All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

5 trucs pour qu’un stage se passe merveilleusement bien

Par Félix Bernier – le dans Carrière, Vie étudiante
Dans un parcours scolaire, un stage est un passage qui peut intriguer, ou même faire peur. On peut avoir très hâte de le faire, comme on peut en être très nerveux. Voici cinq trucs à suivre pour retirer de son stage une expérience des plus enrichissantes!

tips-for-your-summer-internship

1. Privilégier une définition claire des tâches à accomplir

Afin d’éviter de devenir un spécialiste dans l’utilisation de la machine à café au lieu de l’être dans son champ d’études, il faut privilégier une entente béton avec son répondant quant aux tâches offertes.

L’idéal demeure que l’employeur réfléchisse à une liste de tâches adéquate pour un potentiel stagiaire, et ce AVANT de l’engager (ou non). Ainsi, le stagiaire aura une utilité prédéfinie.

C’est signe qu’il y a un problème lorsqu’on passe plus de temps sur Tinder que sur des tâches à accomplir, aussi peu motivantes ou inexistantes qu’elles soient. Dans ce cas-ci, il ne faut alors pas hésiter à  rencontrer son répondant, et ce en ayant en main cette fameuse liste de tâches prédéfinies. Elle sera utile pour redéfinir son rôle dans son milieu de travail!

2. Favoriser une communication constante avec son répondant

Certains milieux de travail, peu importe le domaine, privilégient le rendement des livrables et la productivité aux dépens la formation et la communication entre employés.

Malgré tout, un stagiaire doit absolument bénéficier d’un environnement d’apprentissage adéquat. Si ce n’est pas le cas, une petite conversation s’impose avec son supérieur immédiat.

Il vaut mieux favoriser une bonne entente en prenant un moment pour s’arrêter et de faire part de ce qui fait défaut, plutôt que de continuer de travailler dans un environnement problématique.

Comme dans les bons ou les moins bons moments, le dialogue s’avère la clé!

3) Le superviseur: ton meilleur allié!

Le rôle du superviseur est – normalement – de veiller sur le bien-être des élèves en milieu de stage; aussi simple que ça! Généralement, ce rôle est confié à une personne possédant une grande expérience variée dans le domaine prescrit. Le superviseur est alors une ressource clé pour le cheminement académique d’un élève.

(Si des problèmes occurrent dans votre milieu de stage et que vous êtes embarrassé à vous confier à la personne vous supervisant, dites-vous qu’elle en a déjà vu d’autres!)

4) Vivement les erreurs!

Sans qu’on ne se l’avoue, nous sommes tous nerveux lors de nos premières journées de stage. Et c’est normal, puisque c’est de la nouveauté. Aussi enthousiaste que l’on puisse être, la peur de commettre des erreurs est présente.

Or, il est normal de faire des erreurs dans un stageMême que ces erreurs sont souhaitables!

Un stage est fait pour acquérir de nouvelles connaissances et méthodes de travail; les erreurs font partie intégrante de l’expérience d’apprentissage. Elles sont normales.

(Si on n’apprend rien… C’est plate!)

Il devient alors très problématique lorsque le stagiaire ne sent pas qu’il ne possède pas la lassitude de s’émanciper dans son milieu de stage. Sentir que l’on évolue sous « une épée de Damoclès » n’aide en rien.

Un stagiaire ne mérite pas d’être réprimandé, ni jugé pour des erreurs ou des actions commises de bonne foi. Tout stagiaire mérite le respect, et d’être accepter tel qu’il soit.

Si les relations interpersonnelles à votre stage deviennent problématiques, n’hésitez pas à vous confier à votre supérieur, ou à n’importe quelle personne dans votre milieu avec qui vous êtes en confiance.

(Et bien sûr, votre superviseur peut vous aider et conseiller en tout temps!)

De plus, il faut éviter de considérer la mésentente avec des collègues comme étant problématique quant à sa propre personne. Pour éviter de développer de la rancoeur face à d’autres collègues, dites-vous qu’il ne s’agit généralement d’une question de fit. On ne peut pas bien s’entendre avec tout le monde!

5) Quand ça ne marche pas; on passe au prochain!

Lorsqu’ils sont obligatoires, les stages sont parfois perçus comme des fardeaux; on veut les compléter vite faits, bien faits, pour ensuite passer à autre chose. Parfois, la conclusion d’un stage représente même le passage sur le marché du travail.

Or, un stage se doit d’être une expérience de travail enrichissante et utile.

Si l’expérience s’est avérée regrettable, il peut être sage d’aller poursuivre un stage ailleurs, et ce même s’il ne fait pas partie d’un quelconque cursus universitaire.

Bien que le choix est audacieux, les acquis qu’on retire d’un stage peuvent être bénéfiques pour la gestation d’une carrière. Il vaut mieux retarder l’échéance sur le marché du travail que de s’y précipiter en ne croyant pas posséder les outils nécessaires! Le sacrifice vaut donc la peine.

Qu’ils soient formidables ou catastrophiques, les stages constituent une formidable opportunité d’enrichissement personnel. On en ressort bien souvent grandi.

PS: si votre stage ne se passe pas bien, dites-vous au moins qu’il a une durée limitée!

Vidéo récente
- Carrière

Comment tourner tes défauts en avantages en entrevue

Plus de carrière

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Amélie Desmarais -
Le bonheur est dans le changement

Le bonheur est dans le changement

Karine Boileau -
Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Marie-France Poulin -

Populaires

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Nerds -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -