All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Les voyageuses du Québec: une communauté et un magazine à découvrir!

Par Marie-Pier Hamon – le dans Voyage
Envie de partir en voyage? Deux accros du voyage ont parti une communauté et un magazine sur le Web fait pour aider celles qui veulent partir à l'aventure!

Voyager est une passion pour bon nombre de personnes. Normal! Quoi de plus extraordinaire que partir à l’aventure pour découvrir un nouveau pays, sa culture et ses paysages? Partir à l’aventure peut cependant générer une certaine source d’angoisse, surtout si c’est la première fois qu’on part seule.

On peut toutefois réduire de beaucoup notre stress à l’aide de blogues et de communautés sur le Web. Rachel Latour et Pamela Rose Jean sont justement les fondatrices du groupe Facebook et magazine Web Les voyageuses du Québec.

Nous leur avons posé quelques questions à propos de leurs différents projets et de leurs motivations à s’impliquer avec autant de passion dans le monde du tourisme.

Pouvez-vous me parler un peu de vous?

Préparation de voyage
Element5 Digital | Unsplash

Pam et Rachel: «Nous sommes deux trentenaires qui vivons à Montréal et qui partageons une passion commune pour le voyage. Nous avons parcouru une quarantaine de pays, pour certains à plusieurs reprises, et nous ne sommes toujours pas près de nous arrêter. Bien que notre projet commun nous ait réunies à travers Les voyageuses du Québec, nous nous sommes rencontrées il y a plus de 10 ans, bien avant de lancer nos blogues respectifs.»

Rachel: «Je suis géographe de formation et j’ai été directrice d’un organisme communautaire pendant plusieurs années. J’ai également fondé mon blogue de voyages Découverte Monde en 2013. Le voyage n’est pas qu’une passion, il fait partie intégrante de ma vie depuis ma première aventure en Argentine en 2006 […] Bien que j’apprécie à peu près tous les types de voyage, j’adore les road trips et les voyages en mode routard qui me permettent d’être au plus près de la population et de vivre au rythme local. La nature, les expériences culturelles et les sites patrimoniaux sont souvent les fils conducteurs de mes aventures.»

Pam: «Avec mon bagage en communication et en relation d’aide, je suis intervenante en santé mentale. Je suis aussi d’abord et avant tout une grande passionnée de l’Asie. Ce continent lointain me fascine depuis le plus loin que je me souvienne. J’y voyage plusieurs fois chaque année et je n’ai toujours qu’une seule envie: repartir. Ma bibliothèque regorge de livre sur l’Asie et je viens tout juste d’entreprendre l’apprentissage du japonais. Je suis aussi foodie et amoureuse de ma propre ville, Montréal. Je suis donc toujours à l’affût des nouveaux restaurants qui y ouvrent. De plus, je suis l’auteure derrière le blogue Voyager sa vie depuis maintenant 4 ans, ainsi que rédactrice Web et gestionnaire de médias sociaux.»

D’où vous est venue votre passion pour le voyage?

Thailande
Robin Noguier | Unsplash

Pam: «La passion du voyage s’est développée assez jeune. J’avais l’habitude de partir en tête à tête avec ma mère quelques fois par an afin de découvrir autant le Québec que les pays chauds. Dès que j’ai eu 18 ans, j’ai commencé à voyager de mon côté, mais c’est en 2010, lors d’un voyage de 5 semaines en Asie, que j’ai réellement eu la piqûre du voyage. Lors d’un moment bien précis sur une plage de Koh Tao en Thaïlande, je me suis sentie à ma place, exactement où je devais être. Je savais que ce voyage serait le début d’une grande aventure et le moteur de ce feu qui commençait à brûler dans mon for intérieur. Depuis, c’est comme une drogue, je me dois de m’envoler plusieurs fois par an.»

Rachel: «Ma passion de l’ailleurs est arrivée bien jeune alors que je suivais les aventures rocambolesques d’Indiana Jones à travers le monde et que j’écumais tous les livres sur l’Égypte de la petite bibliothèque de mon village. Un pays que je n’ai toujours pas visité, d’ailleurs. L’ailleurs est demeuré un concept flou, jusqu’au jour où je suis parti pour ma première grande aventure en Argentine dans le cadre de mes études universitaires. Le déclic, comme un coup de foudre avec le voyage, est arrivé alors que je parcourais l’une des plus grandes aires volcaniques au monde, la réserve La Payunia. Pour une géographe, pouvoir voir un tel spectacle de la nature était une chance incroyable. J’ai pris conscience que le monde a beaucoup à offrir et à partir de ce jour, ce fut le début d’une grande histoire d’amour.»

Comment est née l’idée de partir une communauté sur le Web comme  Les voyageuses du Québec, et surtout, pourquoi?

Femme backpack montagnes
Melissa Kopka | Bigstock

Pam et Rachel: «Nous faisions déjà partie de nombreux groupes de voyageuses à travers le monde, mais nous trouvions qu’on ne répondait pas nécessairement adéquatement aux besoins spécifiques des Québécoises. Nous sentions qu’il manquait ce type de communauté au Québec et nous voulions créer un espace de partage où les filles pourraient rapidement sentir qu’elles faisaient partie d’un groupe dans lequel elles pouvaient s’identifier.

