All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Sur le beat de… Emilie & Ogden

Par Nerds – le dans Divertissement
Émilie & Ogden,

c’est l’union entre une voix délicate et un instrument évoquant le rêve : la harpe.  Cette voix commence d’ailleurs à faire de plus en plus parler d’elle. Imagine, en juillet dernier, à la suite d’un vidéo publié sur YouTube où elle reprenait la chanson Style, de Taylor Swift, on a parlé d’elle sur les sites du Billboard et du Time! La chanteuse pop a même  retwitté ces articles! Le 3 octobre dernier, la Montréalaise présentait à guichets fermés son premier opus au grand public. Entretien avec une jeune femme discrète, terre-à-terre, en dépit de sa musique plutôt «vaporeuse».

emilie1
Crédit : Roxane Chouinard

Les Nerds : J’aimerais que tu commences par me parler de ton cheminement musical.
Emilie Kahn :
J’ai commencé à jouer de la flûte quand j’étais assez jeune. Au secondaire, j’ai fait des tounes avec mes amis, j’ai alors réalisé que je voulais faire ça dans la vie. Donc, j’ai continué à l’école en musique. J’ai eu un band au cégep. et ensuite, je me suis mise à jouer de la harpe et j’ai commencé mon projet.

LN : Qu’est-ce qui a fait que tu as choisi cet instrument-là en particulier?
EK : Un jour, j’ai vu une harpe et j’ai trouvé ça incroyable. C’est à partir de là que j’ai voulu en jouer.

LN : Qu’est-ce qui t’inspire?
EK : 
L’album parle de ma vie. Ça parle de choses qui m’arrivent, comme pas mal de singer-songwriters, je pense. Sinon, quand j’étais jeune, j’ai écouté beaucoup de musique indie qui ressemble à ce que je fais.

Crédit : Roxane Chouinard
Crédit : Roxane Chouinard


LN : Un de tes coups de cœur musicaux récents?
EK :
La première chose qui me vient en tête, c’est que j’ai vu le spectacle de Lorde à Osheaga il y a deux ans. Je ne m’attendais pas à ça, mais j’ai vraiment capoté. Elle est vraiment spéciale sur scène et j’étais comme obsédée par son album après ça. Je ne m’attendais pas à ça, parce que je la trouvais vraiment pas intéressante avant.

LN : Qu’est-ce qui venait te chercher chez elle?
EK : Elle était toute seule sur scène. Je pense qu’elle avait juste un drummer. La scène était vide avec une petite fille de 17 ans; elle est juste hypnotisante.

Source : billboard.com
Source : billboard.com

LN : Ton modèle de carrière? 
EK : C’est sûr que j’aime beaucoup Joanna NewsomTout le monde compare tout ce que je fais à elle; je ne trouve pas que ça se ressemble tant. Mais, c’est sûr que je suis beaucoup influencée par elle, par comment elle joue de la harpe.

Source : consequenceofsound.net
Crédit : Joanna Newsom


LN : Il y a quelque chose qui se rapproche de la musique scandinave dans tes chansons; un genre d’univers éthéré, tout en douceur. Est-ce que c’était voulu de ta part?
EK :
On m’a souvent dit que je devrais aller tourner en Scandinavie, que ça m’irait bien. J’ai l’impression que quand tu écris, tu ne penses pas trop à tout ça. Tu n’as pas vraiment d’attentes envers toi-même ou encore envers comment les autres vont la définir. Ça sort et c’est tout. C’est sûr que c’est influencé par tout ce que j’ai écouté durant ma vie.

Par contre, l’album est peut-être un peu différent du spectacle, parce que c’est produit par Jesse [MacCormack]. C’est lui qui a fait pas mal tous les arrangement, ce qui donnent peut-être l’atmosphère qu’il y a sur l’album, justement.

Source : alexturcotte.com
Source : alexturcotte.com


LN : Comment s’est concrétisé ton projet d’album, «10,000»? 

