All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

La compagnie Omnibus, une pionnière en théâtre corporel

Par Émilie Lalonde – le dans Divertissement
L’Espace Libre, situé sur la rue Fullum à Montréal, abrite depuis plusieurs années la compagnie Omnibus. Cette dernière est une pionnière en matière de théâtre corporel. En plus d’être derrière de nombreuses productions, elle ouvre aussi ses portes au public. Les secrets du mime y sont révélés depuis 40 ans! Jean Asselin, le cofondateur et codirecteur artistique actuel, a accepté de nous en parler.

Deux anniversaires rapprochés

Omnibus a été fondée en 1970 par Jean Asselin et Denise Boulanger. Cette année, l’école fête ses 40 ans et dans trois ans, ce seront les 50 ans de la compagnie théâtrale qui seront célébrés. Ces deux anniversaires permettent de revenir sur la grande influence qu’a eu la compagnie et sur tout ce qu’elle peut apporter au grand public.

La compagnie de théâtre corporel

Jean Asselin a été formé par Étienne Decroux, un acteur et mime français extrêmement influent. Il a ensuite décidé de fonder Omnibus avec Denise Boulanger, afin de créer un répertoire aussi vaste que possible pour un art jeune. Le mime, c’est bien plus que de tourner une poignée de porte imaginaire. Ce peut être la transposition d’une émotion par le geste ou une façon de communiquer. Omnibus veut d’ailleurs démontrer la variété incroyable de registres qui existent au sein de cette discipline. Il s’agit également de la raison pour laquelle la compagnie présente autant des spectacles avec uniquement du mime que des classiques de la dramaturgie munis de dialogues.

Lors de l’entrevue, Jean Asselin a cité un passage de la pièce La Célestine: «Je doute des paroles, imagine les actes». Le corps est important pour Omnibus, car il permet de transmettre un message encore plus direct que la parole ; le mime est une dramaturgie de l’implicite. Le cofondateur de la compagnie m’a mentionné qu’Omnibus était un musée de l’homme. Il allie donc ses forces et son temps (110 heures de travail derrière chaque production) à celles de ses collègues Réal Bossé et Sylvie Moreau. Ils peuvent ainsi créer des spectacles où l’usage d’artifice n’est pas péjoratif, mais sert plutôt à créer un esthétisme concret.

L’école de mime

Les spectacles de la compagnie vous éblouiront à coup sûr. Chaque fois, je suis impressionnée par la prouesse physique des acteurs. L’école de mime d’Omnibus est donc une occasion unique de comprendre l’envers du décor. Elle est ouverte à tous et elle le sera toujours. Il n’y a aucune audition requise, c’était d’ailleurs très important pour le cofondateur.

En terminant l’entrevue, Jean Asselin m’a dit que le mime permet d’élargir les horizons et d’aller plus loin que ce qui est au goût du jour. La formation permet d’apprendre à regarder l’art, à le pratiquer et à réfléchir sur lui.

Découvrez Omnibus en images et en mouvements!

Plus de divertissement

Netflix Canada: nouveautés disponibles en janvier 2020

Netflix Canada: nouveautés disponibles en janvier 2020

12 témoignages sur le Ouija qui vont te donner froid dans le dos

12 témoignages sur le Ouija qui vont te donner froid dans le dos

5 boutiques à découvrir sur la rue Saint-Laurent

5 boutiques à découvrir sur la rue Saint-Laurent

Populaires

Quand prendre un verre veut dire «baiser»

Quand prendre un verre veut dire «baiser»

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Emménager à deux : comment se tolérer 24h/24?

Emménager à deux : comment se tolérer 24h/24?