All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

5 bonnes raisons d’aller voir Father John Misty

Par Marika Guilbeault-Brissette – le dans Divertissement
En tant que fidèle disciple de ce chanteur américain, je m'apprête, pour la cinquième fois de ma vie, à assister à la grande messe orchestrée par Father John Misty au Métropolis de Montréal le 21 avril prochain.

Josh Tillman, de son vrai nom, en est déjà à sa sixième visite à Montréal depuis la parution de son premier album solo, Fear Fun, paru en 2012 sous le label Sub pop. Ancien batteur de la formation Fleet Foxes, ce dernier qui se faisait plus discret derrière ses percussions décide de venir habiter la scène de son personnage haut-en-couleur aux propos cyniques et empreint d’humour noir à la suite de la dissolution du groupe. Voici cinq bonnes raisons d’aller voir Father John Misty au Métropolis ce jeudi.

1. L’artiste proposera probablement un avant-goût de son nouvel album à paraître.

Il y a déjà plus d’un an que I Love You Honeybear, son excellent deuxième album est paru. Selon des rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, dès la parution de ce dernier, Josh Tillman était déjà penché sur l’écriture d’un troisième album. Il se pourrait donc très probablement que nous ayons droit à un avant-goût jeudi soir prochain.

2. Father John Misty n’est pas du tout laid à regarder.

Nous n’allons pas le nier, Father John Misty est beau comme un dieu. Le choix de son pseudonyme nous semble être tombé dans le mille. Gloire à toi mon père.

3. L’album I Love You Honeybear est à la hauteur de nos attentes.

Le chanteur folk-rock avait frappé fort en commençant sa carrière solo avec un premier album comme Fear Fun. Dans ce contexte, les fans pouvaient s’attendre à beaucoup du deuxième album. Or, il relève avec brio le défi avec I Love you Honeybear. À travers les histoires d’amour passionnel que vit l’homme avec sa femme Emma, Father John Misty ne s’enracine pas dans de vieilles habitudes et ne cesse de se renouveler. Le son plus synthétique et délirant se retrouvant dans la piste True Affection est tout nouveau et intrigue l’auditeur qui ne s’y attend pas. Nous pourrions également penser à l’ajout d’instruments moins traditionnels comme les maracas que nous pouvons entendre dans Chateau Lobby #4 (In  C For Two Virgins). Sans oublier la merveilleuse balade qu’est When You’re Smiling and Astride Me. Somme toute, l’auteur, compositeur et interprète satisfait grandement les attentes avec ce deuxième album.

4. Chaque concert de l’artiste est unique.

Je vous assure que je suis bien placée pour en parler, l’ayant déjà vu quatre fois auparavant. À chaque concert, les spectateurs ont droit à un nouveau spectacle. En festival, j’ai eu la chance de le voir dans sa portion plus déjantée avec un groupe tout aussi dynamique. Alors qu’en salle, j’ai également pu apprécier le côté plus intime de l’artiste à travers des performances où il excelle en solo avec pour seule compagnie sa guitare acoustique. Tout comme pour ses albums, Father John Misty tente de donner de la nouveauté à voir à ses fans qui sont présents au rendez-vous et certains de façon très assidue pour en avoir rencontrés plus d’une fois.

5. Father John Misty est une véritable bête de scène.

Father John Misty est un incroyable phénomène sur scène. J’adore le personnage sarcastique et cynique qu’il joue entre les nombreux déhanchements qu’il offre avec générosité aux premières rangées du public. Il habite complètement la scène et se donne en entier à la foule qui en redemande toujours plus. Cela n’empêche pas du tout au messie du XXI siècle d’offrir une performance vocale de haute qualité. Au contraire, il semblerait que la chose soit vécue de façon encore plus intense.

Si vous ne connaissez pas déjà l’artiste, il est temps d’entrer dans la secte. Je vous garantie qu’il réussira à vous séduire. Et lorsque ça sera le cas, on se croisera probablement à l’un de ses concerts en ville, où vous pourrez facilement me reconnaître en tant que la fille avec un tank top affichant fièrement ma religion en la photographie de mon «Jésus» sur le torse.

Vidéo récente
- Divertissement

5 activités gratuites et le fun à faire en septembre

Plus de divertissement

Netflix Canada: nouveautés disponibles en octobre 2019

Netflix Canada: nouveautés disponibles en octobre 2019

Alexandra Nadeau-Gagnon -
5 activités parfaites pour une journée en solo

5 activités parfaites pour une journée en solo

Alexandra Nadeau-Gagnon -
5 chansons à écouter en boucle quand tout va mal

5 chansons à écouter en boucle quand tout va mal

Marie-Pier Hamon -

Populaires

Qui s’amuse et se respecte s’assemble

Qui s’amuse et se respecte s’assemble

Karine Boileau -
Je suis pas le genre de fille qui attire les gars

Je suis pas le genre de fille qui attire les gars

Alexandra Nadeau-Gagnon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -