All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Aventures à Tromsø: au nord du cercle polaire

Par Audrey Aubertin – le dans Où partir
Pendant que la plupart rêvent de sable chaud, de journées à se prélasser au soleil en bikini à boire de l’eau de coco, de salty hair et sunkissed skin, moi, je décolle pour l’Arctique. Pourquoi? Justement parce que peu de gens ont la chance de se retrouver dans un endroit aussi inusité que Tromsø en Norvège, surnommé le «Paris du Nord», où en janvier il fait noir toute la journée et où l’été, personne ne dort.
Audrey Aubertin

Québécoise et plus qu’experte en tempête de neige, c’est avec une excitation de petite fille que je pars pour le Pôle Nord, pour y démystifier le secret du Père Noel, contrer le froid nordique et dormir sous les aurores boréales.

Typique, la première journée, il tombe 30 centimètres de neige. Bienvenue dans le Nord norvégien. On arrive, tout de même, à marcher dans le centre de la ville pour y découvrir de nombreux cafés, magasins de vêtements de sport (pour les conditions extrêmes évidemment) et une marina où les bateaux cordés sont ensevelis sous une bonne couche de neige fraîche. En passant mes matins dans les cafés à boire un cappuccino à 9 dollars, je constate que Tromsø est en fait une ville où Anglais, Américains, Irlandais et Canadiens se retrouvent à travailler dans le monde de l’hôtellerie et du tourisme le jour et à faire la tournée des bars (sur l’unique rue principale) le soir. Dans une petite ville comme ça, c’est pas long qu’on se fait des amis une bière à la main.

Le centre de la ville est situé sur l’île de Tromsøya, reliée par différents ponts et tunnels à d’autres îles embellies par maintes montagnes, fjords et petits villages de pêche. Pour avoir une vue – et une expérience touristique – complète il y a un téléphérique qui mène au sommet de Fjellheisen. Pour ceux qui ont un penchant pour les montagnes enneigées coincées en sandwich entre l’océan et le ciel, ça en vaut incroyablement la peine. La lumière, qui est de faible intensité en hiver, nous permet d’observer des points lumineux dans les montagnes, signe que certains skieurs avertis profitent de leur temps libre après-travail.

Audrey Aubertin

Une activité incontournable à faire dans ce village (et en Norvège de façon générale), est de s’habiller chaudement pour aller jouer dehors! Ici, c’est le paradis du ski hors-piste et du ski de fond; les gens en mangent pour déjeuner, dîner et souper. Ça, et le fameux porridge (version norvégienne du gruau Quaker).

Voyageant avec des sportives sociales, je les convaincs de louer des raquettes et de partir à la conquête d’un sommet: Rødtinden. On a eu droit à toutes les températures possibles et même à un bon 15 minutes de soleil une fois rendues au sommet, soleil qui semblait dominer le monde d’en haut.

En regardant les montagnes qui nous entourent sur une vue à 360 degrés, il est impossible de ne pas avoir envie de les conquérir une à une, de vouloir apprendre à pêcher le hareng et de vivre dans une petite cabine sur le bord de l’eau.

Pour rassasier mon appétit pour l’aventure, nous avons loué une voiture et nous sommes parties à la découverte des fjords! On cible l’île avec les plus gros  sommets: Kvaløya. On s’arrête quelques (plusieurs) fois pour contempler l’immensité et la beauté à couper le souffle de la nature nordique. On y aperçoit même des rennes sauvages qui s’affairent à mener une vie sereine et sans préoccupation, pendant que nos caméras prennent des clichés de ce qui nous entoure.

Connue pour être la capitale des aurores boréales, Tromsø offre plusieurs possibilités: vous pouvez dépenser (comme nous) un certain montant d’argent pour partir en autobus scolaire avec des têtes grises pour finalement tomber sur une soirée nuageuse ou vous pouvez louer une voiture (comme nous aussi) et partir à la conquête des îles à la recherche de ces mystiques lumières dansantes.

Par malchance, nous n’avons eu droit qu’à un mince aperçu, un petit nuage vert, lors de notre chasse aux aurores boréales. Il existe plusieurs applications mobiles visant à informer la communauté des meilleurs moments et endroits pour observer les aurores. C’est tout de même mère nature qui a le dernier mot…

Partir dans le Nord, surtout en Norvège, où la monnaie (couronne norvégienne) fait mal au portefeuille, est non seulement peu commun, mais aussi vraiment unique. Les paysages irréels font aussitôt oublier le prix exorbitant du billet d’avion, du burger et des cappuccinos. Le nord de la Norvège est sans aucun doute une expérience que tous les amoureux des montagnes doivent inscrire sur leur bucket list.

Pour ma part, aller plus haut que le cercle polaire: check !

Vidéo récente
- Où partir

Budapest, une destination à ajouter à ta bucket list

Plus d'où partir

Budapest: l’Europe de l’Est comme tu ne l’as jamais vue

Budapest: l’Europe de l’Est comme tu ne l’as jamais vue

Stéphanie Lojen -
Roadtrip USA: 5 belles destinations à faire entre filles

Roadtrip USA: 5 belles destinations à faire entre filles

Nerds -
Voyage pas cher: les meilleures destinations pour la fille fauchée en quête d’aventures

Voyage pas cher: les meilleures destinations pour la fille fauchée en quête d’aventures

Nerds -

Populaires

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Netflix Canada: nouveautés disponibles en juillet 2019

Netflix Canada: nouveautés disponibles en juillet 2019

Marie-Pier Hamon -