All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Montréal vs Québec

Par Nerds – le dans Divertissement

Source : habseyesontheprize.com

Je suis allé à Montréal la fin de semaine dernière. C’est bon, j’ai compris. Votre ville est plus grosse.

Moi, un gars de Québec, j’avais toujours pensé que j’étais un citadin, un gars de la ville, qui connaissait le brouhaha d’une nuit qui ne finit pas, la foule d’une rue engorgée de passants et l’autobus qui sent la diversité culturelle. Samedi dernier, en roulant à Bixi à travers la métropole, j’ai compris un peu mieux ce que ma ville est; une grosse banlieue.

J’ai toujours pensé que Québec, c’était LA place. Que Montréal pouvait aller se rhabiller… Mais bon, j’avoue, Québec n’est pas du tout dans la course.

En fait, il n’y a pas vraiment de course. Les deux villes sont dans deux catégories différentes. Sauf que ça, Québec ne le sait pas.

Je vais me faire lyncher dans mon patelin pour ce que je suis en train d’écrire, mais il faut que ce soit dit ; Québec a un sérieux problème.

Québec, tu as un trouble de la personnalité.

À l’image de ton maire, je te diagnostique un complexe d’infériorité. Tu te sens petite et ça te tracasse.

Tu voudrais être Montréal.

Tu voudrais les gratte-ciels, tu trouves ça hot . Tu veux la densité, c’est payant, enivrant. Tu veux les évènements, les artistes et les groupes, les vedettes, les millionnaires qui foulent tes trottoirs. Tu veux les gens d’affaires, les gros commerces, les bons prix qui viennent avec. Tu veux ton IKEA toi aussi!

Tu t’es fait construire l’élément suprême te menant à ton salut ultime : un amphithéâtre multifonctionnel! Et il est gros. Au moins autant que ton ambition.

En plus de ça, tu prends les champs agricoles situés en pleine ville, tu en fais de nouvelles banlieues! C’est bon, ça attire les payeurs de taxes. Plus de taxes, plus de sièges dans l’amphithéâtre. On aime ça.

Mais tu as oublié que la banlieue, c’est une autre source de trafic.

Tu as oublié que tu te développes à n’importe quel prix, pour combler ton malaise. Pour mettre derrière toi ta petite taille.

Pendant ce temps, tu ne vois pas le fait que la société, à Montréal, les jeunes se l’approprient. Ici, chez toi, quand les jeunes veulent prendre de la place, tu les remets à leur place, celle que tu leur veux.

Tu passes à côté d’un nouveau tissu social en cherchant à recoudre celui qui s’est déchiré quand les Nordiques sont partis. Le Rouge et Or peut te gagner autant de coupes Vanier qu’il s’en joue, ça ne fera pas disparaître cette cicatrice-là. Tu ferais mieux de la couvrir avec ce que la jeunesse peut t’amener de nouveau.

En fait, Québec, tu n’as simplement pas compris ce que c’est Montréal.

Montréal, c’est gros. C’est gros, c’est gros, c’est gros. Ce n’est pas une bonne grosse ville. C’est une métropole. C’est l’équivalent de Limoilou et la Haute-ville, sur bien plus que la superficie de toutes tes banlieues.

Tu veux grossir? Prendre de l’importance? Tu veux apparaitre sur Google Maps sans avoir besoin de zoomer sur ta position pour lire ton nom? Ça va te prendre plus qu’un amphithéâtre et une grosse programmation au Festival d’été.

Tu n’aimeras pas ça, surtout pas tes animateurs de radios, mais tu vas devoir te payer un système de transport en commun, des commerces de proximité, faudra que tu acceptes que les jeunes sortent du secteur de l’Université. Que, par exemple, si jamais il y avait une manifestation étudiante, tu acceptes d’écouter le message. Faudra que tu apprennes à respecter les cyclistes, un peu comme ça se fait à Montréal (même si ce n’est pas encore parfait!).

Parce que c’est ce tissu social là qui va habiller ton avenir. C’est un tissu social comme celui que les jeunes sont en train de créer à Montréal que tu voudrais avoir, pas seulement des gros buildings, du bruit et des embouteillages.

Bref, je ne connais pas trop Montréal. Je suis un gars de Québec. Un gars de la banlieue. Mais d’après ce que j’ai vu, je pense bien que ça va te prendre plus qu’un amphithéâtre et un «Phare» pour passer par dessus ton complexe d’infériorité, Québec.

Et par-dessus tout, tu ferais bien de réaliser que tu es une capitale. Pas une métropole. Tu peux être petite, mais solide comme le diamant de ton cap. Tu peux être forte de tes remparts, riche de ton histoire et fière de ton université. Tu peux être urbaine à ta façon. Et vivre chez toi peut être réellement intéressant. Si tu te décidais enfin d’être toi-même.

Apprend à être toi-même, Québec.

Par Sébastien Verret
Collaborateur spontané

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Plus de divertissement

10 cadeaux originaux à offrir pour un shower de bébé

10 cadeaux originaux à offrir pour un shower de bébé

Les 10 meilleures auditions de X Factor de tous les temps !

Les 10 meilleures auditions de X Factor de tous les temps !

Netflix Canada: nouveautés disponibles en novembre 2019

Netflix Canada: nouveautés disponibles en novembre 2019

Populaires

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand il ne reste que le confort

Quand il ne reste que le confort

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.