All time BetterBe Branchez-vous Branche Toi Carrières

7 règles essentielles à respecter en colocation

Par Sophie Prévost – le dans Bien-être, Sexe
D’un coup, sans prévenir, après quelques mois de cohabitation «polie», la face cachée de tes colocs s’est révélée à toi. Avec ses bons et ses mauvais côtés. Tu t’es vite rendu compte que quelques règles s’imposaient pour rendre tout ça vivable. Voici quelques suggestions à déposer, en toute innocence, sur ton mur ou sur celui de tes colocataires chéris.

1) Tes cochonneries, tu ramasseras

On n’a pas tous les mêmes «standards de propreté». Il n’est pas rare que les freaks du ménage côtoient les pires bordéliques parce que le choix d’un coloc se fait souvent rapidement. Comme en entrevue d’embauche, parfois on mousse un peu notre candidature pour obtenir une chambre. Toutefois, cette règle est simple: ramasse tes affaires au fur et à mesure. Lave ta vaisselle et range-la. Ramasse tes bas dans le salon. Ne laisse pas ton linge mouillé pendant 12 heures dans la laveuse. Nettoie la cuisine avant de la quitter, parce que si on est plusieurs «traîneux», ça peut rapidement devenir le chaos.

2) Dans ma chambre, tu n’entreras pas

Je comprends que tu n’aies pas tant d’amis pis que la semaine a été dure pour toi, mais n’entre pas dans ma chambre sans être invité. Jamais. C’est si facile de frapper. Pis une porte fermée, ce n’est pas une invitation à l’ouvrir. Ma chambre, c’est mon seul espace privé dans tout cet appart. Je la gère comme je l’entends et j’y laisse entrer qui je veux.

3) Tes tâches, tu effectueras

Ça adonne que tu vis en collectivité, pis que c’est jamais trippant qu’une seule personne soit responsable de tout le ménage quand plusieurs colocs partagent le même loyer. Alors, oui, y’a un tableau des tâches. On te laisse même choisir celle que tu veux faire. La salle de bains, les poubelles, l’époussetage, name it. Choisis judicieusement parce que bêtement, on s’attend à ce que tu respectes ton engagement. Pis non, je suis pas ta mère. Pis oui, le jour des poubelles revient ben trop vite chaque semaine. Ah, pis ne coche pas ta tâche sans l’avoir complétée. Ne joue pas à ça.

4) Ta bouffe, tu mangeras

Pas la mienne. Ni celle de Pat ou de Marie. La tienne. Celle que t’auras acheté avec ton argent durement gagné. Le plus beau là-dedans, c’est qu’on te rendra la pareille en ne touchant qu’à ce qu’on aura acheté. Pas d’enfantillages ou de cachotteries. Pas de «j’achète le même pain que toi , je pensais que…» ou de «j’étais certaine que c’était mes bananes». Ne sème pas le doute sur ta bonne volonté. Ne m’oblige pas à compter mes biscuits ou à les cacher dans ma chambre.

PS: On peut se faire un coin «farine, ketchup et huile d’olive» si tu veux. On paiera tous ensemble et on partagera dans l’allégresse. Mais ne touche pas à mon Nutella.

5) Cet appartement appartient à ceux qui le louent

Ta blonde qui a passé les deux dernières semaines à l’appart. Ton cousin qui se cherchait un endroit où vivre. Ton ami qui vient de se faire laisser. C’est ben triste tout ça, mais c’est toi le coloc, parce que c’est toi qui paies. Tes amis et ta famille, leur visite devrait être occasionnelle et se faire, bien évidemment, dans le respect. Pis si tu penses faire un party, nous en avertir serait un bon départ. C’est pas l’auberge espagnole, ici.

6) Dans le respect, tu vivras

C’est chill que t’aies envie d’un long bain à la lavande après ta journée de dingue. Mais si t’es pour occuper la salle de bain pendant deux heures, ce serait courtois de vérifier si quelqu’un a besoin de la salle de bain avant que tu l’occupes. Pis t’as le droit de rentrer tard, ivre, et même avec des amis. Mais rappelle-toi que je dors dans la pièce d’à côté. Pour être honnête, l’insonorisation, ce n’est pas la plus grande force de notre appartement. Si tu me réveilles en sursaut à 4 h du matin, il se peut que 7 h arrive très vite pour toi parce que j’avais envie d’un bon smoothie. Ah, et je suis certaine que t’es un amant du tonnerre. Je n’ai besoin d’aucune preuve.

En rafale?

  • Ton chat, sa litière. Je ne veux rien sentir. Ton chien, ton problème. Je ne veux rien entendre.
  • Oui, ce sont des cheveux qui bloquent le bain. Oui, le filtre doit être vidé quotidiennement. T’as deux mains aussi, right?
  • Tes conversations au téléphone ne m’intéressent pas. Surtout en fin de session.
  • C’est ton tour d’acheter le papier de toilette. Je viens de commencer le dernier rouleau. Sérieusement.
  • On s’était bien dit non-fumeur, hein?
  • On peut se tutoyer. Pis se demander comment on va. Je lave notre salle de bain, je peux savoir en quoi t’étudies.

7) Communiquons!

Ça dit tout, mais pourtant. Je suis d’accord que ce ne sont pas toutes les colocations qui nécessitent autant de règles. Ça va dépendre de tes attentes, de tes problèmes et de tes priorités. Certaines personnes ont besoin d’encadrement et d’autres prennent beaucoup (trop?) d’initiatives. Il faut s’adapter à tout un chacun. En gros, l’idée générale, c’est d’être respectueux, tolérant, ouvert d’esprit et de dire ce qui ne va pas rapidement.

Bonne colocation!

Continuez votre lecture

L’art de vivre en colocation

L’art de vivre en colocation

Nerds -
Vivre en harmonie avec tes colocs

Vivre en harmonie avec tes colocs

Sarah Morissette -
Habiter avec ses amis pour le meilleur et pour le pire!

Habiter avec ses amis pour le meilleur et pour le pire!

Chloé Néron -
Trouver le bon colocataire.

Trouver le bon colocataire.

Nerds -
Budget et colocation: comment ne pas s’entre-tuer?

Budget et colocation: comment ne pas s’entre-tuer?

Anne-Sophie Roy -
Déménager avec son chum pour le meilleur et pour le pire

Déménager avec son chum pour le meilleur et pour le pire

Amélie Desmarais -
Maman, j’ai pas le loyer, mais j’ai fait des crêpes!

Maman, j’ai pas le loyer, mais j’ai fait des crêpes!

Ève Landry -
J’ai choisi de vivre avec une paire de bobette au pied de mon lit

J’ai choisi de vivre avec une paire de bobette au pied de mon lit

Alexandra Nadeau-Gagnon -
Mes voisins, les trois Denis

Mes voisins, les trois Denis

Melissa Primeau -
L’éternel combat des régions : pourquoi l’UdeS n’a rien à envier de la grand ville

L’éternel combat des régions : pourquoi l’UdeS n’a rien à envier de la grand ville

Nerds -
10 trucs pour s’organiser à la rentrée

10 trucs pour s’organiser à la rentrée

Nerds -
L’amour existe encore

L’amour existe encore

Nerds -
10 trucs pour s’organiser à la rentrée

10 trucs pour s’organiser à la rentrée

Nerds -
Comment survivre au ménage du printemps?

Comment survivre au ménage du printemps?

Nerds -
Les stades de mon breakdown amoureux

Les stades de mon breakdown amoureux

Cynthia Lauzé -