All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Pourquoi, il y a un an, je suis devenue végétalienne

Par Eve Bilodeau – le dans Bien-être, Santé

Pourquoi, il y a un an, je suis devenue végétalienne

Le 21 septembre dernier, je fêtais ma première année en tant que végétalienne. Une année complète à choisir une alimentation 100% végétale. Ce changement alimentaire m’a permis de vivre plusieurs opportunités que je n’aurais pas eu la chance de vivre sans cette décision. Malheureusement, j’ai aussi eu droit à un lot de jugements et de critiques. Je me suis ouvert les yeux sur un univers qui partage des valeurs solides et humaines! Par contre, en retour, j’ai été déçue de me faire radoter des commentaires encore plus déchirants que la cruauté animale. 

Peut-être que notre société a peur du changement. Peur de faire face à la triste réalité qui se cache derrière l’industrie de la viande. J’ai de la misère à te croire, toi qui me dis qui ne veux pas «briser les traditions familiales ou encore qui ne peux pas se «passer de sa viande». Entre toi pis moi, ça vaut peut-être la peine de briser une tradition pour le bien de nos futures générations, parce que oui, si ça continue, nos enfants n’auront pas de quoi partager ces traditions. De plus, sois honnête envers toi-même, ton bonheur ne se cache certainement pas entre deux tranches de jambon.

Je n’ai pas le goût d’être provocante. Je respecte les valeurs et les opinions de tous. Seulement, je crois que nous sommes à l’heure où il faut accepter que nos habitudes aient des conséquences graves sur plusieurs sphères de nos vies, que ce soit au niveau de la santé, de l’environnement ou encore de l’éthique.

Pourquoi j’ai choisi le végétalisme

Il y a beaucoup de raisons qui pourraient expliquer la volonté de devenir végétalien. Celle qui revient le plus souvent est certainement la cruauté animale. Pour ma part, j’ai été convaincue à l’instant où j’ai compris que la viande dans mon assiette empêchait des milliards de personnes d’avoir trois repas par jour. Je me suis sentie négligente, mais j’ai aussi été déçue de ne pas l’apprendre plus tôt.

Je m’explique… si toute la planète partageait une alimentation végétale, nous pourrions nourrir près de 14 milliards de personnes. Ce qui représente plus du double de la population totale de la terre! Mais voilà que nous épuisons nos ressources afin de nourrir le bétail. Celui-ci ne peut pas subvenir aux besoins universels.

La terre est bien faite et, encore mieux, de nos jours, nous avons les moyens de créer des produits 100% végétaux, qui, bien souvent, reproduisent même le goût et la texture de la viande. Nous avons évolué et, aujourd’hui, nous ne sommes plus à l’ère où la viande était le seul moyen de survie. Nous sommes plutôt rendus à comprendre que pour continuer à avancer, il faut ralentir.

Le végétalisme est pour moi beaucoup plus qu’un changement alimentaire. C’est un mode de vie qui requiert un long cheminement personnel, car, en toute humilité, c’est parfois très difficile de garder le rythme lorsque nous vivons dans une famille qui consomme des produits d’origine animale. Par ailleurs, c’est une façon pour moi de garder un contact sur le monde qui m’entoure et de faire ma part pour contrer les méfaits de l’industrie de la viande.

À mes yeux, c’est le meilleur moyen de rester alerte et de ne pas vivre avec une vision embrouillée de l’indifférence humaine.

Ne pas avoir peur du changement

C’est un long cheminement! Un changement qui demande beaucoup de discipline afin de garder un équilibre sain. Vous avez probablement entendu parler des carences alimentaires. Mais une fois que le processus est commencé, il est inconcevable pour moi de faire un retour dans le passé!

À moi, ex-consommatrice abusive de bacon et de crème glacée. À celle qui n’aurait jamais cru en ma situation il y a quelques années. Et à toi, lecteur possiblement sceptique. Je vous promets que seuls quelques changements à mon mode de vie ont fait de moi une personne comblée par la richesse de mon acte.

Continuez votre lecture

Devenir végétalien: 5 conseils pour bien commencer!

Devenir végétalien: 5 conseils pour bien commencer!

Eve Bilodeau -
Bye bye burger, bonjour bien-être?

Bye bye burger, bonjour bien-être?

Eve Bilodeau -
100 jours sans viande

100 jours sans viande

Intrusion dans le garde-manger d’une végétalienne

Intrusion dans le garde-manger d’une végétalienne

Eve Bilodeau -
10 aliments santé pour diversifier ton assiette

10 aliments santé pour diversifier ton assiette

Eve Bilodeau -
Changer son alimentation: une étape à la fois

Changer son alimentation: une étape à la fois

Melina Geremia -
5 recettes pour s’initier aux #meatlessmondays

5 recettes pour s’initier aux #meatlessmondays

Comment j’ai appris à cuisiner (astuces et recettes)

Comment j’ai appris à cuisiner (astuces et recettes)

Sarah Leblanc -
Maintenir un mode de vie sain 365 jours par année

Maintenir un mode de vie sain 365 jours par année

Annick Gendron -
La folie du bio : la malédiction de vouloir être en santé !

La folie du bio : la malédiction de vouloir être en santé !

Nerds -
5 bonnes raisons de diminuer sa consommation de viande

5 bonnes raisons de diminuer sa consommation de viande

Anne-Sophie Roy -
Le végétarisme à temps partiel, alias les «lundis sans viande»

Le végétarisme à temps partiel, alias les «lundis sans viande»

Nerds -
La forme d’accord, mais la santé d’abord

La forme d’accord, mais la santé d’abord

Sarah-Marie Bernard -
Apprivoise-moi, s’il te plaît

Apprivoise-moi, s’il te plaît

Amélie Desmarais -
Végane pour une semaine

Végane pour une semaine

Audrey Aubertin -