All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Laura Cahen : entre charme et douce nostalgie

Par Marie-Pier Hamon – le dans Divertissement

C’est le 18 juin que Laura Cahen performait sur la scène SiriusXM dans le cadre des FrancoFolies de Montréal. La jeune chanteuse de 25 ans, dont la voix mélodieuse et aérienne est plus qu’accrocheuse, a commencé sa prestation sur une note a capella avant de nous interpréter les quelques morceaux de son plus récent EP, « O », sorti en 2015. Lors de son passage aux Francos, une centaine de personnes se sont attroupées à l’angle des rues Clark et Ste-Catherine Ouest pour écouter la poésie plus que mature de la chanteuse qui vient de Nancy, en France.

De Nancy au Québec

L’artiste a décidé de promouvoir son EP au Québec, car cela fait déjà plusieurs fois qu’elle vient dans notre belle province : « J’ai l’impression qu’il y a quelque chose qui passe avec le public quand je viens ici. J’avais envie d’aller plus loin. »

Ce quelque chose, on le sentait bien lors de sa prestation aux Francos. Laura Cahen est attachante, que ce soit lorsqu’elle nous demande : « T’es-tu correcte Montréal ? » avec son charmant accent ou lorsqu’elle se révèle à nous avec sa voix mélodieuse. Ses chansons, plus que magnifiques — Froid et Ça dépend des saisons — nous remuent de l’intérieur, et ce, profondément.

Psychiatres et musiciens

Malgré que ses deux parents soient psychiatres, ceux-ci ont toujours encouragé Laura à vivre de la musique. Ses deux frères en ont également fait leur métier.

La jeune chanteuse nous raconte, à propos de ses parents : « Eux-mêmes sont enfants de médecins et ils ont été poussés à devenir médecins, mais ils ne voulaient pas faire ça avec leurs enfants. Moi, ils m’ont toujours dit : Fais ce que tu veux, ma fille, et surtout, ne fais pas de psychiatrie! »

Démarche de création : l’automatisme

La nostalgie est un sentiment qui nourrit énormément l’inspiration de Laura Cahen. Quand elle compose ses chansons, la chanteuse écrit de manière automatique, un peu comme les surréalistes : « Là où je rejoins mes parents, c’est que j’essaie de ne pas réfléchir à ce que j’écris. J’essaie de m’aider des sonorités. Je ne pars pas du sens, la plupart du temps. » Souvent, ses compositions abordent des événements vécus récemment et des thématiques romantiques (la vie, l’amour, la mort, la nature, etc.).

photos-r-2Crédit : Julia Grandperret

Évidemment, le monde de la musique en est un des plus difficiles. Selon Laura, l’important n’est pas tant de vendre 3 000 000 d’albums. C’est plutôt d’inscrire son nom dans la nouvelle chanson et de continuer à faire ce métier-là ; cette profession qui l’allume.

Collaboration avec Samy Osta

Pour la création de son deuxième EP, Laura Cahen a collaboré, entre autres, avec le réalisateur Samy Osta (Juniore, Domingo, La Femme). Cette rencontre a apporté beaucoup à l’artiste : « Ça m’a permis de vraiment trouver ce que je voulais faire parce que toute seule je tournais en rond. »

Selon elle, son deuxième EP, contrairement à son premier, Éponyme (2012), reflète un son de groupe. Laura a décidé de vraiment prendre son temps pour le créer : « Il est plus sombre, plus réfléchi, plus travaillé. »

Pour découvrir « O » de Laura Cahen, on clique ici!

Plus de divertissement

5 applications pour les amateurs de bières

5 applications pour les amateurs de bières

Marie-Pier Hamon -
Top des musées gratuits de Montréal pour ton plus grand plaisir

Top des musées gratuits de Montréal pour ton plus grand plaisir

Nerds -
10 idées de bibliothèque pour montrer fièrement tes livres

10 idées de bibliothèque pour montrer fièrement tes livres

Marilou LeBel Dupuis -

Populaires

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Nerds -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -

Marie-Pier Hamon

Journaliste de formation, Marie-Pier se passionne pour la rédaction d’articles culturels, de divertissement et la recherche de contenu. Toujours un peu en train d’écouter de la musique, elle écrit probablement plus de mots dans une journée qu’elle n’en dit.