All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

FME Jour 1 : Quand le Nord t’accueille aussi chaleureusement

Par Nerds – le dans Divertissement

 

Crédit Photo : Christian Leduc

Mon pote Will Rondeau (et cool co-fondateur du label Costume Records), abitibien et amoureux de musique, m’avait fermement avertie quand je me suis installée en Abitibi-Témiscamingue : «J’ai hâte que tu vois Rouyn-Noranda sous l’emprise du FME!».

J’aurais dû mieux l’écouter en tant que newbie du Festival, parce que pour une fille qui s’en allait couvrir l’événement pour Les Nerds, laissez-moi vous le dire : j’étions pas prête pantoute, son père.

C’est à travers une ambiance sérieusement festive, agrémentée par l’été indien (ou juste «l’été», ce qui arrive pas souvent icitte) et par les faces fatiguées, mais heureuses d’avoir fait 8h de char, que je suis entrée par les lettres géantes pour aller m’abreuver de la magie FMEienne.

Des jeunes, des moins jeunes, des très très jeunes : de papi à ti-gars en couche, le FME ne fait pas que laisser émerger la relève musicale un peu partout dans sa ville : la ville elle-même devient FME. Bain de foule coin Cartier et 7e, décorations lumineuses aux couleurs du festival sur la Principale, canot fait main par la compagnie locale Abitibi Co. avec les doigts magiques de l’artiste Martine Desjardins accroché dans les arbres, musique des talents de la relève dans les cafés et restos du coin. Tout y est. Rouyn est FME de long en large. C’est ben pour dire, j’ai toujours entendu dire que la capitale du cuivre était réputée pour sa Culture avec un grand C. Hier, j’ai pu confirmer la rumeur : elle sait comment accueillir les mordus et les passionnés d’arts et de musique.

Ah, et elle sait accueillir, tout court.
Du plus profond que je me souvienne, j’ai jamais vu un Festival avec autant de sourires ou d’organisateurs qui transpirent pas le rush. On peut sortir le gars en ville, mais on peut certainement pas sortir le bois du gars.

Spectacles d’ouverture : Nos coups de coeur

Crédit Photo : Christian Leduc

La scène extérieure Desjardins a laissé entrer d’emblée la meute de Syzzors : la voix douce et grave de sa chanteuse Raphaëlle est venue briser la glace, et la bande a prouvé qu’elle pouvait certainement relever le défi d’ouvrir la 13e édition du FME. Accompagné par un impressionnant jeu au niveau des éclairages, tout en cohérence avec musique, le groupe a ajouté un bassiste à son trio de base. Résultat : présence magique et ajout d’une énergie palpable, qui galvanise la troupe. Les festivaliers ont sans aucun doute pu lancer les festivités de leur FME chéri en remarquant la sincère cohésion dans le groupe.

Le passage en second tour de Doldrums a quant à lui fièrement maintenu l’ambiance que Syzzors avait apporté en tout début de festival : le groupe a clairement réchauffé la foule avant l’arrivée de la tête d’affiche vers 21h.

Crédit Photo : TC Media – Marie-Hélène Paquin, pour le Journal La Frontière.

La grande prêtresse de la relève Ariane Moffat, qui brillait de bonheur d’être sur place, a su faire monter la température du dehors et faire tomber les petites laines de fin de soirée. Un mot : ÉLECTRISANTE. Radieuse et de paillettes en or vêtue, celle qui reprendra son siège à La Voix cette année n’avait pas l’air d’une femme qui venait de faire la ride Montréal-Rouyn la journée-même. Si elle a majoritairement joué des titres de son plus récent album 22 :22, Moffat s’est clairement gâtée pour piger dans son répertoire et remodeler les mélodies : Je veux tout, Tous les sens, Réverbère en sont quelques exemples. Le public aura par ailleurs eu droit à son moment Phil Collins avec la reprise de In the Air Tonight. Clairement heureuse d’ouvrir officiellement le 13e Festival de Musique Émergente, l’artiste a souligné à quel point elle était ravie de pouvoir finalement s’attaquer à la grande scène extérieure après avoir foulé plusieurs autres scènes de ce festival mythique.

Coup de cœur assumé des Nerds : le duo Crushed Out, qui prenait place au Petit Théâtre du Vieux-Noranda (PTVN), juste avant la perfo des Marinellis.

Elle à la batterie, lui à la guitare et voix. Un band fondamentalement rock’n’roll, mais qui traîne un petit côté psychédélique/bluesy : on pourrait presque penser à un genre mélange entre Black Keys et The White Stripes, mais moins «garage». Malgré le style assez large et vaste du rock, Crushed Out démontre clairement son originalité en s’ajoutant un espèce de souffle western qui donne un peu l’impression d’être au Texas. Un quelque chose de très unique.

Gros positif : jouer dans une salle très intime. Ça highlight de façon magique le rapport avec le public.

Crédit Photo : Christian Leduc

À ne pas manquer aujourd’hui – Jour 2

1) L’amoureux des chats – et des espèces de moufettes africaines, a-t-on appris en entrevue ce matin –, Philippe Brach, lance officiellement son 2e album à la Salle la Légion. À ce sujet, on vous pond bientôt un article suite à l’entrevue qu’on a eu la chance d’avoir avec lui ce matin. Beaucoup de drôleries.

2) Joseph Edgard est en show impromptu dès 16h au Pub Chez Gibb.  Si vous le manquez, séchez vos pleurs : il jouera de nouveau en 5 @ 7 à la scène Évolu-Son demain.

3) Philémon Cimon lance lui aussi son album ce soir (les choses se passent) à 19h, au Cabaret de la dernière chance.

4) Bears of Legend, avec qui Amélie a eu la chance de s’entretenir cet après-midi, sera en perfo avec ses accolytes Moon King et Fire/Works dès 20h à l’Agora des Arts.

5) Si t’es pas encore couché (on le souhaite pas), Heat, avec qui Les Nerds se sont entretenus dernièrement pour la chronique Sur le beat de…, sera en prestation dès minuit au Cabaret.

Par Angie Landry
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Vidéo récente
- Divertissement

5 activités gratuites et le fun à faire en septembre

Plus de divertissement

6 lieux hantés au Québec à visiter si t’es assez brave

6 lieux hantés au Québec à visiter si t’es assez brave

7 lieux hantés à Montréal pour te donner une petite frousse!

7 lieux hantés à Montréal pour te donner une petite frousse!

6 endroits Instagrammables à Montréal pour des photos parfaites

6 endroits Instagrammables à Montréal pour des photos parfaites

Alexandra Nadeau-Gagnon -

Populaires

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

Kim Bélisle -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Ça se recolle-tu, l’amour?

Ça se recolle-tu, l’amour?

Mélissa Lavoie -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.