All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Entrevue avec Dave Morgan, humoriste + concours !!!

Par Simone Beatrice Gravel – le dans Divertissement
Tu connais le Festival Zoofest de Montréal, qui a lieu cet été du 10 juillet au 3 août?

Suis-moi, tu vas voir. Je sens qu’on va se marrer.

T’es prêt ?

T’es sûr ?

Tu veux ?

T’auras pas de regret.

Le festival Zoofest, c’est 15 salles, 300 artistes, 130 spectacles et plus de 650 représentations sur 25 jours de festivités!

T’a déjà été en présence de pirates comiques ? J’ai eu la chance d’en accoster un, il m’a parlé de son spectacle qui se tiendra au studio Hydro-Québec le 15-24-25-30-31 juillet à Montréal.

ENTREVUE AVEC DAVE MORGAN – Humoriste de la relève. Actif sur scène – web  télé.

1244418_10201490596840512_395889825_o

Dave, 4 pirates du 514, ça parle de quoi ?

On a créé notre univers, ça parle beaucoup de Montréal, mais notre façon à nous de voir la ville. C’est un peu un mélange de l’époque moderne et de l’époque des pirates. On a chacun notre quartier attitré de Montréal et l’on en parle tout en incorporant des sketchs qui sont totalement absurdes, caves et idiots. Cependant, il y a beaucoup de référents modernes. C’est dur à expliquer en une phrase, mais c’est vraiment anachronique.

Et moi, je niaise beaucoup le fait que les gens du plateau aujourd’hui ont l’air de hispters, comme on dit. Le look que j’ai malheureusement – mon dieu je suis une caricature hipstérisme moi-même! Des grosses barbes et tout ça, c’est un peu le look de pirates.

Bref, on parle des quartiers et on a une quête, on n’a plus de rhum et on veut en trouver.

Dave Morgan, Alexandre Bisaillon, Charles Beauchesne et Jessy Sheehy
Dave Morgan, Alexandre Bisaillon, Charles Beauchesne et Jessy Sheehy

Qu’est-ce qui vous a inspiré ?

C’est moi qui ai eu l’idée parce que j’ai fait un numéro à la télé par rapport à mon nom, Dave Morgan; tout le monde me prenait pour un anglophone et les gens me niaisaient à cause du Captain Morgan. J’avais poussé ça à un numéro de près de huit minutes, alors pourquoi ne pas faire un spectacle au Zoofest avec ça? J’en ai parlé à Charles Beauchesne, Jessy Sheehy et Alexandre Bisaillon, et ils ont eu l’idée d’incorporer des sketchs aussi.

Tout cela est né il y a 6 mois, c’est très embryonnaire encore. C’est un jeune bébé cette idée-là.

Pourrais-tu me parler de ton parcours ?

Il y a eu En route vers mon premier gala qui m’a mis un peu sur la mappe l’année dernière. Avant ça, j’avais fait des shows de télé pour le Grand rire Comédie club en 2011. J’ai fait les deux dernières années d’En route; puisqu’il y a de bonnes cotes d’écoute pour un show de la relève, cela donne une bonne visibilité. Tout ça m’a beaucoup aidé et j’ai pu avoir un gérant dans la dernière année.

En ce moment, mon cheminement est très court. J’ai commencé dans les bars et j’organisais des soirées d’humour dans des bars à Joliette. J’étais un organisateur plus qu’un humoriste, mais depuis 2011-2012, je suis sérieux à temps plein sur ce travail-là. Ça fait à peine 4 ans que je fais de la scène, non seulement le show des pirates est un petit embryon de bébé, mais ma carrière aussi est assez embryonnaire. J’aime ça apprendre sur le tas; j’suis un autodidacte.

Comment as-tu amorcé ta carrière d’humoriste ?

Mon premier show, c’est grâce à Mathieu Cyr – le gars de Télétoon. Il est comme mon maître Jedi de l’humour. En organisant des soirées, il m’a donné la chance d’essayer, il m’a poussé, conseillé, et m’a coaché. C’est donc mon coach, mon mentor, mon popa de l’humour – ah non il va se trouver vieux – mon grand frère c’est mieux!

Pourquoi avoir choisi l’humour et le stand-up comique ?

J’ai toujours aimé faire rire le monde, j’aime l’énergie de la foule. C’est ça qui m’allume le plus.

Comment décrirais-tu ton genre d’humour ?

Un genre de petit garçon, c’est dur à dire à cause de ma grosse barbe pour le show des pirates, mais d’habitude j’ai plus un look gamin, un peu un adolescent irrévérencieux. C’est sûr que je suis encore en train de rechercher mon style, mais en gros c’est ça : un petit gars qui dit pas mal ce qu’il veut.

Que penses-tu des humoristes québécois ?

C’est très dur au Québec, je lève mon chapeau. Des fois, c’est tough parce que le marché est vraiment plus petit. Même si tu as ton style à toi, tu dois quand même te plier à ce que le public aime parce que tu veux plaire à l’audience, au marché. Cependant, tu essaies quand même de rester toi-même.

Et la place de l’humour au Québec ?

On est des grands fans d’humour. Nous, les Québécois, on est des rieurs et on aime ça rire à gorge déployée. Cela fait partie de notre patrimoine, l’humour en tant que tel. On a notre propre humour à nous, une manière de faire des stand-ups, les Américains ont leur style et les Français aussi… et souvent, on se fait un peu copier sur nos façons de faire parce qu’on est solide au Québec en humour. Je trouve que les Québécois sont drôles.

Comment t’imagines-tu évoluer ? Quels sont tes plans pour poursuivre ta carrière?

Mon plan, je pense que c’est d’y aller étape par étape, avec ma boîte de gérance qui m’aide beaucoup. C’est très humain, on est un produit en tant qu’humoriste et il faut se trouver. Je suis encore un peu dans ce processus.

Bon on se quitte.

Va t’acheter des billets, « pirate » pas ça !!!

Dave Morgan

4 pirates du 514

ZOOFEST

4 pirates - Crédit photo : Antoine Ryan
4 pirates – Crédit photo : Antoine Ryan

Concours!!!

Écris ta meilleure joke en commentaire et cours la chance de gagner une paire de billets pour les 4 pirates du 514 le 24 juillet!!!

Le concours prend fin le lundi 21 juillet.

Plus de divertissement

10 cadeaux originaux à offrir pour un shower de bébé

10 cadeaux originaux à offrir pour un shower de bébé

Les 10 meilleures auditions de X Factor de tous les temps !

Les 10 meilleures auditions de X Factor de tous les temps !

Netflix Canada: nouveautés disponibles en novembre 2019

Netflix Canada: nouveautés disponibles en novembre 2019

Populaires

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Quand il ne reste que le confort

Quand il ne reste que le confort

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading