0

Kyan Khojandi, une entrevue en Bref

C’est avec le All-star comedy club France 2016, animé par Sugar Sammy, dans le cadre du ZooFest que l’emblématique humoriste français, Kyan Khojandi, a retrouvé son public québécois pour la troisième fois. Le Québec restera toujours important pour l’humoriste puisque c’est ici en partie que tout a commencé pour lui. Cette fois, il est venu présenter son premier one man show, Pulsions. Bref, je l’ai rencontré.

 

IMG_7304Romain Chauvet

Propulsé sur le devant de la scène avec sa fabuleuse série Bref, en 2011, qui, on se souvient, était composée de très courtes capsules diffusées quotidiennement à heure de grande écoute sur la télévision française, et plus tard rediffusées au Québec, que le personnage de Kyan Khojandi a littéralement émergé. Il ne s’explique toujours pas ce succès phénoménal, me confiant qu’il préfère simplement le vivre au jour le jour : « je vois les gens heureux quand ils me rencontrent, et je trouve ça très touchant. Je me dis qu’on a fait quelque chose de bien! »

En Bref

C’est après plus de 80 épisodes que Kyan Khojandi décide de mettre un terme à sa minisérie, une décision qu’il explique d’une manière très imagée, presque philosophique : « c’est toujours bien de mettre des points à ses phrases, et ne pas attendre que les autres te coupent la parole ».

 

Montréal

Après un premier petit spectacle de 15 minutes et un autre de 45 minutes l’année dernière, il revient cette fois à Montréal plus prêt que jamais avec un spectacle complet : « il y a une vraie exigence de la part du public ici, et une culture anglophone et francophone très présente, ce qui n’est pas toujours facile ».

Attentats

À savoir si aujourd’hui c’est plus difficile de faire de l’humour dans ce contexte morose et fortement imprégné par le terrorisme, il répond que : « c’est toujours dur de faire rire une foule avec un sujet sensible. Il y en a qui le font avec beaucoup de talent, tout est une question de talent en fait ». Mais l’humour reste et restera une nécessité pour Kyan Khojandi : « il faut continuer à rire! »

Il a bien raison! Et si tu veux de l’aide, les épisodes de Bref sont juste ici!

 

Commentaires

Romain Chauvet Journaliste passionné de l'actualité, des rencontres et des voyages.