans, je m’offre du temps

Melina Geremia -
Réaliser que le temps c’est du vent

Réaliser que le temps c’est du vent

Chloé Néron -
Flirt avec la bourgeoisie, le temps d’un après-midi

Flirt avec la bourgeoisie, le temps d’un après-midi

Alice Gaudreau -
Le luxe de s’offrir du temps avec soi-même

Le luxe de s’offrir du temps avec soi-même

Vivre à l’européenne, le temps d’un échange

Vivre à l’européenne, le temps d’un échange

Melina Geremia -
Vivre un rêve au coeur des Philippines

Vivre un rêve au coeur des Philippines

Sarah-Jane Vocelle -
Le cadeau précieux du temps

Le cadeau précieux du temps

Eve Bilodeau -
J’ai d’autres qualités : Je suis pas prête à être adulte

J’ai d’autres qualités : Je suis pas prête à être adulte

Ève Landry -