All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Elephant Song, un jeu de pouvoir captivant

Par Nerds – le dans Divertissement

Cette semaine, j’ai eu la chance de faire partie des quelques privilégiées à pouvoir assister à la première du film Elephant Song, du réalisateur québécois Charles Binamé, mettant en vedette entre autres Xavier Dolan, Bruce Greenwood, Catherine Keener, Guy Nadon et Carrie-Anne Moss. Le cinéaste, qu’on connaît surtout pour ses longs métrages Séraphin, un homme et son péché et Maurice Richard, nous offre cette fois-ci un intense thriller psychologique prenant place dans un hôpital psychiatrique au courant des années 1960.

Crédit photo : Sébastien Raymond
Crédit photo : Sébastien Raymond

Michael Aleen, interprété par le jeune réalisateur de Mommy, est un patient particulièrement instable de l’hôpital, et la dernière personne à avoir été en contact avec l’un des docteurs de l’établissement, disparu mystérieusement la veille. La majorité du film s’articule donc autour de la rencontre entre Michael et le psychiatre Dr. Green (Bruce Greenwood), chargé de soutirer le plus d’informations possible sur l’absence suspecte de son collègue. Autour de ces deux personnages gravitent une infirmière, Susan Peterson (Catherine Keener), ex-femme du Dr. Green, l’épouse actuelle de celui-ci (Carrie-Anne Moss), et leur jeune nièce trisomique.

ElephantSong-428x284

Avec un souci du détail impressionnant, Charles Binamé nous livre un récit captivant, dont le scénario est tiré de la pièce de théâtre du même nom de Nicolas Billon. Dans ce qui est pratiquement un huit clos, on en apprend de plus en plus sur le personnage de Michael, son passé traumatisant et sur les raisons pour lesquelles il a abouti dans cet hôpital. Au fur et à mesure que l’intrigue se déroule, à travers les jeux de pouvoir entre le Dr. Green et le jeune patient, M. Binamé nous entraîne dans une série d’impasses; on en vient à constater que le «fou» est en fait un être brillant, mais meurtri par une enfance douloureuse. Les personnages font preuve d’une belle complexité, les interprètes sont convaincants.

La tension est palpable tout au long du long métrage, et s’intensifie jusqu’à une issue très punchée, permettant une certaine résolution pour les protagonistes. En ce qui me concerne, c’est le film que j’ai préféré du réalisateur québécois. Il y a ici une belle maîtrise du langage visuel et narratif.

Pour te mettre la puce à l’oreille, voici le trailer du film, qui sera à l’affiche en cinéma à partir du 20 février. Bon cinéma!

Par Amélie Hubert-Rouleau
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Continuez votre lecture

Les sorties cinéma que j’attends cet hiver!

Les sorties cinéma que j’attends cet hiver!

Nerds -
Les films que tu dois absolument voir en 2017

Les films que tu dois absolument voir en 2017

Hugo Cournoyer -
Birdman, de la haute voltige

Birdman, de la haute voltige

Nerds -
Midnight Special : un ovni à voir

Midnight Special : un ovni à voir

Green Room : un survival intense qui donne froid dans le dos

Green Room : un survival intense qui donne froid dans le dos

Patrick Lamarche -
Bromance: un film de Florence Pelletier

Bromance: un film de Florence Pelletier

Nerds -
Sortie de Mommy de Xavier Dolan : ta patience récompensée !

Sortie de Mommy de Xavier Dolan : ta patience récompensée !

Simone Beatrice Gravel -
La famille Bélier : un véritable « feel-good movie »

La famille Bélier : un véritable « feel-good movie »

Nerds -
«Le Mirage», une fuite vers l’avant

«Le Mirage», une fuite vers l’avant

Nerds -
L’art de la politique aka le combat de boxe du XXIe siècle

L’art de la politique aka le combat de boxe du XXIe siècle

Nerds -
TOP 3 du Festival de Cinéma de la Ville de Québec

TOP 3 du Festival de Cinéma de la Ville de Québec

Nerds -
La Grande Soirée Horreur du Festival SPASM: du gros « fonne noir »

La Grande Soirée Horreur du Festival SPASM: du gros « fonne noir »

Nerds -
CRITIQUE- The Hateful Eight : un huis clos sanglant

CRITIQUE- The Hateful Eight : un huis clos sanglant

Anne-Sophie Roy -
Quand Daniel Radcliffe devient Swiss Army Man.

Quand Daniel Radcliffe devient Swiss Army Man.

Jurassic World: un remake financier

Jurassic World: un remake financier

Nerds -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.