All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Un chez-soi à l’étranger: guide du nouveau voisin

Par Audrey Aubertin – le dans Voyager mieux
Que ce soit pour une semaine ou trois mois, partir en voyage c'est excitant, car la routine n’existe pas entre les différentes villes, trains et découvertes. Faire rentrer ce qui sera dans ton nouveau chez-toi dans une seule valise est une tout autre expérience. Le yin du yang.

Après avoir appelé différents endroits «la maison», voici quelques trucs pour se sentir le plus rapidement possible chez soi, à 10 000 kilomètres de ta «vraie» maison et de tes amis de toujours.

OUI, YES, SI

Avant de partir habiter ailleurs, plusieurs personnes vont te partager leur propre expérience que ce soit un échange étudiant, une opportunité de travail ou tout simplement une année à Singapour. Chaque expérience est propre à chacun et tu ne peux pas vraiment savoir comment ça va se passer sauf une fois les pieds ailleurs.

Un conseil à garder en tête est de dire oui à tout (tout est relatif bien entendu). Un gars de ton voisinage te demande de l’aider à déménager son nouveau sofa? OUI. Ta classe part en fin de semaine de deux jours dans un chalet sans électricité? OUI. Tu as la possibilité de faire partie d’une équipe d’ultimate frisbee? GO. Ta future meilleure amie (tu ne le sais pas encore) te propose d’aller à un souper où tu ne connais personne et où personne ne parle l’anglais? OUI, qu’est-ce qu’on mange?

Je crois que tu as compris le concept; tu vas te retrouver dans des situations loufoques qui marqueront tes souvenirs et qui seront peut-être le commencement de belles aventures. La spontanéité des choses est aussi importante que la planification, laisser venir les occasions est souvent la meilleure façon de se retrouver à vivre réellement les moments.

Statut: occupé

La première chose que je fais dans une nouvelle ville, je google «meilleurs cafés locaux» et je passe un après-midi à faire des recherches sur les événements du prochain mois et surtout à me concocter une liste de choses à faire. Ça peut être drôle d’écrire que tu veux apprendre l’italien ou t’acheter un vélo, mais la plupart du temps, ça aide à s’adapter plus facilement en écrivant sur papier tes objectifs et mieux comprendre ce que tu es en train de vivre.

La liste n’a pas besoin d’être accomplie, mais c’est un outil qui peut facilement éclaircir tes idées et comprendre où tu veux te retrouver demain. Dans les cafés et bibliothèques, regarde les tableaux d’annonce et les affiches; il y a souvent des cours de yoga, des gens qui cherchent des volontaires, des événements et des activités à venir. C’est la meilleure source locale pour t’intégrer dans ta nouvelle communauté.

Tout est une question d’atmosphère

En arrivant dans ta nouvelle chambre, les bagages par terre, assis sur ton lit, un sentiment d’être inconnu dans ta propre maison va venir te dire bonjour. Il sera là pour un moment, mais une chose à faire pour remédier au home sickness est de faire en sorte de te sentir chez toi: va au magasin de décorations, chez le fleuriste ou au IKEA et remplit ton panier d’affiches, de collants ou de fleurs qui apporteront de la vie à ta nouvelle maison.

Premières impressions

Passer de connaître plusieurs personnes à être complètement seul dans un nouvel environnement va te faire revivre ta première journée du secondaire où tu étais assis seul à la table et une personne est venue te demander où était la cafétéria. Next thing you know, vous aviez un collier BFF. Devoir se refaire un cercle d’amis et surtout trouver des personnes qui te ressemblent n’est pas facile surtout lorsque l’âge de demander «Veux-tu jouer avec moi?» est passé.

Comment trouver ton girl gang? Souris, fais des eyes contacts et présente-toi! Quatre mots: «Salut, moi c’est Audrey.». Ne t’arrête pas là bien sûr, pose des questions, intéresse-toi aux autres, invite-les à souper et n’aie pas peur de demander. Si tu as un vibe positif et invitant, tu vas voir que rapidement les gens vont venir à toi.

Te laisser du temps

Reconstruire ta vie, ta routine, acheter ta passe d’autobus et reformer des relations est excitant, car tout est nouveau, mais aussi épuisant physiquement et émotionnellement. Tu vas certainement vivre un choc culturel d’une façon ou d’une autre dû à tous ces changements qui peuvent sembler plus gros qu’ils ne le sont en réalité.

Garde en tête que tout finit par se placer et que les émotions que tu peux ressentir ne font que te visiter. Elles vont finir par partir lorsque leur travail va être terminé. Prends les choses une à la fois et trouve des repères autour de toi, mais surtout accueille tout ce qui croise ton chemin les bras grands ouverts. Tes valises vont vite dépasser le poids limite au chemin du retour (si jamais tu reviens!)

Plus de voyager mieux

Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Bali : 5 plages de rêve dont tu n’as jamais entendu parler

Bali : 5 plages de rêve dont tu n’as jamais entendu parler

4 trucs pour combattre le décalage horaire

4 trucs pour combattre le décalage horaire

Populaires

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À toi qui ne parles plus à ta mère

À toi qui ne parles plus à ta mère