All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Spécial FME : Sur le beat de… Philippe Brach

Par Nerds – le dans Divertissement

Une tête ébouriffée et un univers hors du commun; on le sait maintenant, Philippe Brach, dit Bouchard pour les intimes, fait les choses à sa manière. Les mélomanes ont pu le constater à la façon avec laquelle il a su se tailler une place au sein de la scène folk-rock québécoise. L’étonnant personnage lançait son deuxième album le 4 septembre dernier, en formule 5 à 7, à la Légion, dans le cadre du FME. Au matin du grand jour, conciliabule avec un être d’une franchise et d’une simplicité désarmantes.

Crédit : Angie Landry
Crédit : Angie Landry

Les Nerds : D’abord, dans la vie, tu dirais que tu es nerd de quoi en particulier?

Philippe Brach : Clairement des animaux, ça, c’est officiel. Je suis tellement facilement «émerveillable» que tous les animaux en général me fascinent. Je te dirais que, le ratel d’Afrique [NDRL : le ratel est une sorte de mouffette africaine], c’est pas mal mon animal préféré. Ça n’a peur de rien. Ça se fight contre des cobras, des lions, des ours. C’est vraiment «un petit crisse». Je me retrouve là-dedans.

LN : Peux-tu m’expliquer comment tu en es venu à faire de la musique?

PB : C’est venu pas mal tout seul, naturellement. J’en avais joué un petit peu au secondaire, puis au cégep, j’ai commencé à écrire des textes et à jouer un petit peu plus de guit’. Je n’ai pas vraiment joué de covers, je ne suis pas très fort là-dessus. Les textes sont sortis tout seuls et après ça, les mettre en musique, c’est vraiment allé de façon logique. Je n’ai jamais vraiment pensé à ça.

Crédit  : Angie Landry
Crédit : Angie Landry

LN : Y avait-il quelqu’un d’autre dans ton entourage qui faisait de la musique avant toi?

PB : Mon frère, de cinq ans mon aîné, a fait son cégep en musique. Ça ne m’a pas vraiment inspiré au début, mais il écoutait beaucoup de musique, alors c’est quand même quelque chose qui m’a vraiment intéressé. J’ai écouté beaucoup de musique des années 1960, 1970 à cause de lui, avant le temps d’ailleurs. Lui, il était en secondaire 3 ou 4, j’étais en 5e ou 6e année et j’écoutais du Jimmy Hendrix, The Doors. Ça a beaucoup influencé ma façon d’écrire, parce que je n’écoute pas beaucoup de musique, dans la vie. Mon iPod a un gig de musique et il y a les mêmes choses dessus depuis 15 ans. Je rajoute un album par année. Mais j’en écoute déjà un peu plus qu’avant.

Source : http://www.popmatters.com/review/156975-the-doors-l.a.-woman-40th-anniversary-edition/
Source : http://www.popmatters.com/review/156975-the-doors-l.a.-woman-40th-anniversary-edition/

LN : Ton dernier coup de coeur musical?

PB : J’ai vraiment beaucoup écouté le dernier album d’Alexandre DésiletsFancy ghetto. Je trouve que c’est super bien réalisé. Ce n’est pas mon genre de musique à la base, mais je me suis surpris à vraiment l’écouter souvent.

Sinon, je suis un gros fan de gospel et de chorales, alors j’ai écouté beaucoup de Soweto Gospel Choir, qui est une chorale sud-africaine de zulu. Je mets ça aux boys dans l’auto et après deux tounes, ils sont écoeurés (rires). Ce n’est pas les textes qui m’atteignent particulièrement, mais je pense que c’est plus l’union des voix avec rien derrière. Je peux écouter ça, rire et brailler en même temps. Je ne comprends pas pourquoi : c’est le genre d’affaires qui vient me chercher. Ça vient tellement du coeur. Ça me captive incroyablement.

Source  : http://imgartists.com/artist/soweto_gospel_choir1
Source : http://imgartists.com/artist/soweto_gospel_choir1

LN : Pourquoi avoir choisi le FME pour lancer ton album?

PB : C’est clairement pour l’intimité qui se crée avec le public ici. C’est sûr que c’est beaucoup une question de timing, parce que l’album sortait le 4 septembre, mais ça donne vraiment le goût de sortir des albums ou des EP toutes les années pour venir ici à la fin de l’été! (Rires)

Crédit : Amélie Hubert-Rouleau
Crédit : Amélie Hubert-Rouleau

LN : Qu’est-ce qui t’a inspiré pour cet album-là?

PB : C’est venu de façon subconsciente. Je me suis vite rendu compte que les thèmes récurrents étaient la famille et la carence, finalement. C’est pour ça que je trouvais que, Portraits de famine, ça englobait bien ces deux thèmes-là.

Crédit  : LePetitRusse
Crédit : LePetitRusse

LN : Le premier album que tu as acheté?

PB : C’est un peu lourd, cette question-là…. C’est le premier album de G Squad, qui étaient les Backstreet Boys français. Je n’avais pas assez d’argent pour m’acheter la cassette des Backstreet Boys, fait que j’ai pris les Backstreet Boys des pauvres. C’est pas drôle, hein, le gars, il n’écoute pas de musique et c’est ça qu’il encourage! (Rires)

Source : http://xyetz.com/cetait-mieux-avant-vraiment/
Source : http://xyetz.com/cetait-mieux-avant-vraiment/ 

LN : Si tu avais à nommer un musicien ou auteur-compositeur-interprète que tu admires beaucoup, ce serait qui?

PB : Frank Zappa, c’est quelqu’un que j’ai toujours «crissement» apprécié. C’est le genre de gars qui ne s’est jamais posé trop de questions, qui a fait ce qui lui tentait et qui touche à n’importe quoi. Et ça, je trouve ça inspirant, de ne pas avoir de balises, de repères, et d’avoir une zone de confort, mais d’être capable d’en sortir, finalement. C’est de ne pas choisir la facilité parce que tu sais que ta «crowd» va plus aimer ça.

Source : http://afflictor.com/tag/frank-zappa/
Source : http://afflictor.com/tag/frank-zappa/

LN : Dans quelles situations te sens-tu plus facilement inspiré?

PB : En voyage backpack, où je ne suis pas en train de boire avec des chummys et de faire de la musique. En voyage, tu es tellement surstimulé que ça sort tout seul. Tout se passe.

LN : Donc, ton prochain voyage, ce sera?

PB : Après l’an prochain où on sera en tournée toute l’année, je m’en vais en Afrique du Sud pour voir des chorales! Sinon, j’aimerais beaucoup aller faire le tour des églises en Louisiane pendant le temps des Fêtes; aller dans les bayous, au bord des lacs pour voir les gens chanter du gospel.

On souhaite à Philippe Brach tous les voyages du monde et, en attendant, tu peux voyager dans son propre monde en écoutant son petit dernier, Portraits de famine, en kiosque à partir du 4 septembre.

Par Amélie Hubert-Rouleau
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Plus de divertissement

10 cadeaux originaux à offrir pour un shower de bébé

10 cadeaux originaux à offrir pour un shower de bébé

Les 10 meilleures auditions de X Factor de tous les temps !

Les 10 meilleures auditions de X Factor de tous les temps !

Netflix Canada: nouveautés disponibles en novembre 2019

Netflix Canada: nouveautés disponibles en novembre 2019

Populaires

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À toi qui ne parles plus à ta mère

À toi qui ne parles plus à ta mère

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.