All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Changer le monde un voyage humanitaire à la fois

Par Eve Bilodeau – le dans Divertissement
Mes pieds foulaient le plancher de l’aéroport avec comme seul repère, l’amie qui avait accepté d’embarquer dans cette aventure avec moi. Je ne pouvais le nier, l’horizon complètement vitré me révélait les dizaines d’avions qui attendaient simplement de conduire ses passagers vers l’inconnu. Nous avions traversé les douanes, passeports à la main et sourires aux lèvres. Nous savions que la prochaine fois que nous allions remettre les pieds au Québec, notre vision de la vie allait être bien différente. En quelques semaines, j’ai compris pourquoi tout le monde disait à quel point un voyage humanitaire pouvait nous changer! 

Voyager pour aider

Partir à l’aventure à l’ère de la technologie, c’est les beaux paysages, les cascades turquoises et les plages à perte de vue. Sans contredit dans le but de découvrir quelques petites merveilles et d’apprécier la beauté du monde, mais aussi dans le but de nourrir son fil d’actualité de photos qui font rêver et qui donnent tant l’impression que tu as besoin d’y aller. Je ne peux pas nier que ces beaux paysages sont à voir, ayant moi-même fait mon voyage aux Îles Fidji, du beau j’en ai vu!

Pourtant, bien loin de la petite île paradisiaque, la pauvreté assèche tranquillement la qualité de vie des habitants. Des enfants pieds nus sur les rochers brûlants, des maisons qui frôlent l’effondrement et des animaux vagabondant dans les rues, peu de richesse arrive à nos yeux. On a souvent l’impression que l’aide qu’on apporte est perçue comme une goutte d’eau dans l’océan, en d’autres mots; inutile. C’est complètement faux. Elle fait toute la différence pour ces gens qui arrivent à survivre grâce à l’aide humanitaire.

Que se soit dans une école, dans une communauté ou autrement, la reconnaissance des habitants est indescriptible.  Je n’oublierai jamais les étoiles dans les yeux des enfants lorsqu’on arrivait le matin et qu’ils s’empressaient de nous sauter dans les bras en criant «teacher». Dans les pays en développement, une grande partie de l’éducation est possible grâce aux dons en argent et en temps. De plus, les communautés arrivent à survivre grâce aux maisons que nous construisons et aux bras forts qui travaillent sur l’exportation de l’eau courante. Tous les types d’aide sont possibles et nécessaires!

Changer sa perception du bonheur

Après avoir fait un voyage humanitaire, c’est avec certitude que tu arriveras à apprécier le bonheur dans la simplicité. Ce n’est pas un secret, le matériel est très important dans les sociétés industrielles. Dans les pays du Tiers Monde, c’est bien différent. Ta présence,ton sourire et ton temps combleront le cœur de ceux qui y habitent. Ce sont des communautés qui tentent de faire valoir leur culture, les yeux brillants d’espoir effacés par l’achalandage touristique qui vient seulement poser ses deux pieds dans le sable.

C’était irréaliste de voir chaque matin, sur le trajet qui nous menait à l’école ou au village, les habitants sortir de leurs maisons et nous crier par la fenêtre «Bula» (bonjour en fidjien) comme si on faisait partie de leur quotidien depuis toujours. Malgré la pauvreté et le peu de nourriture qu’ils ingèrent dans une journée, ils arborent toujours un immense sourire et ils arrivent à te transmettre leur joie contagieuse.

Découvrir une culture différente

Peu importe la destination, tu seras confronté à un choc, mais tu auras aussi la chance d’apprendre une multitude de choses sur une nouvelle culture. Vision du monde, alimentation, croyances, religion, routine, éducation, santé, je pourrais ainsi continuer bien longtemps. Loin des hôtels et des tout inclus, un voyage humanitaire permet réellement de s’imprégner de l’essence même du pays visité. Vivre dans une famille locale est une expérience que je recommande à tout le monde, parce que même si tu vois la pauvreté avec les yeux, rien n’équivaut le fait de vivre la réalité quotidienne de ces peuples.

Décrocher des réseaux sociaux

Là où l’électricité est momentanément absente, où Internet n’est que science-fiction et que les réseaux sociaux sont bien inexistants, c’est le moment d’apprécier le présent et d’oublier la pression sociale qui est omniprésente chez nous. Prendre le temps de discuter des vraies choses devant un café le dimanche après-midi ou prendre une marche pour jouer avec les enfants les soirs de semaines. Explorer autre chose que la boucle des réseaux sociaux, changer ta routine, adopter des habitudes différentes.

Faire le vide

Finalement, bien loin de la maison et de ta zone de confort, c’est le moment de faire le point sur ta vision du monde, ta vision de la vie tout en réalisant la chance que tu as. Tu douteras, tu te questionneras, mais surtout tu apprendras. Il n’y a pas de moment parfait pour se lancer dans cette aventure, mais je crois que si tu sens le besoin de partir c’est que tu dois le faire!

Bon voyage!

Vidéo récente
- Divertissement

5 activités gratuites et le fun à faire en septembre

Plus de divertissement

Netflix Canada: nouveautés disponibles en octobre 2019

Netflix Canada: nouveautés disponibles en octobre 2019

Alexandra Nadeau-Gagnon -
5 activités parfaites pour une journée en solo

5 activités parfaites pour une journée en solo

Alexandra Nadeau-Gagnon -
5 chansons à écouter en boucle quand tout va mal

5 chansons à écouter en boucle quand tout va mal

Marie-Pier Hamon -

Populaires

Qui s’amuse et se respecte s’assemble

Qui s’amuse et se respecte s’assemble

Karine Boileau -
Je suis pas le genre de fille qui attire les gars

Je suis pas le genre de fille qui attire les gars

Alexandra Nadeau-Gagnon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -