All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Cracher du Gatorade augmenterait les performances sportives?

Par Audrey X – le dans Divertissement
Je ne le dirai jamais assez, il faut encourager nos jeunes lorsqu'ils démontrent de l'intérêt envers la science. C'est ce qu'on appelle innover, progresser, avoir un regard vers le futur. Après mon entrevue avec Cassandre Jacob-Gagné, cette Témiscabitibienne arrivée troisième (bravo!) à la célèbre compétition Expo-sciences, j'en suis, plus que jamais, convaincue.
Cassandre Jacob GagneCrédit : Torchia communication

La réponse est non. Cracher du Gatorade n’augmente pas la performance sportive. Toutefois, l’explication que la jeune scientifique en herbe donne à cette pratique réalisée par nombre de sportifs est plus qu’intéressante.

La théorie

Lorsqu’on boit du Gatorade (ou toute autre boisson sucrée), cela a pour effet d’augmenter l’insuline dans le métabolisme ce qui crée un état d’hyperglycémie suivi de près par l’hypoglycémie (hausse momentanée d’énergie, puis, baisse drastique de carburant). En buvant du Gatorade et en le recrachant immédiatement après, le mythe veut que le corps tombe en hyper – le sucre déposé sur la langue envoie le message au cerveau qu’il y a des glucides disponibles –  sans atteindre par la suite le pénible état d’hypo.

En gros, tu bois du Gatorade, tu as cette réaction…

Suivi de…

Mais si tu ne la bois pas…

La méthodologie (ou comment tout ça a été testé)

20 jeunes filles, âgées entre 17 et 21 ans, toutes des sportives, ont dû pédaler pendant 30 minutes sur un vélo stationnaire de façon…vraiment intense. Il y a eu trois tests:

1) Elles ne buvaient que de l’eau.

2) Elles ne buvaient que du Gatorade.

3) Elles ingéraient du Gatorade, mais le recrachaient immédiatement après. Elles devaient même se rincer la bouche avec de l’eau par la suite.

Toutes les 10 minutes, la chercheuse a pris leur taux de glycémie.

Résultat: Nada.

Pas de différences significatives entre les trois tests. Dans le sport, il ne sert à rien de cracher, sauf si c’est pour se sentir frais dans sa bouche (ark!).

Reste que…

Je trouve qu’il faut continuer de pousser les jeunes vers la science. Il faut des centaines d’essais-erreurs, des milliers d’hypothèses et des tonnes de questionnements pour aboutir à une recherche qui remportera un franc succès dans le domaine scientifique. L’étudiante du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, elle-même une sportive, s’est inspirée de sa passion, le sport, pour développer cette recherche. Une passion menant à une autre, elle compte devenir physiothérapeute. En attendant de réaliser des études dans ce domaine, elle peut tout de même être fière de ce qu’elle a accompli jusqu’à présent. De plus, Cassandre émet une nouvelle hypothèse; elle croit que si on pousse la recherche dans ce sens (le fait de cracher et tout cela), ça pourrait aider les diabètes (à petite échelle, bien sûr, mais quand même)…

Croire en soi

Dans la vie, il faut avoir confiance en nous, d’abord et avant tout. Au Québec, je crois que c’est du devoir de l’État de pousser tout le monde, d’encourager la relève. Mais il est de NOTRE devoir de croire en nous-mêmes. Même si on ne gagne pas un concours ou une compétition, on est tous extraordinaires, on est tous intelligents. Elle n’y a peut-être pas cru au départ, mais maintenant, elle le sait. Cassandre est partie pour la gloire.

Félicitations mademoiselle Jacob-Gagné pour cette belle victoire! Ne lâche surtout pas la patate!

Ci-dessous, un résumé de la recherche.

Résumé de la recherche

« Le projet consiste à observer l’impact que peut avoir un autre système du corps humain sur la glycémie. Le système connu par tous les biologistes, présentement, est celui qui relie le pancréas, le sang et les cellules du corps. Les cellules envoient un message au pancréas afin qu’il produise de l’insuline lorsque la glycémie est trop haute. Le système, qui a été trouvé par l’équipe de recherche suite à plusieurs recherches, implique les récepteurs de sucres de la langue, le cerveau, les glandes surrénales et le pancréas. La théorie veut que, lorsque du sucre est introduit dans la bouche, un signal est envoyé au cerveau afin que celui-ci, à l’aide des glandes mentionnées précédemment, crée une réaction d’anticipation. Celle-ci fait en sorte que la glycémie diminue afin de faire de la place au sucre supposément ingéré. Est-ce que cet impact causé lorsqu’une boisson sucrée est ingérée puis recrachée est significatif chez des sportifs (puisque ce sont eux qui recrachent du Gatorade lors de leurs entraînements)? »

Vidéo récente
- Divertissement

Retrouve ta motivation et ton énergie grâce à ces 15 films

Plus de divertissement

Netflix Canada: nouveautés disponibles en juillet 2019

Netflix Canada: nouveautés disponibles en juillet 2019

Marie-Pier Hamon -
7 activités fun pour une journée parfaite entre filles

7 activités fun pour une journée parfaite entre filles

Nerds -
5 lectures érotiques pour booster ta libido

5 lectures érotiques pour booster ta libido

Populaires

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Nerds -