All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

10 trucs pour survivre un été dans une ville universitaire

Habituellement, quand tu choisis une université, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte: la réputation, l'accessibilité des professeurs, les ressources à l'extérieur du campus, l'environnement ou encore la disponibilité des stages. En gros, tu mets l'emphase sur tes chances d'avoir une formation de qualité et une vie étudiante bien remplie.

Mais, le jour où tu vas devoir passer un été dans ta ville universitaire, tu vas t’apercevoir que la dynamique change grandement. Lorsque les étudiants fuient la ville, tu te demanderas sûrement si la ville n’est pas déserte et si tu ne serais pas passé à côté d’un appel d’évacuation d’urgence.

Comme je suis passée par là et que je me sens charitable, je t’offre quelques trucs pour survivre durant ton été.

Truc de survie #1 : Cherche frénétiquement l’air climatisé

Tu vas vite te rendre compte qu’un simple ventilateur ne fait pas le poids contre la chaleur et l’humidité dans ton 4 ½ en plein soleil au 3e étage. Tu deviendras donc un maître dans l’art de trouver les meilleurs endroits qui sont mieux équipés que ton appart et d’inventer des excuses pour y aller. Voici quelques exemples : le centre commercial (tu sais pertinemment que tu n’as pas besoin d’une paire de bas de plus), le cinéma (le seul film potentiellement intéressant cette semaine te servira sûrement un jour de sujet de conversation), ta job (les heures supplémentaires, c’est payant) ou bien l’appart de tes amis (c’est pas grave si ça fait 4 fois cette semaine que tu vas les voir, tu les aimes).

Truc de survie #2 : Profite des terrasses

Non seulement ça te permet de sortir de chez toi, mais en plus ça t’offre un bon moyen de rencontrer d’autres pauvres âmes esseulées qui sont aussi restées dans la ville. Quoi, t’es célibataire? Qu’est-ce que t’attends? Des lunettes de soleil, une sangria à la main et un livre sur la table (parce qu’on sait très bien où sont tes priorités) pis t’es en business!

Truc de survie #3 : Fais tes devoirs dehors

Si tu fais partie des étudiants qui ont des sessions d’été (je compatis), tu devrais au moins sortir faire tes travaux sur ton balcon, dans un parc ou carrément sur une terrasse (mais là, t’es mieux d’avoir tes livres dans les mains et la sangria sur la table si tu veux que ça soit productif!) histoire de joindre l’utile à l’agréable!

Truc de survie #4 : Vois souvent tes amis qui ne sont pas retournés dans leur patelin (par obligation ou par choix)

Un été sans ami ni famille, c’est long et déprimant, alors pas le choix d’au moins voir ceux qui sont encore là. Écoutez des films, faites des BBQ, allez faire un tour de machine en empruntant les p’tites routes, faites des sorties ensemble…

Truc de survie #5 : Cours les festivals

Parlant de sorties, ta ville universitaire a sûrement une belle programmation estivale alors tant qu’à être là, t’es aussi bien d’en profiter!

Truc de survie #6 : Joue au touriste

T’as beau passer plusieurs années dans une ville, c’est clair que tu ne la connais pas de A à Z, alors ce n’est pas une mauvaise idée d’arrêter une bonne journée au bureau d’information touristique pour t’informer de ce que ta ville a à offrir.

Truc de survie #7 : Trouve les plages

Ça ne te fera pas de tort de sortir de ton appart et de quitter l’asphalte pour enfoncer tes pieds dans le sable et piquer une petite saucette une fois de temps en temps.

Truc de survie #8 : Essaye de nouveaux restaurants (qui ont une terrasse bien sûr)

Je suis sûre que ta ville a plein de bons petits restos (pas les chaînes commerciales là!) que tu aurais intérêt à découvrir. En plus, quand la session d’automne va recommencer et que tes amis vont revenir en masse, tu vas être LA référence en matière de bons plans bouffe.

Truc de survie #9 : Repère les crèmeries

Un cornet > tout le reste

Truc de survie #10 : Retourne chez tes parents dès que l’occasion se présente

Ta ville universitaire a beau être ben ben le fun, si tu as grandi à la campagne ou en banlieue ça peut être assez pénible merci et y’a une couple d’affaires qui risquent de te manquer cruellement : l’absence de voisins bruyants qui pensent que toute la rue leur appartient, une grande cour avec du gazon, de l’espace pour faire un mega giga feu de camp et le sous-sol de ta maison (pas besoin d’excuse pour être au frais cette fois-ci!).

Finalement, passer un été dans ta ville universitaire revient presque au même que si tu étais retourné chez toi. La (seule) différence c’est que ton réseau social est plus restreint! 

Vidéo récente
- Vie étudiante

Comment tourner tes défauts en avantages en entrevue

Plus de vie étudiante

5 trucs pour affronter la rentrée en douceur

5 trucs pour affronter la rentrée en douceur

Gabrielle Delorme -
Combattre l’angoisse de ne pas retourner aux études

Combattre l’angoisse de ne pas retourner aux études

Esther Armaignac -
La dernière lettre

La dernière lettre

Populaires

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Nerds -