All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Le Bagage

Par Collaboration spontanée – le dans Amour
De nos jours, il est si facile d’accumuler les histoires, les échecs, les relations laissées de côté de façon prématurée parce que l’on est grugé de l’intérieur par la peur.

Ces histoires engendrent un bagage. Un bagage lourd et trop souvent indompté. Il teinte généralement nos relations comme un cycle sans fin, encore plus de bagages, encore plus d’échecs. Nous sommes tous humains. On se conforte dans le déni, on se ferme les yeux parce que c’est beaucoup plus facile de fuir que d’affronter. Choisir d’affronter, c’est choisir d’agir. C’est de prendre conscience, réaliser que des efforts devront être faits pour modifier nos réactions rendues presque innées dans des contextes impliquant des émotions, elles, trop souvent enfouies loin dans nos petits cœurs endoloris. Ce n’est pas facile. Ce ne le sera jamais.

Toi, l’écorché

Toi, de ton côté, tu as choisi d’agir une fois que l’on s’était rencontré. Pour cela, tu as décidé de couper les ponts avec moi. Tu avais pourtant insisté pour que je comprenne la nature éphémère de ce que nous étions dès le départ. Je sentais bien que c’était un mécanisme de protection de douleurs du passé, que c’était risqué pour mon petit coeur de m’y lancer. J’avais acquiescé malgré tout, même si ce n’était pas dans mes habitudes. J’avais envie d’intensité, j’avais envie de cesser d’analyser, j’avais envie d’affection, mais je savais que j’avais envie de toi aussi, au fond.

homme sur une route déserte
Danka & Peter | Unsplash

De ton côté, tu m’as dit que tu tombes trop facilement en amour avec l’amour, et pour mettre des mots un peu trop simples sur quelque chose de difficilement explicable, que tu ne tombais donc pas en amour avec les gens, mais avec le sentiment. Que tu devais régler ça, que tu étais épuisé. Tu m’as dit avoir besoin de cesser de te cacher dans ces montagnes russes passionnées. Que tu avais besoin d’analyser et de comprendre pourquoi tu prêches par l’éphémère et pourquoi tu laisses tout tomber dès que le sérieux se pointe le bout du nez.

Je t’ai laissé partir

J’aurais aimé ne pas être effacée du portrait. J’aurais aimé être le tremplin qui te permet de passer outre tes mauvaises habitudes. On s’était d’ailleurs ouvert à l’autre de façon assez surprenante dès le départ. Une communication honnête, profonde et sans censure qui aurait pu t’être profitable. Mais on a officiellement fermé la porte. Aucune possibilité de deuxième chance.

flèche à deux pointes au sol
Emma Frances Logan | Unsplash

La porte scellée par nos corps nus entrelacés une dernière fois dans un au revoir déchirant. Scellée par le regard de l’autre fixé dans notre mémoire. Scellée par un deux minutes sans paroles, de toi qui me caresses doucement le visage, les yeux dans les yeux, un deux minutes de silence qui en disait beaucoup. Une histoire scellée par un simple «prend soin de toi» et un «bonne chance» dans le cadre de ma porte. Je t’ai laissé partir, sans rien ajouter, de peur d’être émotive, parce que j’aurais tant aimé que tu restes, j’aurais tant aimé que tu reviennes sur ta décision et que tu me laisses t’aider à franchir tes peurs. Mais ce ne fut pas le cas.

Ce maudit bagage

De mon côté, j’avais dompté le mien. De ton côté, tu tenteras maintenant de dompter le tien. Qui sait, peut-être qu’on se recroisera une fois que tu seras remis sur pieds, mais soyons honnête, probablement pas… comme tous les autres. De toute évidence, plus on vieillit, plus c’est comme ça. On rencontre des gens qui viennent eux aussi avec un passé. Trop de rencontres entre deux personnes qui ne sont pas au même endroit dans leur tête et dans leur coeur au moment où leurs routes se croisent. Des rencontres qui auraient probablement plein de potentiel dans un autre espace-temps. Plein de beaux potentiels gaspillés.

Couple
Christiana Rivers | Unsplash

Malgré tout ça, j’essaie de me réconforter en me disant qu’un jour, je tomberai sur mon humain au même endroit dans sa tête, un humain au bagage dompté et prêt à s’investir sans la peur qui lui grugera l’intérieur. Mais il serait temps que je tombe sur lui, avant que je me crée, au fil de ces histoires, un nouveau bagage indompté…

 

Collaboration spontanée anonyme

Si tu souhaites nous soumettre un texte pour une collaboration spontanée, envoie-nous un courriel à [email protected]!


Crédit photo de couverture: Christopher Campbell | Unsplash

Plus d'amour

Lettre à toi, la mère des enfants

Lettre à toi, la mère des enfants

Pour une nuit ou pour la vie

Pour une nuit ou pour la vie

À toi qui est toujours dans mes pensées

À toi qui est toujours dans mes pensées

Populaires

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

J’ai testé le microblading, voici ce que j’en pense

J’ai testé le microblading, voici ce que j’en pense

Top 5 des podcasts québécois à écouter absolument

Top 5 des podcasts québécois à écouter absolument

Collaboration spontanée

Si tu es intéressé.e à écrire de manière spontanée pour Nerds, n'hésite pas à nous contacter par courriel au [email protected]!