All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Apprendre à vivre avec le Wanderlust

Par Alexandra Labadie-Racine – le dans Voyager mieux
Pour certains d’entre nous, voyager dépasse largement le besoin de prendre des vacances prolongées. C’est beaucoup plus que de penser à une destination sensationnelle, que de s’acheter un billet d’avion sans date de retour, ou bien même de partir sans regarder derrière. Le besoin intense de voyager, tu connais? Mais comment l’expliquer à ceux qui ne l’ont pas? Comment décrire cette folie qui nous prend?

Le Wanderlust est un mot d’origine allemande qui se traduit par le désir et l’urgence de voyager. Cette force profonde, elle t’incite à aller plus loin, à aller explorer le monde sans expérimenter de frontières physiques, professionnelles ou intellectuelles. Ton corps fait mal, ton cœur bat rapidement et ta tête te crie de partir MAINTENANT. Cette description fait écho jusqu’au plus profond de ton être? Alors tu as assurément le Wanderlust. Mais sais-tu comment vivre avec lui?

Ceux et celles qui ont appris à vivre en harmonie avec le Wanderlust savent que le moyen le plus efficace d’en arriver là est de mettre en place un style de vie adapté à leurs pulsions de vagabonds. Voici  5 conseils qui t’aideront à te préparer lorsque ce désir irrésistible refera surface. Tu seras déjà prêt à partir sans te ruiner ni sans tout abandonner.

1. Ne t’endette pas

Cela te permettra d’être libre financièrement et d’économiser sérieusement. Fais-toi un budget réaliste et paie toutes tes dépenses au fur et à mesure.

2. Choisis un logement à court terme

Si tu sais que tu veux reprendre la route bientôt, il serait préférable de ne pas signer un long bail pour ton appartement et encore moins de t’acheter un condo ou une maison. Évidemment, si tu es certain de pouvoir sous-louer ton logis pendant que tu seras à l’étranger ou d’avoir assez économisé pour continuer de payer ce dernier, why not?

3. Moins c’est mieux

Libère-toi des objets superflus, de meubles ou de vêtements qui ne te servent plus et qui encombrent ton quotidien. Ainsi, il sera plus simple de faire tes boîtes si tu pars pour longtemps ou si tu choisis de placer tes biens en entrepôt. Si tu as un véhicule automobile, vends-le ou demande à un proche de s’en occuper pour toi.

4.  Vivre sans animaux

Évite d’adopter un animal de compagnie, car il pourra s’avérer difficile de lui trouver une bonne famille pour s’en occuper, surtout si tu planifies faire des voyages plusieurs fois par année.

5. Sois transparent

Célibataire ou en couple? Peu importe, tant et aussi longtemps que tu t’assures d’être très clair lorsque viendra le temps d’exprimer ta passion des voyages et la place que cette dernière occupe dans ta vie.

Pour ceux et celles qui lisent ce texte et qui soupirent parce que vous êtes bien dans le confort du cocon, dites-vous que cette bouffée d’air ou cette p’tite marche de santé qui vous fait vous sentir bien, c’est la même que les Wanderlusts respirent lorsqu’ils prennent finalement la route qui les appelait.

Le Wanderlust, c’est une particule que certains d’entre nous possèdent et, oui, pour les moins expérimentés, ça peut te chavirer tout à l’envers. Mais c’est la plus belle chose au monde. Crois-moi.

J’en suis moi-même atteinte et je vous écris de l’Australie où je vis depuis l’âge de 23 ans. Quand tu liras cet article, je serai à Bali en Indonésie, mon deuxième chez moi, et rédigerai déjà ce qui sera, j’espère, un texte inspirant qui t’incitera à partir toi aussi à la conquête du monde.

Plus de voyager mieux

Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Bali : 5 plages de rêve dont tu n’as jamais entendu parler

Bali : 5 plages de rêve dont tu n’as jamais entendu parler

4 trucs pour combattre le décalage horaire

4 trucs pour combattre le décalage horaire

Populaires

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À toi qui ne parles plus à ta mère

À toi qui ne parles plus à ta mère