EK : Le processus a été assez difficile. J’ai d’abord écrit des chansons, il y a vraiment longtemps. Le début du projet, c’était il y a environ trois ans et on a commencé à enregistrer l’album, il y a de ça un an et demi. On n’était jamais satisfaits de ce qu’on faisait. C’est d’ailleurs arrivé plusieurs fois qu’on a laissé reposer le tout.

LN : Comment tu trouves ça, d’avoir le produit final devant toi et de lancer finalement cet album-là?
EK :
Je suis juste stressée. C’est vraiment bizarre, parce que ce n’est pas sorti encore, mais je suis prête à enregistrer mon deuxième album. J’aimerais mieux être en train de faire ça. J’ai vraiment hâte au spectacle de lancement, c’est sûr. C’est quelque chose de vraiment spécial.

LN : Ça doit être quelque chose aussi de réaliser qu’avec la «job» de musicienne vient aussi l’aspect promotionnel de la chose.
EK :
Oui, et moi, je suis plus le genre de personne qui s’enferme chez elle, pendant plusieurs jours si je peux. Je suis un peu plus solitaire.

Crédit : Roxane Chouinard
Crédit : Roxane Chouinard


LN : Que représente la musique pour toi?
EK :
Je pense que quand j’étais jeune, je voulais toujours être chanteuse, parce que ça avait l’air vraiment cool comme profession. (Rires) À un moment donné, j’ai fait des spectacles un peu plus gros; il y a eu un show avec Half Moon Run où le crowd était vraiment nice. J’ai eu tellement de monde qui m’ont écrit après et qui me disaient toutes sortes d’affaires. C’est là que j’ai compris que c’est à ça que ça sert; quand tu réussis à rejoindre quelqu’un sincèrement et que tu partages quelque chose avec eux.

En ce moment, ça représente ça, mais je vois qu’il y a autour toute une industrie à laquelle je n’ai pas tant envie d’appartenir. Mais bon, je n’ai pas vraiment le choix. C’est l’aspect du branding, de créer un «buzz»; ce sont toutes des affaires très superficielles.

Source : voir.ca
Source : voir.ca

LN : Comment envisages-tu la tournée imminente au Royaume-Uni avec Half Moon Run? 
EK : J’ai vraiment hâte de partir. Ce sont des bons amis à moi. Ça va être ma première expérience de tournée et eux en ont [déjà] fait beaucoup. J’ai l’impression que je vais me sentir entre de bonnes mains. Je n’ai jamais été en Angleterre; le premier spectacle est à Londres et c’est déjà sold out! Leur public est vraiment le fun. Ce sont des gens qui sont toujours vraiment enthousiastes; ils sont prêts à prendre tout ce que tu leur donnes. Le dernier show que j’ai fait avec eux,  les gens étaient assis et j’ai eu un standing ovation. Le monde s’est levé à la fin de ma première partie. J’ai juste fait : wôw!

Pour mieux saisir ce lien unique qui unit Émilie à son instrument, rends-toi à l’un des shows que la jeune femme présentera dans quelques salles québécoises en novembre, après une intense tournée au Royaume-Uni. En attendant, son album, 10,000, est disponible en écoute intégrale ici. 

Par Amélie Hubert-Rouleau
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Vidéo récente
- Divertissement

Retrouve ta motivation et ton énergie grâce à ces 15 films

Plus de divertissement

4 trucs pour planifier un pique-nique zéro déchet

4 trucs pour planifier un pique-nique zéro déchet

Nerds -
5 applications pour les amateurs de bières

5 applications pour les amateurs de bières

Marie-Pier Hamon -
Top des musées gratuits de Montréal pour ton plus grand plaisir

Top des musées gratuits de Montréal pour ton plus grand plaisir

Nerds -

Populaires

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Nerds -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
10 signes que c’est terminé

10 signes que c’est terminé

Valerie Landry -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.