All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Adopter pas à pas le slow living

Par Sarah Lussier – le dans Bien-être
Changer sa vie plus dans la conscience est un processus en soi. Si ton but est de vivre autrement, apprendre à vivre en slow living et tenter d'atteindre le mouvement zéro déchet est une très bonne avenue que je te présente par l'entremise de mon expérience personnelle qui, j'espère, t'inspirera à changer un peu ton mode de vie.

L’an passé, j’ai décidé de relever un défi qui me tient à cœur et que je voulais réaliser depuis longtemps: vivre autrement. Ok, mais vivre comment? En mode slow living.

La fois où j’ai tout quitté

En 2016, j’ai tout quitté du Québec, de ma terre natale, pour aller en direction de l’Europe avec un sac à dos, un billet d’avion aller simple et un PVT (permis vacances-travail).

Rendu sur place, en France, j’ai voyagé pour visiter et je me suis vite installée dans un petit village appelé Plesnoys où je vivais dans la simplicité volontaire et sur une ferme autosuffisante. C’était un regroupement de 3 jeunes femmes agricultrices herboristes qui avaient chacune leur ferme et faisaient divers produits. On faisait tout nous-mêmes! Par exemple, on avait une serre pour cultiver nos légumes et nos fines herbes, on allait cueillir des plantes médicinales comme de l’ortie sauvage dans les bois et les champs et on allait cueillir des champignons sauvages dans la forêt pour se nourrir.

Plantes
. ▃ | Pexels

On s’alimentait sainement, donc pas de gras, pas de sucre que du vivant et du bon! On vivait simplement; on récupérait notre eau, on voyageait léger, on se déconnectait de la technologie…

J’ai énormément appris, autant sur moi que sur les modes de vie alternatifs. C’est là que j’ai voulu changer beaucoup de choses dans ma vie et que j’ai réalisé que le végétalisme n’était pas pour moi. Il me manquait de la viande, un peu!

Un nouveau mode de vie

En revenant de ce voyage, je voulais mettre en application ce que j’avais appris, et surtout, je voulais faire ce que mon cœur était tenté de faire. Avec toute cette rapidité dans notre société, je vise le slow living, le minimaliste et le zéro déchet.

Après des années de lectures, d’expériences, de rencontres et de réflexions, j’ai fait le grand saut de changer des habitudes de vie et de consommation dans la conscience. Pas du jour au lendemain, là! Ces changements de vie m’ont pris quelques années pour commencer à y arriver. Il faut se laisser du temps et réorganiser sa vie.

Changer, petit à petit

Je suis contente parce que depuis quasiment 2 ans déjà, j’ai changé plusieurs choses. Par exemple, je fais mes produits cosmétiques maison. Dans les pharmacies, les produits sont bourrés de produits chimiques, toxiques et cancérigènes néfastes pour notre santé; une bonne raison de prendre le contrôle de ce qu’on met sur notre corps. Le plus gros organe que nous avons est notre peau et on doit y faire attention, car toutes les crèmes, tous les onguents et autres produits qu’on applique dessus sont absorbés par notre peau et circulent dans notre sang, donc dans tout notre organisme. Fais attention!

Aussi, j’ai commencé à faire un grand ménage et à limiter le nombre de choses que j’ai à la maison. L’essentiel, quoi! Avoir mon petit cocon est une solution pour être certaine de ne pas emmagasiner des babioles inutiles. Un environnement lumineux, sobre, minimaliste, est reposant et vivifiant parce qu’au final, quand on va mourir, on n’apporte rien de tout ça! On part dépouillé comme le jour de notre naissance.

Coin bureau
Pixabay | Pexels

De plus, j’ai commencé à convertir mon garde-manger entièrement en zéro déchet, donc en vrac avec des produits de qualité et plus santé. J’ai aussi commencé à faire mes produits ménagers simples, rapides et frais, puis j’achète des produits plus durables (ex.: des sacs collation en tissus et non en plastique).

Je continue toujours de faire mon jardin et je fais mes herbes séchées pour avoir mes épices durant l’année. Je fais mes semis dans ma mini serre intérieure chez moi pour avoir de la salade, et ce, même en hiver. C’est aussi une bonne façon de rester connectée à la vie et la nature qui nous entoure même si on vit dans un centre-ville où il y a du béton partout.

Lire plus, écouter moins la télévision.
Méditer plus, stresser moins.
S’entourer de positif, s’éloigner des relations et des choses toxiques pour soi.

Le slow living, un mode de vie accessible

Tu vois qu’il y a plein de petits trucs qu’on peut faire au quotidien, et on peut impliquer notre entourage pour partager du temps ensemble en se connectant à l’essentiel et non à la technologie.

Cette voie apporte plein de changements d’habitudes de vie, et ce, étape par étape. C’est un processus! Tous ces changements sont relativement encore marginaux, mais je suis tellement fière de faire tout ça! J’apprends, je me relaxe plus, et surtout, c’est très gratifiant de faire ses propres choses. Ça nourrit la créativité et c’est agréable tout ce temps passé et partagé à faire cela avec les gens qu’on aime.

Je t’invite à changer, pas à pas, tes habitudes de consommation pour le bien de notre environnement, mais surtout pour ta santé et ton bien-être. Tout le monde peut le faire!

En ce début d’année, allez! On s’y met!?

P.S. Je te mets au défi de changer au moins une habitude de vie (ex.: manger plus santé) et une habitude de consommation (ex.: acheter une brosse à dents en bambou).


Crédit photo de couverture: Sarah Lussier

Plus de bien-être

Être riche et heureux: êtes-vous prospères?

Être riche et heureux: êtes-vous prospères?

Je choisis le courage au confort

Je choisis le courage au confort

Le pouvoir de la gratitude

Le pouvoir de la gratitude

Populaires

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

9 secrets bien gardés de la Baie-des-Chaleurs

9 secrets bien gardés de la Baie-des-Chaleurs

10 idées d’activités le fun à faire avec tes amies sans te ruiner

10 idées d’activités le fun à faire avec tes amies sans te ruiner