Le groupe des voyageuses du Québec a donc pour but de créer des liens entre voyageuses afin qu’elles puissent s’entraider dans la planification de leurs voyages et s’encourager mutuellement à réaliser leurs rêves de voyages.

Nous avions à cœur le fait que le groupe soit inclusif et puisse rejoindre tous types de voyageuses, autant les backpackeuses que celles qui préfèrent le luxe, ainsi que les jeunes adultes et les femmes retraitées.»

Qu’est-ce qui vous motive à mettre du temps dans votre communauté ainsi que votre magazine?

Quand avez-vous décidé de créer votre magazine et dans quel but?

Avion
Eduardo Velazco Guart | Unsplash

Pam et Rachel: «Après quelques mois, nous avons pris conscience de l’ampleur que le groupe prenait jour après jour. L’engouement était palpable. Les filles participaient activement et une réelle communauté était en train de prendre forme. Le groupe semblait devenir un levier pour la concrétisation des projets de voyage de plusieurs filles et nous sentions que ça devenait un lieu où elles pouvaient partager leur passion. Évidemment, ces réactions étaient un moteur de motivation pour nous deux. D’ailleurs, nous en sommes maintenant à plus de 25 000 membres en moins de deux ans d’existence, ce qui nous rend vraiment très fières et cela nous motive à continuer à croire en ce projet.

Nous y avons vu l’opportunité d’amener Les voyageuses du Québec encore plus loin et d’en faire une marque à part entière. De là est venue l’idée, à l’hiver 2019, de créer un magazine Web collaboratif sur le voyage au féminin, de sorte que l’information partagée à travers le groupe puisse perdurer dans le temps et servir au plus grand nombre. Aujourd’hui, alors que le site a été lancé en juin dernier, nous avons déjà une vingtaine de collaboratrices aux parcours incroyables qui prêtent leur plume au magazine et partagent leurs aventures via nos réseaux sociaux.»

Quels sont vos prochains voyages/projets professionnels?

Italie
Linh Nguyen | Unsplash

Pam et Rachel: «Autres que nos projets avec nos blogues respectifs qui amèneront Pamela en Chine et Rachel en Italie et en Thaïlande à l’automne, nous avons organisé, en partenariat avec une agence, un voyage de groupe en scooter à Bali en novembre prochain. D’ailleurs, il reste seulement 2 places, alors si vous aimeriez faire partie de l’aventure, n’hésitez pas à nous contacter.

Nous organisons également une journée de randonnée au Parc National du Mont-Orford en septembre et nous avons également l’intention d’organiser des événements thématiques en lien avec le voyage dans la prochaine année. On a aussi beaucoup d’autres projets en tête, mais pour l’instant on garde le suspense…»

Si vous aviez 3 conseils à donner à une fille qui hésite à partir seule en voyage, quels seraient-ils?

Avion papier
Sebastián León Prado | Unsplash

Pam et Rachel: «Les trois conseils que nous donnerions à une fille qui aimerait partir seule en voyage seraient:

  • De choisir une destination où il est facile de voyager. Par facile, nous entendons un endroit où le tourisme et les infrastructures touristiques sont bien développés. La Thaïlande, le Costa Rica ou le Portugal sont de bonnes destinations pour un premier voyage en solo.
  • De partir d’abord pour une courte période de temps afin de voir comment vous allez réagir au fait d’être seule et de quelle façon vous allez vous débrouiller. Par la suite, vous saurez à quoi vous attendre et serez davantage en confiance.
  • De choisir un lit ou une chambre dans une auberge de jeunesse où il est beaucoup plus facile de rentrer en contact avec les autres. Le fait d’être seule peut parfois être confrontant au début, et la possibilité de rencontrer d’autres voyageurs avec qui socialiser peut être rassurant.»

 

Je t’encourage fortement à rejoindre la communauté Les voyageuses du Québec sur Facebook et à aller consulter le magazine Web collaboratif de Pamela Rose Jean et de Rachel Latour. Tu y apprendras plusieurs choses intéressantes sur diverses destinations de voyage en plus d’y découvrir bon nombre de trucs et astuces qui te seront probablement très pratiques lors de ta prochaine aventure outre-mer!


Crédit photo couverture: Laura Cleffmann | Unsplash

Vidéo récente
- Voyage

6 destinations où te rendre avant tes 30 ans

Plus de voyage

Petit guide linguistique du parler Québécois pour nouvel arrivant Français

Petit guide linguistique du parler Québécois pour nouvel arrivant Français

Julien Benca -
Ta check list pour partir vivre à l’étranger

Ta check list pour partir vivre à l’étranger

Stéphanie Lojen -
Tu pars pour ton premier voyage solo? Voici les erreurs à éviter

Tu pars pour ton premier voyage solo? Voici les erreurs à éviter

Populaires

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

Kim Bélisle -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
L’histoire des pas amoureux

L’histoire des pas amoureux

Stephanie Bureau -

Marie-Pier Hamon

Journaliste de formation, Marie-Pier se passionne pour la rédaction d’articles culturels, de divertissement et la recherche de contenu. Toujours un peu en train d’écouter de la musique, elle écrit probablement plus de mots dans une journée qu’elle n’en dit.