All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Madama Butterfly, un opéra à ne pas manquer!

Par Simone Beatrice Gravel – le dans Divertissement

Plusieurs pensent souvent, à tort ou à travers, que l’opéra est une activité pour les biens nantis ou plus âgés. Pourtant, tout comme le théâtre, l’opéra peut s’avérer une activité très enrichissante et divertissante avec des billets à coût moindre (en bas de 30$).

Madama Butterfly

unnamed
Antoine Bélanger (F.B. Pinkerton) Melody Moore (Cio-Cio-San) © Yves Renaud

Madame Butterfly (en français) est un opéra italien, en trois actes, de Giacomo Puccini (1858–1924), livret de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica, représenté pour la première fois au théâtre Scala de Milan le 17 février 1904. Sous la direction du metteur en scène québécois, François Racine, la générale de Madame Butterfly a eu lieu le 17 septembre. Chantée en italien avec des sous-titres français et anglais, cette tragédie japonaise dure 2h45 (avec entracte).

L’opéra met en scène une jeune Japonaise (Cio-Cio San, connue sous le nom de Butterfly) qui se fait «prendre» dans un mariage arrangé avec Pinkerton, un marin américain. Ainsi, nous sommes témoins du chagrin d’une femme naïve qui espère toujours le retour de son mari, parti depuis 3 ans sans donner de nouvelles. Un jour, le bateau de Pinkerton réapparait à l’horizon, avec des répercussions… funestes.

Enfant, j’ai regardé cet opéra, à la télévision, avec mon père et j’ai eu envie de revoir cette œuvre dramatique populaire. Le décor était composé de longs panneaux coulissants ainsi que de nombreux de cerisiers en fleur. Le premier acte nous offre de belles prestations, mais la fin est d’une sentimentalité et d’un romantisme qu’on pourrait qualifier de fleur bleue. Cependant, qui dit opéra dit mélodrame… ainsi, ne quittez pas pour autant durant l’entracte, car la suite est beaucoup plus captivante, voire dramatique. L’acte II débute avec Cio-Cio San qui croit au retour prochain de son mari et qui tente d’en convaincre sa servante. D’ailleurs, j’ai spécialement aimé la voix et les chants de la Canadienne Allyson McHardy, qui incarne Suzuki, la servante de Butterfly. L’Américaine Melody Moore qui personnifie Madama Butterfly le fait avec brio, malgré le manque de fluidité de ses gestes. Par ailleurs, la voix du ténor québécois Antoine Bélanger, qui joue le rôle de FB Pinkerton les soirs du samedi 19 septembre et mardi 22 septembre, manquait un peu de puissance. Somme toute, c’est un opéra classique, qui vous fera passer un moment plaisant.

Les interprètes 

Melody Moore (Cio-Cio-San)
Allyson McHardy (Suzuki)
Demos Flemotomos (B. F. Pinkerton)
Antoine Bélanger (B.F Pinkerton)*
Morgan Smith (Sharpless)
James McLennan (Goro)
Christopher Dunham (Le prince Yamadori/L’Officier d’état civil)
Miklos Sebestyen (Le Bonze)
Pascale Spinney (Kate Pinkerton)
Dylan Wright (Le commissaire)

*Pour des raisons de santé, le ténor québécois Antoine Bélanger interprétera le rôle de Pinkerton les soirs du samedi 19 septembre et mardi 22 septembre. Monsieur Demos Flemotomos chantera les 3 dernières représentations : 24.26.28 septembre.

Représentations

19.22.24.26 septembre 2015 à 19h30
Salle Wilfrid-Pelletier, Place des Arts
Production : Opéra de Montréal

Plus de divertissement

10 cadeaux originaux à offrir pour un shower de bébé

10 cadeaux originaux à offrir pour un shower de bébé

Les 10 meilleures auditions de X Factor de tous les temps !

Les 10 meilleures auditions de X Factor de tous les temps !

Netflix Canada: nouveautés disponibles en novembre 2019

Netflix Canada: nouveautés disponibles en novembre 2019

Populaires

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Quand il ne reste que le confort

Quand il ne reste que le confort

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord